Marrakech: enquête judiciaire à l’encontre d’un Français pour exercice de la médecine sans autorisation

Marrakech: enquête judiciaire à l’encontre d’un Français pour exercice de la médecine sans autorisation

samedi, 19 octobre, 2019 à 18:02

Rabat- Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a ouvert samedi matin, sous la supervision du parquet compétent, une enquête judiciaire au sujet d’actes criminels attribués à un citoyen français âgé de 73 ans soupçonné d’avoir réalisé des opérations de chirurgie esthétique dans un lieu clandestin et exercice de la médecine sans autorisation au Maroc.

La préfecture de police de Marrakech avait reçu une plainte d’une citoyenne française, âgée de 49 ans, qui prétendait être parvenue à un accord avec un médecin de la même nationalité pour la réalisation d’une opération de chirurgie esthétique dans une clinique privée contre la somme de 4.000 euros, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), précisant que le médecin en question a effectué l’intervention chirurgicale dans une chambre clandestine au sous-sol de sa résidence sise au quartier Annakhil à Marrakech.

Les recherches et investigations menées ont permis l’interpellation du médecin objet de la plainte et la saisie d’un tampon encreur portant son nom avec la qualité de médecin en France, ainsi que du matériel médical, des médicaments et des produits pharmaceutiques, dans le garage de la villa qu’il loue et qui est supposée lui servir de lieu pour la réalisation d’opérations clandestines de chirurgie esthétique.

Le mis en cause a fait l’objet d’une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour vérifier les actes qui lui sont reprochés dont l’exercice de la médecine sans autorisation au Maroc, l’exploitation d’un cabinet clandestin pour réaliser des opérations chirurgicales, ajoute la même source. Il s’agit aussi de vérifier son éventuelle qualité de médecin et d’arrêter toute personne complice dans ces actes, conclut le communiqué.

Lire aussi

Doha: la bonne qualité de l’enseignement supérieur baliserait la voie à un avenir meilleur 

mercredi, 20 novembre, 2019 à 13:06

La bonne qualité de l’enseignement supérieur est à même de baliser la voie à un avenir meilleur, a assuré mardi à Doha, le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha.

Projet de loi sur la grève : M. Amkraz plaide pour une approche de consensus et de concertation

mercredi, 20 novembre, 2019 à 12:15

Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Amkraz a plaidé, mardi à Rabat, en faveur de l’adoption d’un mécanisme consensuel et de concertation pour que la loi sur la grève puisse voir le jour.

Les Marocains de Séville célèbrent dans la joie et la mobilisation la fête de l’Indépendance

mercredi, 20 novembre, 2019 à 9:53

Cet événement phare de l’histoire du Royaume a été célébré à l’initiative du consulat général du Maroc à Séville, en présence notamment de représentants des associations marocaines œuvrant auprès des MRE dans les provinces de Séville, Huelva et Cordoue.