Participation du Maroc à l’exercice “Neptune 2” d’Interpol

Participation du Maroc à l’exercice “Neptune 2” d’Interpol

vendredi, 9 août, 2019 à 20:04

Rabat – Le Maroc, représenté par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), a pris part à la deuxième édition de l’Exercice international transfrontalier “Neptune 2”, initié par l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) du 24 juillet au 8 août dans plusieurs ports méditerranéens, dont Tanger-Med, Tanger-Ville et Bni-Ansar (Nador).

Cet Exercice a réuni des représentants des services sécuritaires, d’agences chargées de l’application de la loi et de polices des frontières de six pays méditerranéens, à savoir le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Espagne, la France et l’Italie, outre des experts de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) et de l’Organisation mondiale des douanes, indique vendredi un communiqué de la DGSN.

Les objectifs stratégiques de l’Exercice consistaient à unifier les efforts et à coordonner les plans d’action entre les pays et les organisations participants en matière de détection et de lutte contre les mouvements des terroristes étrangers par voie maritime dans le pourtour méditerranée, selon la même source.

Sur le terrain, les opérations menées dans le cadre de cet Exercice ont été axées sur le renforcement de la coopération dans le domaine de l’échange d’informations relatives à la sécurité des postes frontières, notamment dans la zone entre le sud de l’Europe et le nord de l’Afrique, outre la consolidation des opérations de contrôle systématique des voyageurs et la vérification minutieuse de leurs documents de voyage dans les ports de cette zone, ainsi que l’élargissement des opérations de contrôle pour englober les navires de transport des voyageurs et des marchandises et l’activation de l’exploitation des bases de données d’Interpol dans ce domaine, poursuit le communiqué.

Les opérations réalisées dans ce cadre ont permis de contrôler les documents de voyage et d’identité de 98.466 voyageurs sur les lignes maritimes reliant le sud de l’Europe aux ports du nord du Royaume, selon la même source, faisant savoir qu’une douzaine de navires de transport intercontinental ont également été soumis à un contrôle minutieux, ayant permis la saisie de passeports faisant l’objet de déclaration de vol ou d’avis de disparition dans des circonstances douteuses, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.

Cet exercice periodique témoigne de l’adhésion du Royaume du Maroc aux efforts internationaux et régionaux visant la lutte contre la menace terroriste et les crimes transfrontaliers. Il confirme également l’intérêt accordé par la DGSN à l’amélioration de la disposition des services de police des frontières ainsi qu’à la coopération avec ses homologues du pourtour méditerranéen afin de priver les terroristes et les suspects impliqués dans le crime organisé de tout mouvement éventuel à travers les frontières nationales, conclut le communiqué.

Lire aussi

L’approche Royale pour la promotion du monde rural contribuera à renforcer les projets d’investissement au Maroc (Expert)

jeudi, 22 août, 2019 à 16:09

L’approche de SM le Roi Mohammed VI pour la promotion du monde rural, telle qu’énoncée dans le discours Royal à l’occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, contribuera à renforcer les projets touristiques et d’investissement au Maroc

En quête d’un avenir meilleur, Khalid Bouchbel se joint volontiers au service militaire

jeudi, 22 août, 2019 à 15:32

Débordant d’énergie et autant de joie et de fierté, Khalid Bouchbel révèle un enthousiasme sans bornes après avoir passé avec succès l’examen de sélection des appelés au service militaire.

Sidi Kacem : Un brigadier de police contraint d’utiliser son arme de service pour arrêter un individu qui mettait en danger la vie de citoyens et d’éléments de police (DGSN)

jeudi, 22 août, 2019 à 13:02

Un inspecteur de police exerçant au district provincial de sûreté à Sidi Kacem a été contraint, jeudi, de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires qui a exposé la vie de citoyens et d’éléments de la police à une menace sérieuse et grave à l’aide d’arme blanche.