L’anniversaire de la récupération d’Oued Eddahab, une incarnation de l’attachement indéfectible à la marocanité du Sahara

L’anniversaire de la récupération d’Oued Eddahab, une incarnation de l’attachement indéfectible à la marocanité du Sahara

mercredi, 12 août, 2020 à 23:17

Rabat – Le peuple marocain célèbre, vendredi, le 41ème anniversaire de la récupération de la province d’Oued Eddahab, étape historique du processus de parachèvement de l’intégrité territoriale du Maroc et ce, dans une ambiance marquée par la mobilisation constante de tous les Marocains autour de la première cause du Royaume.

Le 14 août 1979, les oulémas, les notables et les chefs de tribus de la province d’Oued Eddahab s’étaient rendus au Palais royal de Rabat pour présenter à Feu SM Hassan II leur serment d’allégeance et réaffirmer leurs liens d’attachement indéfectible au Glorieux Trône alaouite.

Par cet acte solennel et hautement patriotique, les habitants d’Oued Eddahab ont signifié qu’ils ne braderaient jamais leur identité marocaine, en affirmant leur attachement à leur Patrie et à son intégrité territoriale sacrée de Tanger à Lagouira, en dépit des manœuvres des adversaires.

Ce fut un moment historique immortalisé par l’allocution dans laquelle le regretté Souverain avait affirmé: “Nous venons de recevoir, en ce jour béni, votre serment d’allégeance, que Nous préserverons et conserverons précieusement, comme un dépôt sacré. Désormais, vous devez honorer ce serment. De Notre côté, Nous faisons également un devoir de garantir votre défense et votre sécurité et d’œuvrer sans relâche pour votre bien-être. Soyez donc, Mes chers fils, les bienvenus au sein de votre Patrie. Rendons grâce au Tout-Puissant de Nous avoir comblés de ses bienfaits en rattachant le Sud de Notre pays à sa patrie Nord et en restaurant les liens de sang entre ses fils”.

Lors de cette cérémonie, Feu SM Hassan II avait également procédé à la distribution d’armes aux représentants des tribus, un geste fort et symbolique de la poursuite de la lutte pour la défense de l’intégrité territoriale et l’instauration de la sécurité dans les provinces récupérées.

Peu de mois s’écoulèrent avant que ne se renouvelle la rencontre entre l’architecte de la Glorieuse Marche verte et les fils de la province d’Oued Eddahab à l’occasion de la visite historique effectuée par le regretté Souverain à Dakhla.

Cette visite a consacré, une nouvelle fois, la parfaite symbiose entre le glorieux Trône alaouite et les fils des provinces du Sud. Ce lien indéfectible qui constitue le ciment de la cohésion de la nation, a mis en échec toutes les manœuvres ourdies par les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc.

Depuis, le Royaume a œuvré à la promotion économique et sociale de ses provinces du Sud, en vue de les intégrer dans le processus du développement global et durable.

Persévérant sur la voie tracée par Son auguste père, Sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde un intérêt particulier aux provinces du Sud, en y assurant un essor économique et en consolidant la mobilisation nationale pour déjouer toutes les conspirations des ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc.

Ainsi, 41 ans après la récupération d’Oued Eddahab, les efforts pour développer cette précieuse partie de la Patrie se sont poursuivis pour en faire un pôle régional non seulement par rapport aux autres régions du pays, mais également par rapport à celles du Sahara et du Sahel.

Ainsi et depuis la récupération des provinces du Sud marocain, de grands chantiers ont été initiés afin de mettre en œuvre des projets et programmes d’investissement et de développement aux niveaux économique, social, urbain, culturel et humain, les accompagnant par la mise en place d’équipements et infrastructures à même d’établir une économie régionale solide et créatrice d’emplois.

Quatre décennies après leur libération, les provinces et régions du sud marocain vivent au rythme d’une dynamique soutenue dans divers domaines.

Le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Laâyoune le 6 novembre 2016, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Glorieuse Marche verte, constitue une nouvelle étape dans la voie du développement économique, social, culturel et environnemental.

Dans un communiqué, le Haut-Commissaire aux Anciens Résistants et Anciens Membres de l’Armée de Libération a affirmé que la célébration de cet anniversaire est l’occasion de mettre en avant les  nombreux projets et programmes de développement lancés depuis l’indépendance du Royaume en vue de promouvoir l’économie nationale et mettre en place une société basée sur les principes de solidarité et d’équité sociale et territoriale, tout en préservant l’intégrité territoriale du Royaume.

La même source souligne, en outre, qu’en dépit de la conjoncture actuelle, marquée par la propagation du coronavirus, le Haut-Commissariat a tenu toutefois à commémorer cet événement, à l’instar des autres glorieuses fêtes nationales, notamment à travers la communication numérique.

Compte tenu des conditions et des mesures de prévention et de précaution qu’impose la distanciation sociale, des visites virtuelles des espaces de la mémoire historique de la résistance et de libération à Dakhla et Aouserd seront diffusées.

Aussi, un espace sera consacré aux enfants dans le but de les informer, de les initier aux publications du Haut-commissariat et de leur présenter les expériences réussies de projets et coopératives créées à l’initiative des enfants des anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération et ce, dans le cadre de l’auto-emploi et de l’entrepreneuriat.

Lire aussi

APSACO Talks: La jeunesse africaine meilleur rempart de lutte contre la Covid-19

mercredi, 23 septembre, 2020 à 18:04

La jeunesse africaine constitue le meilleur rempart pour faire face à la crise sanitaire liée à la Covid-19, notamment en termes de sécurité humaine, a relevé mercredi, le responsable de l’analyse et de la recherche sur l’Afrique subsaharienne à l’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne (IESUE), Giovanni Faleg.

Covid19 : 30.000 tests rapides effectués dans la région Fès-Meknès

mercredi, 23 septembre, 2020 à 16:57

Quelque 30.000 tests sérologiques rapides ont été effectués dans les centres de santé de la région Fès-Meknès depuis le lancement de cette opération mi-août dernier, apprend-on auprès de la direction régionale de la santé (DRS).

El Guergarat: Mise en échec d’une tentative de trafic de 513 kilogrammes de chira

mercredi, 23 septembre, 2020 à 16:35

Une opération sécuritaire conjointe entre les éléments de la Sûreté nationale et ceux de la Gendarmerie royale travaillant au poste-frontière El Guergarat, au sud de la ville de Dakhla, a permis, mercredi à midi, de mettre en échec une tentative de trafic de 513 kilogrammes de chira.