• Accueil
L’anniversaire de la récupération d’Oued Eddahab, un grand moment de méditation sur le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume

L’anniversaire de la récupération d’Oued Eddahab, un grand moment de méditation sur le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume

vendredi, 14 août, 2020 à 14:34

Dakhla – La commémoration du 41e anniversaire de la récupération de la province d’Oued Eddahab constitue un grand moment de méditation sur une étape historique décisive et déterminante du processus de parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume et qui restera gravée à jamais dans la mémoire de la résistance nationale, a indiqué, vendredi, le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, Mustapha El Ktiri.

S’exprimant lors d’une conférence à distance, M. El Ktiri a souligné que la célébration de cet anniversaire est une occasion de se remémorer la haute portée de cet événement phare, qui illustre la lutte acharnée de la famille de la résistance et de l’Armée de libération et reflète l’attachement indéfectible de la population de la province d’Oued Eddahab au Glorieux Trône alaouite et leur mobilisation constante autour de la première cause du Royaume.

À cet égard, M. El Ktiri a rappelé que la population d’Oued Eddahab a été au rendez-vous avec l’histoire quand ses élites, ses notables, ses oulémas et représentants des différentes tribus ont présenté, le 14 août 1979 à Rabat, le serment d’allégeance à feu SM. Hassan II, ajoutant que le regretté Souverain était allé, le 4 mars 1980, à la rencontre de la population d’Oued Eddahab dans le cadre d’une visite officielle à Dakhla à l’occasion de la Fête du Trône.

Par cet acte solennel et hautement patriotique, les habitants d’Oued Eddahab ont signifié qu’ils ne braderaient jamais leur identité marocaine, en affirmant leur attachement à leur patrie et à son intégrité territoriale sacrée de Tanger à Lagouira, en dépit des manœuvres des adversaires, a-t-il poursuivi.

Le 14 août 1979 fut une date mémorable dans l’histoire de la résistance nationale et le couronnement de longues années de militantisme contre la colonisation espagnole dans les provinces du Sud, aboutissant à la récupération de la ville de Tarfaya en 1958, puis de Sidi Ifni en 1969 et des autres parties du Sahara marocain grâce à l’épopée de la Marche verte en 1975, a-t-il ajouté.

De même, M. El Ktiri a noté que 41 ans après la récupération d’Oued Eddahab, les efforts pour développer cette précieuse partie de la patrie se sont poursuivis pour en faire un pôle régional non seulement par rapport aux autres régions du pays, mais également par rapport à celles du Sahara et du Sahel.

Ainsi et depuis la récupération des provinces du Sud marocain, de grands chantiers ont été initiés afin de mettre en œuvre des projets et programmes d’investissement et de développement aux niveaux économique, social, urbain, culturel et humain, les accompagnant par la mise en place d’équipements et infrastructures à même d’établir une économie régionale solide et créatrice d’emplois, a-t-il soutenu.

Dans le même ordre d’idées, le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération a fait remarquer que le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune le 6 novembre 2016, à l’occasion du 40ème anniversaire de la glorieuse Marche verte, constitue une véritable feuille de route centrée sur la promotion du développement dans ses différents aspects tant économique, social, culturel qu’environnemental.

Dans cette lignée, il a affirmé que la célébration de cet anniversaire est l’occasion de mettre en avant une série de projets et programmes de développement lancés depuis l’indépendance en vue de promouvoir l’économie nationale et mettre en place une société basée sur les principes de solidarité et d’équité sociale et territoriale, tout en préservant l’intégrité territoriale du Royaume.

Cet événement représente aussi une leçon inspirante pour les générations montantes afin qu’elles restent viscéralement attachées aux valeurs du patriotisme sincère, du sacrifice inconditionnel et de l’esprit de citoyenneté positive pour mieux défendre les intérêts suprêmes de leur pays, a-t-il ajouté.

En dépit de la conjoncture actuelle, marquée par la propagation du coronavirus, la délégation régionale du Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, a tenu à commémorer cet événement, à l’instar des autres glorieuses fêtes nationales, notamment à travers la communication numérique, via la diffusion d’une série de conférences à distance.

Compte tenu des conditions et des mesures de prévention et de précaution qu’impose la distanciation sociale, des visites virtuelles des espaces de la mémoire historique de la résistance et de libération à Dakhla et Aouserd seront diffusées.

Aussi, un espace sera consacré aux générations montantes dans le but de les informer, de les initier aux publications du Haut-commissariat et de leur présenter les expériences réussies de projets et coopératives créées à l’initiative de la famille des anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération et ce, dans le cadre de l’auto-emploi et de l’entrepreneuriat.

Lire aussi

L’Algérie doit assumer son rôle dans la résolution du conflit artificiel autour du Sahara marocain (Webinaire)

jeudi, 24 septembre, 2020 à 23:59

L’Algérie doit assumer son rôle dans la résolution du conflit artificiel autour du Sahara marocain, ont affirmé les participants au webinaire “Sahara et droits humains”, organisé par le Collectif associatif Droits de l’homme sans frontières.

Béni Mellal-Khénifra : Lancement d’un baromètre régional de l’investissement

jeudi, 24 septembre, 2020 à 20:47

Le Centre Régional d’Investissement (CRI) de Béni Mellal-Khénifra, a lancé, mercredi, à l’occasion d’une visio-conférence, la version Bêta du Baromètre régional de l’investissement.

Marché financier international: Le Maroc émet avec succès un emprunt obligataire de 1 milliard d’euros en deux tranche (ministère)

jeudi, 24 septembre, 2020 à 20:09

Le Royaume du Maroc a émis, jeudi, un emprunt obligataire sur le marché financier international de 1 milliard d’euros (Md€) en deux tranches de 500 millions d’euros (M€) chacune, annonce le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration.