Hero Women’s Indian Open: la golfeuse marocaine Maha Haddioui passe le cut

Hero Women’s Indian Open: la golfeuse marocaine Maha Haddioui passe le cut

lundi, 2 décembre, 2013 à 15:18

Rabat – La golfeuse marocaine Maha Haddioui a réussi à passer le cut du tournoi Hero Women’s Indian Open, qui s’est déroulé du 28 au 30 novembre à New Delhi en Inde.

Haddioui s’est illustrée, lors de cette compétition comptant pour le tournoi Ladies European Tour (LET), en faisant un pas vers son maintien dans le groupe des 90 joueuses qui garderont leurs cartes d’accès au LET 2014.

Haddioui a terminé à la 53ème sur les 110 joueuses en lice, améliorant au passage son classement à l’Ordre du mérite du LET en passant de la 112è place à la 109è.

Passée professionnelle en 2010, Haddioui disputera également le Dubaï Omega Ladies, tournoi prévu du 4 au 7 décembre aux Emirats Arabes Unis, pour franchir l’étape décisive du maintien.

Lire aussi

Journée internationale des douanes : Vernissage d’une exposition artistique à Rabat, à l’initiative de l’ADII

lundi, 27 janvier, 2020 à 18:44

L’administration des Douanes et impôts indirects (ADII) a organisé, lundi à Rabat, en collaboration avec le Syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels, le vernissage d’une exposition d’arts plastiques sous le thème “La nature en lumière”.

Fkih Ben Saleh: Membres présumés d’une bande criminelle active dans le vol par effraction, deux multirécidivistes devant la justice

lundi, 27 janvier, 2020 à 18:40

Les éléments de la police judiciaire du district de sûreté de Fkih Ben Saleh ont déféré devant le parquet compétent, lundi, deux individus aux antécédents judiciaires dans le vol et trafic des stupéfiants, membres d’une bande criminelle spécialisée dans les vols par effraction dans des agences de transfert d’argent, de change de devises et autres magasins de commerce.

La DGAPR dément les allégations d’une association concernant l’existence de “cas de torture et de négligence médicale” de détenus

lundi, 27 janvier, 2020 à 17:39

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a démenti, lundi, l’existence de “cas de torture, de mauvais traitement et de négligence médicale” contre les prisonniers détenus dans le cadre des événements d’Al-Hoceima.