L’évaluation du système national de lutte contre le blanchiment de capitaux reflète les efforts du Royaume en matière de lutte contre les crimes financiers (UTRF)

L’évaluation du système national de lutte contre le blanchiment de capitaux reflète les efforts du Royaume en matière de lutte contre les crimes financiers (UTRF)

vendredi, 26 février, 2021 à 22:13

Rabat -L’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF) a indiqué, vendredi, que le processus d’évaluation mutuelle de son système national de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme sur la base des normes internationales du groupe d’action financière a reflété les efforts déployés par le Royaume en matière de lutte contre les crimes financiers particulièrement le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, aux niveaux national et international.

Dans un communiqué, l’UTRF a indiqué que cette opération a mis en avant le progrès tangible réalisé par le Maroc, au niveau de l’engagement technique relatif à l’adaptation des textes législatifs et réglementaires avec les normes internationales et au niveau du renforcement de l’efficience du système entier.

“Le Maroc a procédé, dans le cadre du respect de ses obligations internationales et de son implication dans les efforts consentis par la communauté internationale pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, à la deuxième phase du processus d’évaluation mutuelle de son système national de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme conformément aux normes internationales du groupe d’action financière révisées en 2012”, poursuit le communiqué.

Ce processus est le deuxième de son genre auquel le Maroc est soumis en tant que membre du Groupe d’action financière pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, sachant que le Royaume a déjà fait l’objet d’une évaluation en 2007.

Conformément aux mesures adoptées par le groupe d’action financière, et dans le cadre de son suivi des pays qui s’attèlent à parachever l’adaptation de son système national avec les normes internationales, un plan d’action a été adopté par ce groupe international visant à prendre un certain nombre de mesures selon un calendrier précis.

Il s’agit de pallier à certaines insuffisances restantes constatées dans le système national de lutte contre le blanchiment de capitaux et de mettre en œuvre des recommandations formulées par les experts du groupe, précise l’Unité, ajoutant que le Maroc sera appelé à soumettre des rapports périodiques au groupe d’action financière afin de passer en revue les mesures prises dans ce cadre.

Selon la déclaration publique publiée par le groupe d’action financière concernant le Maroc, à l’issue de la tenue de son assemblée générale le 25 février 2021, “le Maroc a officiellement exprimé son engagement politique à mettre en œuvre les dispositions dudit plan d’action dans les délais fixés, en coordination et en coopération avec toutes les composantes du système national et dans le respect des procédures adoptées par le groupe d’action financière.

Lire aussi

Province de Midelt : Mme Bouchareb s’enquiert de projets d’urbanisme et de valorisation des Ksour

dimanche, 11 avril, 2021 à 10:58

La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nezha Bouchareb, a effectué, samedi, une visite de terrain dans la province de Midelt durant laquelle elle s’est enquise de projets menés par son département dans les domaines urbanistique et de valorisation des Ksour et Kasbah.

L’Association marocaine des droits des victimes, un mécanisme innovant de protection de la dignité humaine (avocats)

samedi, 10 avril, 2021 à 23:28

L’Association marocaine des droits des victimes offre un mécanisme innovant placé au service de la protection de la dignité des victimes de tous les genres de crimes et la défense de leurs intérêts légitimes, ont affirmé des avocats samedi à Rabat.

Rachid Sabahi reconduit à la tête du Club de la presse du Maroc

samedi, 10 avril, 2021 à 23:22

Le président du Club de la presse du Maroc, Rachid Sabahi a été reconduit à ce poste, après avoir obtenu le soutien de 13 membres du bureau exécutif, contre 6 pour Mme Malika Hatim, lors des travaux de l’assemblée générale ordinaire du Club, tenue samedi à son siège à Rabat.