La 3ème phase de l’INDH s’appuie sur des programmes spécifiques aux jeunes pour assurer leur intégration dans la vie économique

La 3ème phase de l’INDH s’appuie sur des programmes spécifiques aux jeunes pour assurer leur intégration dans la vie économique

mercredi, 21 novembre, 2018 à 16:21

Marrakech – Depuis son lancement en septembre dernier par SM le Roi Mohammed VI, la 3ème phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) accorde un intérêt particulier aux jeunes à travers des programmes spécifiques destinés à leur assurer une meilleure intégration dans la vie économique, a indiqué, mercredi à Marrakech, le wali, chargé de la Coordination nationale de l’INDH, Mohamed Dardouri.

Dans une interview accordée à la MAP, dans le cadre des travaux du 8è Sommet Africités qui se tient du 20 au 24 novembre à Marrakech, M. Dardouri a souligné qu’un nombre assez important de jeunes souhaitent créer leurs propres entreprises pour s’intégrer dans l’économie nationale, insistant sur la nécessité d’accompagner et d’orienter cette catégorie afin qu’elle soit qualifiée pour intégrer le marché d’emploi, et ce en partenariat avec toutes les institutions concernées et en adoptant tous les mécanismes nécessaires en la matière.

La phase III verra la mise en œuvre d’une gouvernance rénovée, source de convergence, d’efficacité et d’innovation, a-t-il noté, précisant que des comités locaux seront mis en place au niveau des cercles et collectivités locales pour accompagner ces jeunes, et ce avec la participation des élus, acteurs de la société civile et différents partenaires impliqués, le but étant de faire un diagnostic à l’échèle locale.

Il a, dans ce sens, souligné qu’au niveau des préfectures et provinces, un comité provincial sera créé, impliquant tous les intervenants, y compris le tissu associatif, les élus, les acteurs locaux, les représentants des administrations dans le but d’élaborer des programmes pluriannuels en faveur des jeunes, étalés sur le moyen ou le long termes.

Vu que le Maroc dispose d’une expérience pionnière en matière de régionalisation avancée, ces programmes vont être soumis aux commissions régionales chargées de la convergence des politiques publiques au niveau local, a-t-il poursuivi.

M. Dardouri a, par ailleurs, évoqué les résultats accomplis par l’INDH visant à réaliser l’intégration socioéconomique, ce qui en a fait une plateforme importante de développement humain au Maroc, notant que le sommet Africités 2018 constitue une occasion pour présenter l’expérience marocaine en matière de développement humain dans l’optique de la partager avec les pays participants.

La veille, M. Dardouri a présenté les grandes lignes de la 3ème phase l’INDH, considérée comme un acteur majeur du développement au Maroc.

Cette phase, qui couvre la période 2019-2023, s’articule autour de deux objectifs et quatre programmes volontaristes s’attaquant chacun aux principaux freins au développement humain au Maroc, en mettant notamment l’accent sur le développement du capital humain tout au long des étapes de la vie et le soutien aux générations montantes.

A ce titre, l’intervention de M. Dardouri s’est concentrée sur les aspects novateurs de la phase III, notamment ses nouveaux programmes destinés à l’amélioration préscolaire et à l’inclusion économique. Les deux premiers programmes poursuivront la dynamique de rattrapage enclenchée lors des phases 1 et 2 pour préserver la dignité et améliorer les conditions de vie des plus démunis.

Les programmes 3 et 4 s’attacheront, quant à eux, à bâtir l’avenir en s’attaquant directement aux principaux freins au développement.

Deux nouveaux outils seront développés pour améliorer l’efficacité des programmes. Il s’agit de l’utilisation du Registre social unique pour améliorer le ciblage des bénéficiaires, outre la mise en place d’une banque de projets qui permettra de faciliter le financement et le partage de compétences entre acteurs privés et de la société civile et porteurs de projets sur chacun des enjeux portés par l’INDH.

 

Lire aussi

Dakhla : 1.277cas exclus après des tests négatifs au Covid-19

dimanche, 31 mai, 2020 à 23:42

Quelque 1.277 cas suspects de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19) dans la région de Dakhla-Oued Eddahab ont été écartés après des résultats négatifs des analyses effectuées au laboratoire, a annoncé dimanche la direction régionale de la Santé (DRS).

Essaouira à pied d’œuvre pour une relance créative et volontariste après le déconfinement

dimanche, 31 mai, 2020 à 23:33

A la faveur de la synergie de leurs efforts et de la fédération de leurs énergies, les différentes forces vives d’Essaouira se sont engagées volontairement, depuis quelques semaines, dans un cycle de concertation interactive et de réflexion collective autour des moyens et instruments à mettre en œuvre pour assurer à la Cité des Alizés une relance multidimensionnelle, à la fois créative et volontariste durant la période post-confinement.

Journée mondiale sans tabac au Maroc: Des experts jettent la lumière sur le tabagisme en tant que facteur d’aggravation de la Covid-19

dimanche, 31 mai, 2020 à 22:27

“Tabac et Covid-19” est le thème d’un webinaire organisé, dimanche, par le ministère de la Santé à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, avec la participation de plusieurs experts en la matière.