Journée nationale de la femme marocaine, retour sur des avancées notables mais nuancées

Journée nationale de la femme marocaine, retour sur des avancées notables mais nuancées

mercredi, 9 octobre, 2019 à 14:17

–. Propos recueillis par Zineb BOUAZZAOUI .–

Rabat – Le Maroc célèbre jeudi, la journée nationale de la femme marocaine, une commémoration coïncidant avec le dixième jour du dixième mois de chaque année et mettant en avant les avancées notables mais nuancées qu’a connu le statut de la femme marocaine durant les 20 dernières années.

Cette journée symbolique est, à n’en pas douter, une occasion pour mettre en exergue les chemins parcourus et les réalisations passées, mais surtout, pour préparer l’avenir et les opportunités qui attendent les futures générations des femmes marocaines.

Nul ne peut nier les principales réalisations et les grands efforts déployés par le Maroc en la matière, mais la promotion des droits des femmes demeure “un grand défi sur le terrain”, a affirmé, dans un entretien accordé à la MAP, Jamila Sayouri, avocate militante des droits de l’Homme.

En matière des droits des femmes, le Maroc a initié de multiples réformes structurantes, notamment la Moudawana, le code de la nationalité, la scolarisation des filles, l’accès des femmes aux postes de décision, l’adoption de l’approche genre dans tous les domaines et les programmes de lutte contre la violence à l’égard des femmes, a souligné Mme Sayouri, également présidente de l’association “Adala” pour le droit à un procès équitable, rappelant que malgré les progrès réalisés, les inégalités femmes-hommes persistent au sein de la société marocaine.

A cet égard, le Maroc a entamé des réformes successives du code pénal avec des avancées à célébrer telles que l’incrimination du harcèlement sexuel, l’aggravation des sanctions encourues pour le viol, l’abrogation de l’alinéa 2 de l’article 475 qui autorisait le violeur à épouser sa victime ainsi que l’entrée en vigueur de la loi 103-13 relative à la lutte contre la violence (économique, physique, psychologique ou sexuelle) envers les femmes, a-t-elle indiqué, soulignant, toutefois que ce même code “comporte toujours quelques failles”.

“La protection légale et juridique des droits des femmes et leur accessibilité à la justice sont des axes fondamentaux qu’il faut absolument renforcer, et ce, à travers la mise en place de mécanismes et de mesures favorisant la simplification des procédures”, a estimé Mme Sayouri.

Approchée par la MAP, Hayat Lahbaili, actrice associative, estime que les femmes sont les piliers de la réalisation des profonds changements économiques, politiques et sociaux, indispensables pour l’évolution et le développement de la société Le rôle primordial, joué par les femmes marocaines exige leur autonomisation dans tous les domaines de la vie sociale, a-t-elle assuré.

Selon Mme Lahbaili, la Constitution de 2011 reflète la volonté du Maroc de consolider l’égalité des sexes, la dignité et un meilleur accès aux droits socio-économiques. Toutefois, poursuit-elle, l’application de ces principes sur le terrain demeure insuffisante.

L’égalité femme-homme fait encore débat, d’où l’importance de cette journée qui représente un véritable rassemblement autour des efforts entrepris, ainsi qu’une nouvelle réflexion sur les acquis enregistrés et les changements à effectuer pour une égalité digne de ce nom.

Lire aussi

Vernissage de “C’était en 2040”, une exposition de Moulay Tayeb El Alaoui et sa fille Ikram El Alaoui

samedi, 19 octobre, 2019 à 21:25

Le vernissage de “C’était en 2040”, une exposition de deux artistes peintres, Moulay Tayeb El Alaoui et sa fille Ikram El Alaoui, a eu lieu samedi au Royal Golf de Dar Es-Salam à Rabat, en présence d’une pléiade de personnalités du monde culturel et artistique.

Débat sur la place du cheval dans les écosystèmes marocains

samedi, 19 octobre, 2019 à 18:51

La place du cheval dans les écosystèmes marocains a été, vendredi, au cœur d’un riche débat, qui a mis en exergue la dimension culturelle de l’élevage de cette noble créature chez une bonne partie de la société, en marge de la 12ème édition du Salon du cheval d’El Jadida.

Des experts à Tanger pour discuter des moyens de prévention de l’usage des drogues

samedi, 19 octobre, 2019 à 18:09

Des experts se sont penchés, samedi à Tanger, sur les différents moyens de prévention de l’usage des drogues, lors de la 2ème édition du Congrès sur l’addictologie.