Laâyoune: Arrestation de deux personnes présumées impliquées dans une affaire de trafic de drogue et de psychotropes

Laâyoune: Arrestation de deux personnes présumées impliquées dans une affaire de trafic de drogue et de psychotropes

lundi, 18 février, 2019 à 9:09

Rabat – La brigade de recherche et d’intervention relevant de la préfecture de police de Laâyoune a procédé, dimanche soir, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’arrestation de deux personnes présumées impliquées dans une affaire de possession et de trafic de drogue et de psychotropes.

Les mis en cause, aux multiples antécédents judiciaires, font l’objet de mandats d’arrêt nationaux émis à leur encontre dans des affaires de trafic de drogue, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les prévenus ont été interpellés en flagrant délit à bord d’un véhicule tout terrain, en possession de 27 kg de chira, 3.000 comprimés psychotropes (dont 2.400 de type rivotril et 600 d’ecstasy), 11 colis de kif en tiges, d’armes blanches, d’une bombe lacrymogène et d’une somme d’argent.

Les deux personnes ont été placées en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de l’identification d’autres complices présumés dans ces actes criminels.

Lire aussi

Le Mondial-2022 au Qatar se jouera à 32 équipes

mercredi, 22 mai, 2019 à 21:55

La Coupe du monde 2022 au Qatar se jouera à 32 équipes au lieu de 48, a annoncé mercredi la Fifa, renonçant à son projet d’élargir la compétition à 48 nations.

Ouverture des candidatures pour la 5ème édition du Prix Mohammed VI de l’art décoratif marocain sur papier

mercredi, 22 mai, 2019 à 11:47

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que la période de dépôt des candidatures pour la 5-ème édition du Prix Mohammed VI de l’art décoratif marocain sur papier a débuté le 16 mai et se poursuivra jusqu’au 13 septembre prochain.

Meknès: Un inspecteur de police contraint de brandir son arme de service pour arrêter un individu qui mettait en danger la vie de citoyens et d’éléments de police

mercredi, 22 mai, 2019 à 9:41

Un inspecteur de police relevant du huitième arrondissement de la préfecture de Meknès a été contraint, mardi soir, de brandir son arme de service sans l’utiliser, pour arrêter un individu qui exposait des citoyens et des fonctionnaires de police à un danger sérieux à l’aide d’une arme blanche.