Interception de 80 candidats à l’émigration illégale au niveau du littoral Tanger-Fnideq

Interception de 80 candidats à l’émigration illégale au niveau du littoral Tanger-Fnideq

mercredi, 13 novembre, 2013 à 15:31

Tanger – Quatre-vingt candidats à l’émigration illégale ont été interceptés au niveau du littoral qui s’étend de Tanger à Fnideq, indique mercredi un communiqué de la Wilaya de Tanger.

Ces tentatives d’émigration illégale ont été avortées les 12 et 13 novembre, grâce au renforcement du dispositif de surveillance dudit littoral, précise la même source.

Ces candidats à l’émigration illégale, dont 22 se sont rendus volontairement aux services de sécurité, s’apprêtaient à regagner la mer en possession de deux embarcations pneumatiques et de moyens de nage de fortune, précise le communiqué.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.