L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, une concrétisation effective des projets de développement durable intégrés à leur environnement

L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, une concrétisation effective des projets de développement durable intégrés à leur environnement

lundi, 5 janvier, 2015 à 17:58

Casablanca  –  L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, dont la première pierre a été posée par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, lundi à la préfecture d’arrondissement Hay Hassani à Casablanca, constitue une concrétisation effective des projets de développement durable qui s’intègrent parfaitement à leur environnement.

 Cette nouvelle structure universitaire vise une contribution active à la mise en œuvre des fondements et des finalités de la Charte nationale de l’éducation et de la formation ainsi que la promotion de l’enseignement supérieur et des études médicales.

La réalisation de cette université, que SM le Roi avait bien voulu baptiser de Son auguste nom, s’inscrit en droite ligne des efforts du Souverain visant à favoriser l’accessibilité aux structures d’enseignement de pointe au profit de la jeunesse marocaine et africaine.

Elle constituera également une plateforme de formation pratique et de perfectionnement pour les étudiants et un hub pour la recherche médicale entre l’Europe et l’Afrique.

La pose de la première pierre de cette université par SM le Roi illustre l’intérêt tout particulier accordé sans cesse par le Souverain au secteur de la santé, notamment au renforcement des infrastructures dédiées à la formation dans le domaine des sciences de la santé et au perfectionnement des capacités des ressources humaines de ce secteur important.

L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, qui sera réalisée dans un délai de 21 mois sur un terrain de 31.000 m2, sera érigée au sein du futur pôle de Casa-Anfa, nouveau centre névralgique de Casablanca et son futur joyau architectural. Le pôle Casa-Anfa est en parfaite adéquation avec les concepts novateurs de l’université visant l’intégration, l’épanouissement intellectuel et le développement durable et offrant un climat calme et propice en plein cœur de la capitale économique du Royaume.

L’Université Mohammed VI des sciences de la santé ambitionne de contribuer activement à la consolidation des compétences des ressources humaines nationales, reconnues pour leur abnégation, créativité et professionnalisme. Elle se donne aussi pour objectif de capitaliser sur le riche maillage national en structure de santé et de créer des synergies à travers des partenariats à l’international au profit de l’offre nationale en santé.

En adoptant une philosophie novatrice basée sur un système de valeurs portant sur l’efficience, la qualité, la valorisation et l’épanouissement de l’individu, cette université a décidé de rompre avec les anciennes approches pour adopter des concepts novateurs ne se limitant plus à un transfert passif du savoir, mais articulés autour d’une immersion de l’étudiant dans un écosystème favorable à l’atteinte de nos objectifs : former les futurs professionnels de la santé en bons citoyens exemplaires engagés pour la cause de leur Nation.

L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé se veut ainsi une université moderne centrée sur l’étudiant, qui s’investit dans le développement durable régional et international par son engagement à répondre aux besoins de la population, qui accorde une place de choix à la qualité de l’enseignement et de la formation offertes et qui se distingue par sa capacité d’innovation pédagogique et sa culture de l’évaluation.

Cet établissement est appelé à être une université de pointe en matière de recherche et de création qui s’illustre sur les scènes nationale et internationale par la qualité de ses réalisations, une université ouverte qui favorise les échanges et la coopération et dont les membres sont capables de répondre aux enjeux mondiaux majeurs.

Pour atteindre ses objectifs, l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé fait participer de très hautes compétences nationales et internationales provenant de pays amis.

Il s’agit, entre autres, d’enseignants de médecine et des sciences de la santé des facultés du Royaume, d’enseignants de certaines universités de pays amis francophones et anglophones avec lesquels l’université scelle des partenariats, ainsi que d’autres installés dans le secteur libéral et connus pour leurs grandes qualités d’enseignants, de formateurs et de compétences médicales et paramédicales du ministère de la Santé et d’enseignants assurant la formation par téléconférence ou dans le cadre d’échanges interuniversitaires.

Lire aussi

Appel à faire de la lutte contre la corruption une réalité tangible dans les pratiques et comportements en Afrique (responsable)

samedi, 23 juin, 2018 à 0:08

Intervenant à un Side event portant sur “la transparence, l’intégrité et la lutte contre la corruption : une exigence clé pour la réalisation du développement durable” dans le cadre du Forum des Nations-Unies pour le service public, M. Elong Mbassi a mis l’accent sur la nécessité de se pencher de manière effective sur les moyens à même de venir à bout de ce fléau qui ronge le continent africain. 

Rissani: Coup d’envoi du festival de Sijilmassa du Malhoun

vendredi, 22 juin, 2018 à 23:20

Le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj, a mis en exergue l’importance que revêt le festival de Sijilmassa à travers la célébration de cet art authentique qui constitue une composante essentielle de la culture marocaine riche et diversifiée.

Essaouira poursuit son envol touristique durant les 5 premiers mois de l’année 2018

vendredi, 22 juin, 2018 à 19:03

En chiffres, pour le seul mois de mai dernier, la cité des Alizés a enregistré une hausse de 15% en termes de nuitées dans ses établissements d’hébergement déclarés, accompagnée d’une augmentation de l’ordre de 14% en ce qui concerne les arrivées et ce, comparativement à la même période de l’année précédente, selon les données communiquées par la Délégation provinciale du tourisme.