La communauté musulmane de Côte d’Ivoire loue les efforts de SM le Roi Mohammed VI en matière de lutte contre le terrorisme (journal ivoirien)

La communauté musulmane de Côte d’Ivoire loue les efforts de SM le Roi Mohammed VI en matière de lutte contre le terrorisme (journal ivoirien)

mercredi, 11 janvier, 2017 à 21:30

Abidjan – Le journal ivoirien +Le Jour Plus+ dans sa livraison de ce mercredi, fait part de la gratitude et de la reconnaissance de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire, à SM le Roi Mohammed VI, pour les efforts continus déployés par le Souverain pour promouvoir l’Islam tolérant et lutter contre le terrorisme.

‘’Dans ce monde troublé où, l’Islam est devenu l’ennemi de l’Islam, c’est l’occasion pour nous d’exprimer notre reconnaissance au Roi du Maroc pour l’intelligence et la sagesse du Souverain d’avoir créé l’Institut Mohammed VI de formation des Ouléma, prédicateurs et prédicatrices’’, a notamment souligné Cheikh Boikari Fofana, chef de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire, relayé par la publication.

Cheikh Fofana qui a reçu, mardi au siège du Conseil Supérieur des Imams de Côte d’Ivoire (COSIM), la troisième promotion d’imams ivoiriens en partance pour le Maroc vendredi prochain, s’est félicitée de cette initiative Royale, appelant les Imams Ivoiriens en formation au Maroc à servir d’ambassadeurs de leur pays auprès du Royaume Chérifien, et les exhortant à devenir, à leur retour en Côte d’Ivoire, des ambassadeurs de l’Institut Mohammed VI de formation des Imams.

Il a souligné également la nécessité pour les imams ivoiriens en formation de faire en sorte que l’Initiative de SM le Roi Mohammed VI soit une réussite. En ce sens, ajoute la publication, que ces imams ont l’obligation d’honorer le Maroc et le COSIM dans l’exercice de leur fonction.

+Le Jour Plus+ s’arrête dans les détails sur les raisons et les motivations de la mise en place par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine de ce prestigieux Institut, tout en focalisant sur son importance académique et son apport scientifique en termes de promotion de l’Islam tolérant et du juste milieu, et de lutte contre l’intégrisme religieux et le terrorisme, par la formation et l’éducation.

Et d’ajouter que cette initiative traduit la volonté forte du Souverain d’insuffler une dynamique positive et constructive au sein du champ religieux, et de promouvoir les préceptes de l’Islam du juste milieu, de la tolérance et de l’ouverture sur l’autre.

Le journal loue également les liens de coopération et de partenariat unissant les deux pays, ainsi que les relations fraternelles unissant les deux Chefs d’Etat, rappelant que grâce à un accord conclu le 20 janvier 2015 entre le Maroc et la Côte d’Ivoire, 100 imams ivoiriens bénéficient chaque année d’une formation dans le Royaume.

Partager

Lire aussi

Meknès: La DGAPR prodigue les soins nécessaires aux pensionnaires d’un établissement pénitentiaire ayant manifesté des symptômes de maladie

samedi, 21 octobre, 2017 à 13:28

Les symptômes des maux de ventre accompagnés de vomissement sont apparus chez un nombre limité de pensionnaires dudit établissement, indique la même source, affirmant qu’aucun cas de fièvre n’a été détecté.

Mme Jamila El Moussalli s’informe de plusieurs projets d’artisanat dans la médina de Marrakech

samedi, 21 octobre, 2017 à 13:21

A cette occasion, Mme El Moussali s’est informée des composantes des différents projets, qui font l’objet de mise à niveau dans le cadre de la préservation et la garantie de la durabilité du patrimoine culturel de l’ancienne médina de Marrakech ainsi que la promotion des activités de l’industrie artisanale locale et des espaces de commercialisation de ses produits.

France : 15 millions d’euros supplémentaires pour les «besoins immédiats» des populations syriennes après la chute de Raqqa

samedi, 21 octobre, 2017 à 10:39

Ces fonds, dont le déblocage a été annoncé vendredi par le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, seront affectés au financement de «projets dans les secteurs de l’aide alimentaire, du déminage, de l’aide aux déplacés, de l’eau et de la santé».