Itabaianinha, une ville au coeur du Nordeste brésilien où l’Islam fleurit, un converti à la fois

Itabaianinha, une ville au coeur du Nordeste brésilien où l’Islam fleurit, un converti à la fois

dimanche, 26 mai, 2019 à 14:29

Par Nadia El Hachimi

Brasilia – A une centaine de kilomètres d’Aracaju, capitale de l’Etat de Sergipe (nord-est), au bout d’une route sinueuse bordée de palmiers se trouve Itabaianinha, une ville typique de l’intérieur de la région semi-aride du Nordeste ayant pour particularité d’abriter une communauté musulmane en pleine croissance.

Dans cette ville de 40.000 habitants, un ancien pasteur évangélique, José Renato de Jesus Vieira, alias Dedé, a fondé une mosquée et s’est consacré à prêcher la parole d’Allah.

Le parcours atypique de cet ancien pasteur évangéliste lui a valu l’attention des médias locaux, qui ont consacré plusieurs reportages à la communauté musulmane d’Itabaianinha, une ville connue pour abriter une forte concentration de personnes de petite taille, en raison d’une mutation génétique.

Pour ce cinquantenaire, l’idée d’un seul Dieu, Allah a été décisive dans son choix de se convertir à l’Islam, l’une des trois religions monothéistes qui compte 24,1% de la population mondiale parmi ses adeptes derrière le christianisme (31,2%), selon une étude réalisée en 2015 par le Pew Research Center aux États-Unis.

Invité par un ami à Aracaju pour connaître l’Islam, Dedé était dans le doute: il était pasteur après tout. Mais après avoir eu sa première conversation avec un musulman, l’ancien pasteur affirme qu’il “s’est retrouvé”.

Intrigué par cette religion dont il ne connaissait que peu de choses, Jesus Vieira a passé deux ans à faire des recherches sur l’Islam en consultant les réseaux sociaux et en étudiant les livres sacrés.

Une fois converti, Dedé a commencé à parler de sa nouvelle religion autour de lui, une entreprise ardue qui a rencontré au tout début de la résistance de la part d’une communauté traditionnellement catholique.

Les nouvelles idées de Dedé avaient éveillé moult interrogations auprès des gens de la ville qui ont commencé à le traiter de fou et même auprès de son épouse, aujourd’hui convertie à l’Islam, Rosineide Alves Ferreira Vieira (49 ans) qui affirme avoir trouvé le comportement de son mari étrange.

Par la suite, l’ex-pasteur a remarqué un changement de conscience et de pensée chez les gens. “Je m’arrêtais pendant un moment et je revenais de nouveau pour ouvrir leurs esprits et tout le monde commencerait à comprendre et à accepter le besoin de faire la prière cinq fois par jour et de faire le Ramadan”, a-t-il dit.

Cette transition a duré deux ans et la première conversion collective à l’Islam a eu lieu le 24 juillet 2017. Depuis, la communauté musulmane d’Itabaianinha compte 37 adeptes, ainsi que 8 enfants et 10 futurs musulmans en cours de conversion.

Pour guider cette nouvelle communauté musulmane composée de locaux, Dedé a invité le Cheikh Ali Momade du Mozambique pour officier en tant qu’autorité religieuse et donner des cours sur la religion musulmane.

Depuis, Dedé et Ali sillonnent des quartiers à la périphérie de la ville pour faire connaître le Coran et transmettre le message de paix et d’amour de l’Islam.

Sur ce sujet, Cheikh Ali, 36 ans, affirme: “Nous devons combattre les préjugés à travers le savoir et montrer l’image réelle de l’Islam. L’ignorance cultive les préjugés et la mauvaise interprétation de la pratique de la religion”.

En cherchant qui étaient les musulmans, beaucoup ont découvert les préceptes de paix et d’amour de l’Islam et se sont convertis, assure-t-il, en relevant que plus qu’une religion, l’Islam est un “code de vie utile dans tous les domaines”.

Aujourd’hui, l’intérêt croissant des locaux pour cette religion vaut désormais à la ville le titre de “Terre d’Islam au Nordeste”.

Lire aussi

Bahreïn : le Maroc remporte le prix Cheikh Aissa Al Khalifa d’actions bénévoles

lundi, 16 septembre, 2019 à 23:27

Le président du Forum mondial pour la solidarité humaine et l’avenir, Taqi Allah Maa El Aïnin s’est vu décerner le 9è prix Cheikh Aissa Ben Ali Al Khalifa d’actions bénévoles, en reconnaissance de ses actions bénévoles visant à promouvoir les initiatives solidaires et humaines.

Rabat: Le Chef du gouvernement s’entretient avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur

lundi, 16 septembre, 2019 à 23:25

Le Chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani s’est entretenu, lundi à Rabat, avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Amadou Ba, qui effectue une visite d’amitié et de travail dans le Royaume.

Rabat: La demande de liberté provisoire d’une journaliste poursuivie pour avortement illégal sera examinée jeudi

lundi, 16 septembre, 2019 à 23:20

Le tribunal de première instance de Rabat a décidé d’examiner jeudi prochain la demande de mise en liberté provisoire de la journaliste H. R., poursuivie pour des faits en relation avec l’avortement.