Le taux de remplissage des barrages du bassin du Loukkos atteint les 72 %

Le taux de remplissage des barrages du bassin du Loukkos atteint les 72 %

mardi, 14 janvier, 2014 à 19:39

Tétouan – Le taux de remplissage des 9 barrages situés dans le bassin hydraulique du Loukkos a atteint les 72 % au début de l’année 2014.

Selon un rapport de l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos, les barrages de Nakhla, Asmir, Ibn Battouta, 9 Avril, Moulay El Hassan Ben El Mahdi, Tanger Med, Oued El Makhazine, Abdelkrim El Khattabi et El Jomaâ ont totalisé un volume de 822,9 millions de m3, en baisse de 2 % par rapport à la même période de l’année dernière, qui avait enregistré un volume de 851,1 millions de m3 d’eau et un taux de remplissage de 74 %.

Le taux de remplissage le plus élevé a été enregistré au barrage de Tanger Med avec 86 % (21,4 millions de m3), suivi du barrage du 9 Avril situé à proximité de Tanger (80 %, soit 239 millions de m3, du barrage El Jomaâ dans la province d’Al Hoceima (80 %, soit 4 millions de m3) et du barrage Moulay El Hassan Ben El Mahdi (78 %, soit 22,4 millions de m3).

Le taux de remplissage au barrage d’Asmir est de 75 % (30,6 millions de m3), alors que le barrage Oued El Makhazine enregistre un taux de 69 %, correspondant à une retenue de 479,7 millions de m3.

Lire aussi

Le Salvador informe officiellement le Secrétaire Général de l’ONU du retrait de sa reconnaissance de la pseudo “rasd”

mercredi, 19 juin, 2019 à 22:21

Le Gouvernement du Salvador a informé officiellement, mercredi, le Secrétaire Général de l’ONU de sa décision de retirer sa reconnaissance de la pseudo “rasd”.

Le ministre du Commerce irlandais salue “le potentiel important” des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Irlande

mercredi, 19 juin, 2019 à 21:22

Le ministre irlandais chargé du Commerce, Pat Breen a salué, mercredi à Dublin, le potentiel important des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Irlande.

L’augmentation du budget alloué à la santé, source la plus importante d’accroissement du financement du secteur 

mercredi, 19 juin, 2019 à 15:53

L’augmentation du budget alloué à la santé demeure la source la plus importante d’accroissement du financement de ce secteur, a-t-on souligné lors d’un atelier thématique organisé mercredi à Salé sur “la mobilisation des fonds pour le système de santé entre limites de la capacité contributive et besoins du financement des soins”.