INDH à Es-Semara: Le centre de la deuxième chance redonne aux jeunes leur place dans la vie socio-professionnelle

INDH à Es-Semara: Le centre de la deuxième chance redonne aux jeunes leur place dans la vie socio-professionnelle

vendredi, 20 mai, 2022 à 19:33

Es-Semara – Le Centre de la deuxième chance nouvelle génération à Es-Semara, créé par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), en partenariat avec la Direction provinciale de l’Education nationale, offre aux bénéficiaires la possibilité de réintégrer l’éducation formelle, favorisant ainsi leur intégration socio-professionnelle.

Le centre baptisé “Marche verte” propose un ensemble de services éducatifs et de formation, dans le but de fournir aux enfants et aux jeunes qui n’ont pas fréquenté l’école ou qui n’ont pas pu poursuivre leurs études, les compétences nécessaires en vue de rejoindre des établissements d’enseignement et de les préparer à la vie socio-professionnelle.

Cette structure, pour laquelle une enveloppe budgétaire de 850.000 dirhams a été allouée, cible 50 bénéficiaires d’enfants non scolarisés ou en décrochage scolaire, ainsi que des jeunes sans qualification professionnelle.

Le centre, qui constitue un modèle prometteur visant à aider cette catégorie sociale à reconstruire son avenir par l’apprentissage et l’acquisition de compétences, dispense des formations dans les domaines de la coiffure (20 bénéficiaires), de la cuisine (14 bénéficiaires) et de l’informatique (16 bénéficiaires).

Cette initiative cible principalement les élèves qui abandonnent l’école en raison de leur situation difficile ou victimes de la déperdition scolaire, a indiqué M. Reda Marih, chargé de la gestion de cette structure, soulignant que l’INDH assure également le transport des bénéficiaires de et vers le centre.

Il a expliqué que le travail de cet établissement s’articule autour de deux axes : le premier concerne la qualification scolaire, notamment à travers l’enseignement des langues et d’autres matières scientifiques, ainsi que l’épanouissement artistique et sportif, tandis que le second porte sur la réinsertion professionnelle à travers la formation à un certain nombre de métiers tels que la cuisine, la coiffure et l’informatique.

Ce type de projets s’inscrit dans le cadre du programme III de l’INDH (Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes) qui a pour objectifs, entre autres, le soutien des jeunes pour accéder à un premier emploi en renforçant leur employabilité, ainsi qu’aux projets générateurs de revenu, en passant d’une logique de subsistance à une logique de développement économique et humain pérenne.

L’INDH joue, à cet effet, un rôle de facilitateur et catalyseur de l’écosystème du développement économique et social, de l’emploi et de l’insertion des jeunes via notamment le développement de leurs compétences et l’amélioration de leurs performances.

Lire aussi

La MAP lance sa nouvelle webradio thématique “Samaoui”, dédiée à l’art Gnaoui

lundi, 4 juillet, 2022 à 16:06

L’Agence Marocaine de Presse (MAP) vient de lancer une nouvelle webradio thématique musicale “Samaoui”, dédiée à l’art Gnaoui, confortant ainsi la démarche de l’Agence visant à diversifier la palette de ses produits culturels.

Assaut contre la clôture métallique de Melilla: le Maroc “face à des bandes armées” (média sénégalais)

lundi, 4 juillet, 2022 à 15:58

La récente tentative d’assaut groupé de migrants clandestins contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador rappelle les événements de 2005, et atteste que le Maroc, qui est victime de réseaux de passeurs de migrants, fait “face à des bandes armées qui veulent entrer en Espagne”, écrit, lundi, le journal “Dakar Times”.

Secteur non financier: le crédit bancaire augmente de 3,9% en mai (BAM)

lundi, 4 juillet, 2022 à 15:43

Le crédit bancaire au secteur non financier a progressé, en glissement annuel, de 3,9% en mai 2022, après 3,2% un mois auparavant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).