Botola Maroc Télécom D1 : Limogeages et départs des entraîneurs, qui pour succéder à qui ?

Botola Maroc Télécom D1 : Limogeages et départs des entraîneurs, qui pour succéder à qui ?

mardi, 12 février, 2019 à 13:39

 

Par Taoufik Saoulaji

 

Rabat – Depuis le début de la saison en cours de Botola Maroc Télécom D1 de football, les démissions et les limogeages des entraîneurs ne cessent de monter d’un cran. Une hémorragie qui entache l’image du ballon rond national et qui ne semble pas être sur le point de prendre fin.

Les uns bien connus, les autres le sont moins. Ces entraîneurs qui se succèdent à la tête des clubs marocains pour jouer le rôle “des salvateurs”, seraient-ils bien capables d’apporter tout un chacun sa touche et sa philosophie de jeu pour “sortir leurs équipes de la noyade” ? Pas dans tous les cas.

Cependant, c’est dans cette lignée que le Moghreb de Tétouan vient de s’engager avec l’ancien international marocain Tarik Skitioui pour remplacer Abdelouahed Ben Hssain.

Double champion du Maroc en 2012 et 2014, le MAT est actuellement englué à la 13è position avec un total maigre de 18 points.

Après sa nomination à la tête du MAT, l’ancien entraîneur du Moghreb de Fès et ex sociétaire du FC Porto s’est dit prêt à relever le défi de rester en première division, ajoutant que son contrat avec les nordiques fixe des objectifs et un projet bien précis.

Pour les mêmes raisons, peut-être, le Difaâ d’El Jadida s’est séparé de son entraîneur Velud Hubert, suite à une “série de mauvais résultats”. Pour remplacer le Français, le DHJ s’est orienté vers un vétéran, Badou Zaki. Ce grand coach national semble toujours avoir les clés techniques et tactiques, ainsi que l’expérience qui font de lui, l’homme des conjonctures difficiles.

L’ancien finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations 2004 avec les Lions de l’Atlas et ancien gardien légendaire du RCD Majorque est le troisième entraîneur à prendre la tête de l’équipe doukkalie cette saison. Le DHJ s’était déjà séparé d’un autre coach national, Abderrahim Talib.

L’histoire des séparations ne s’arrête pas là. Les dirigeants de l’AS FAR, qui a signé l’un des débuts de saison les plus catastrophiques de son histoire et qui s’est heurtée à une sorte de frontière infranchissable, a choisi l’école espagnole, en la personne de Carlos Alos Ferrer, pour piloter l’équipe militaire et la remettre sur les rails.

L’entraîneur sortant n’est autre que M’hamed Fakhir. Un autre grand qui a tant fait le bonheur de supporters marocains. Entre les deux, Abdelhafid Abdessadek et Mouhcine Bouhlal avaient temporairement pris les commandes de l’équipe.

Le Wydad de Casablanca n’a pas dérogé à la règle. Le vainqueur de la Ligue des champions d’Afrique 2017 a été contraint de chercher un remplaçantau Tunisien Fouzi Benzerti qui est parti entraîner sa sélection nationale. Abdelhadi Sektioui avait été désigné pour un moment qui n’est pas long avant qu’il démissionne.

En attendant, l’arrivée du Français René Girard, champion de la Ligue 1 en 2012 avec Montpellier, celui qui est capable de retrouver la gloire d’il y a un an, Noël Tosi et l’ancien “fils de l’équipe” Moussa N’daw ont assuré l’intérim. Chose promise, mais qui n’est pas due, Girard va vite céder sa place au revenant tunisien, Fouzi Benzerti.

Mais la cassure entre l’Ittihad de Tanger et Driss Lamrabet est bel et bien celle qui a fait couler beaucoup d’encre et surpris trop de monde. Menant le club de la Cité du Détroit vers son premier titre en Botola Pro D1, l’entraineur marocain n’a pas bien entamé la saison suivante de la meilleure des manières. Sous la pression d’un public qui a goûté aux délices du sacre, le technicien marocain a fini par jeter l’éponge.

La malédiction du sacre, cette fois-ci continentale, a empoisonné le parcours de l’Espagnol Juan Carlos Garrido avec le Raja de Casablanca. Après avoir offert la Coupe de la confédération africaine au public de la ” Khadra”, l’ancien entraîneur du FC Villarreal et du Bétis séville a trébuché face à l’Etoile sportive du Sahel pour le compte de la Coupe arabe des clubs champions. Résultats: une défaite à domicile (Rabat) par 2 buts à 0. seulement quelques heures après cette déception, il a été démis de ses fonctions et remplacé par Youssef Sefri, assisté par Bouchaib Lmbarki, avant que Patrice Carteron ne soit nommé nouvel entraineur.

Le Français a donné des prémices très satisfaisantes en allant battre les Tunisiens chez eux par 1 but à 0, ratant de si peu une remontada tant espérée par un public venu d’ailleurs.

Après son élimination de la Coupe du Trône, le Chabab Rif Al Hoceima a de son côté congédié son entraîneur Mimoun Ouaali pour retrouver cette sérénité et le chemin des victoires avec Pedro Benali.

Le Kawkab de Marrakech, qui occupait les zones rouges au classement de Botola Pro D1, a placé aux commandes de ses destinées Aziz El Amri au lieu de Fouzi Jamal.

Pour les mêmes raisons, l’Olympique de Khouribga à fait appel aux services de Rachid Taoussi pour remplacer Amine Benhachem.

En revanche, le FUS de Rabat, le Hassania d’Agadir, le Youssoufia de Berrechid, le Rapide Oued Zem, la Renaissance de Berkane et le Mouloudia d’Oujda ont laissé leurs manettes aux mains des même pilotes, du moins jusqu’ici !

 

Lire aussi

Vernissage à Rabat de l’exposition photo “Au fil des ouvrages d’art”, dédiée aux réalisations d’ADM

samedi, 20 juillet, 2019 à 0:02

Le vernissage de l’exposition photo “Au fil des ouvrages d’art”, qui met en avant les ouvrages réalisés depuis la création de la Société nationale des autoroutes (ADM), a eu lieu vendredi à Rabat.

Semaine du cheval 2019 : Le Capitaine Hassan El Azher remporte le Championnat du Maroc dans la catégorie Militaire “B”

vendredi, 19 juillet, 2019 à 23:39

Le Capitaine Hassan El Azher a remporté vendredi le Championnat du Maroc dans la catégorie Militaire “B”, disputé dans le cadre de la 35ème édition de la Semaine du cheval, qui se poursuit jusqu’au 21 juillet au Royal Complexe Sport Équestre Tbourida Dar Es Salam à Rabat.

Bab Sebta: Saisie de 345 kg de chira

vendredi, 19 juillet, 2019 à 23:26

Les services de la Sûreté nationale opérant au point de passage de Bab Sebta ont avorté, vendredi, en coordination avec les éléments de la Douane, une tentative de trafic de 345 kg de chira, sous forme de plaquettes, à bord d’un véhicule (Camping-car) immatriculé à l’étranger et conduit par un ressortissant espagnol en compagnie d’une femme de la même nationalité.