La décision de SM le Roi de déployer un hôpital de campagne au Mali est venue à point nommé (Pdt d’Amama)

La décision de SM le Roi de déployer un hôpital de campagne au Mali est venue à point nommé (Pdt d’Amama)

samedi, 14 septembre, 2013 à 21:04

Bamako – Le président de l’association d’amitié Mali-Maroc (Amama), Moussa Diarra, a salué la décision de SM le Roi Mohammed VI d’installer un hôpital de campagne marocain à Bamako, soulignant que cette initiative est venue à point nommé pour alléger les souffrances du peuple malien.

“Cet acte hautement humanitaire vient s’ajouter aux autres actions de solidarité fraternelle initiées par le Maroc au profit des réfugiés maliens en Mauritanie, au Niger et au Burkina Faso”, a déclaré à la MAP M. Diarra, notant que “ce soutien est tout à fait naturel d’un pays frère qui n’a jamais lésiné sur les moyens pour aider le peuple malien à surmonter la grave crise à laquelle il fait face”.

De son côté, Haj Konané, du Haut Conseil islamique, a mis en relief “la portée de cet acte humanitaire en symbiose avec l’esprit de solidarité que le Maroc a toujours manifesté à l’égard des peuples frères et amis”, rappelant “les liens séculaires de confiance et de fraternité entre les deux peuples malien et marocain”.

Lire aussi

Le rôle primordial des jeunes dans la promotion de l’éducation mis en exergue à Al Hoceima

samedi, 17 août, 2019 à 16:25

Les intervenants lors d’une rencontre organisée par le réseau “Les citoyens” ont souligné, vendredi à Imzouren (province d’Al Hoceima), l’importance primordiale de la jeunesse dans le développement et la promotion de l’éducation au Maroc.

Le Maroc prend part au 2e Forum Sino-arabe de coopération dans le domaine de la santé

vendredi, 16 août, 2019 à 17:29

Une délégation marocaine prend part aux travaux du 2eme Forum Sino-arabe de coopération dans le secteur de la santé

Kénitra: Une brigade des motards utilise son arme de service pour arrêter un récidiviste qui mettait en danger la vie des éléments de la police sur la voie publique

vendredi, 16 août, 2019 à 17:00

Une patrouille de la brigade des motards, exerçant dans la préfecture de police de Kénitra, a été contrainte vendredi de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires, qui était sous l’emprise de la drogue et qui exposait la vie des éléments de la police à une menace grave et sérieuse sur la voie publique.