Saisie de plus de 54.000 euros non déclarés au port de Tanger-Med

Saisie de plus de 54.000 euros non déclarés au port de Tanger-Med

lundi, 2 décembre, 2019 à 9:30

Tanger – Les éléments de la brigade conjointe de la Direction générale de la sûreté nationale et de l’Administration des douanes et impôts indirects opérant au port Tanger Med ont saisi, dimanche, une somme de 54.160 euros non-déclarés.

Les éléments de la douane opérant au port Tanger Med ont saisi cette somme lors d’une opération de contrôle routinière des passagers au départ, a indiqué une source douanière.

Les douaniers ont procédé à une inspection minutieuse d’un véhicule immatriculé à l’étranger, ce qui a permis de mettre la main sur cette somme dans des bagages appartenant au conducteur, qui est un Marocain résidant en Espagne, a-t-on précisé.

La même source a ajouté que la personne concernée tentait de faire sortir cette somme en devise sans déclaration préalable auprès de l’Administration des douanes et impôts indirects, faisant savoir qu’un procès verbal a été établi afin de poursuivre les procédures administratives en vigueur.

Lire aussi

Bourse de Casablanca: points clés du résumé trimestriel au T2-2020

jeudi, 2 juillet, 2020 à 13:57

Voici les points-clés du résumé trimestriel qui analyse la performance de la Bourse de Casablanca au cours du deuxième trimestre 2020:

“Canaries : Plateforme stratégique dans les relations Espagne-Maroc” : Focus sur des liens stratégiques

jeudi, 2 juillet, 2020 à 13:43

L’ouvrage “Canaries : Plateforme stratégique dans les relations Espagne-Maroc”, qui vient de paraître en Espagne, propose une vingtaine d’articles analytiques d’une pléiade de personnalités espagnoles et marocaines du monde de la politique, de la recherche, de la diplomatie, de l’économie et de la culture.

Meknès: Un inspecteur de police dégaine son arme pour interpeller un individu ayant menacé la vie de citoyens et de policiers

jeudi, 2 juillet, 2020 à 13:28

Un inspecteur de police exerçant à la préfecture de Meknès a été contraint, jeudi, de brandir son arme de service sans en faire usage pour interpeller un individu (22 ans), en état de forte impulsivité, qui exposait la vie de citoyens et de policiers à un danger réel et imminent.