Les Musulmans de Londres observent le mois béni dans le respect des restrictions sociales

Les Musulmans de Londres observent le mois béni dans le respect des restrictions sociales

vendredi, 30 avril, 2021 à 12:28

Par Nabila Zourara
Londres – Comme tous les Musulmans du monde, ceux du Royaume-Uni sont tenus de s’adapter aux restrictions sociales imposées par la pandémie de coronavirus, pour vivre le mois béni de Ramadan dans la solidarité et la communion, malgré les barrières sociales contraignantes.

Ainsi et en dépit des défis créés par la crise sanitaire, le Centre Al-Manar pour l’héritage culturel islamique s’est servi des moyens de technologie et des supports numériques pour assurer la continuité de ses activités habituelles au cours de ce mois sacré et maintenir son interaction avec la communauté musulmane à Londres.

Le centre a ainsi établi un programme “Spécial Ramadan” qui comprend des conférences et des causeries religieuses diffusées de façon hebdomadaire à travers les réseaux sociaux en vue de briser le sentiment d’isolement et de solitude engendré par la conjoncture actuelle et accompagner les fidèles durant le mois du jeûne.

Diffusées principalement sur les plateformes “Zoom” et “Facebook”, ces conférences, qui abordent des thématiques liées notamment à la jurisprudence et la tradition musulmane, la pandémie, les pratiques alimentaires et les conseils sanitaires, permettent aux participants d’interagir de manière directe et instantanée avec les conférenciers ou les Imams, explique le directeur exécutif du centre Al-Manar, Abdurahman Sayed, dans une interview accordée à la MAP.

Ces causeries étant sauvegardées automatiquement en ligne, peuvent être revues par les utilisateurs du réseau bleu en fonction de leur disponibilités. “Cela favorise une expansion plus large du contenu auprès du public et facilite aussi l’interaction entre le conférencier et les internautes”, a-t-il fait valoir.

Aussi, et afin de promouvoir les valeurs d’entraide et de la solidarité qui caractérisent ce mois sacré, le centre Al-Manar pour l’héritage culturel islamique s’est engagé à soutenir les familles nécessiteuses et celles profondément touchées par les retombées de la crise sanitaire, à travers la la livraison de paniers d’Iftar à domicile.

Le centre propose aussi, selon son directeur, des récitations quotidiennes du Saint Coran et des séances de psalmodie animées par l’imam marocain Sheikh Ahmed Dahdouh, de même qu’il œuvre pour l’organisation des Tarawih et des prières d’Al-Isha, dans le strict respect des règles de distanciation sociale.

Les fidèles sont ainsi amenés cette année à réserver en ligne avant de se présenter à la mosquée pour accomplir la prière du vendredi ou les Tarawih.

Les places sont limitées à 300 pour les hommes et 50 pour les femmes, ce qui réduit la capacité d’accueil de la mosquée à 10%. Les prieurs sont aussi tenus de respecter un certain nombre de règles préventives, dont notamment le port obligatoire du masque facial.

Selon M. Sayed, “ces mesures sont prises d’abord dans un souci d’hygiène et de prévention sanitaire, mais aussi d’organisation afin d’éviter la formation de longues files d’attente aux abords du centre, ce qui risque de provoquer une gêne occasionnelle dans les voisinages”.

Il souligne par ailleurs que cette opération se déroule sous la surveillance des agents de sécurité relevant du centre ainsi que des autorités locales britanniques qui, d’après lui, “n’ont pas tari d’éloge sur le grand sens de responsabilité et le civisme dont fait preuve la majorité des fidèles et sur leur respect strict des règles de prévention et de distanciation sociale”.

“Nous avons aussi veillé cette année, comme celle d’avant, au lancement de l’appel à la prière d’Al-Maghrib depuis le centre, en signe de solidarité avec les habitants de la région du Grand Londres, qui sont contraints d’observer ce mois sacré en confinement”, a-t-il poursuivi, notant que le centre recommande aux plus jeunes ainsi qu’aux personnes vulnérables de respecter les directives gouvernementales et d’éviter le contact social.

Par ailleurs, le directeur du centre relève que les Imams marocains sont assez souvent sollicités pour l’animation des conférences religieuses, notamment pour leur aisance et maitrise de la jurisprudence ainsi que leur engagement à véhiculer les valeurs de tolérance, de modération et de juste milieu prônées par la religion musulmane.

Il souligne aussi que la communauté marocaine, présente en force dans le borough royal de Kensington and Chelsea où se trouve le centre, ne cesse de contribuer de manière très active à toutes les activités humanitaires et religieuses qu’il organise, ajoutant que la “Harira” et d’autres plats marocains succulents sont omniprésents dans la majorité des Iftars collectifs servis par le centre.

L’islam est la deuxième religion au Royaume-Uni. Selon les résultats du recensement national de janvier 2016, la population musulmane en Grande-Bretagne s’établit à 3.114.992 personnes, dont 3.046.607 vivent en Angleterre ou au Pays de Galles. Par ailleurs, plus de 50% des Musulmans du Royaume-Uni sont nés en dehors du pays.

Par mesure de précaution, toutes les mosquées du Royaume-Uni ont mis à jour leurs protocoles pour accueillir les fidèles pendant le deuxième Ramadan observé en pleine pandémie.

Avec l’assouplissement des restrictions drastiques en Angleterre grâce à l’avancement de la campagne de vaccination massive, la Mosquée centrale de Regent’s Park, la plus grande du Royaume-Uni et l’une des plus grandes d’Europe, a accueilli à nouveau les fidèles pour accomplir les prières à l’occasion du mois sacré, avec les précautions appropriées.

Par ailleurs, le directeur de l’Agence de santé publique Public Health England à Manchester, David Regan, a exhorté les membres de la communauté musulmane à “respecter les rendez-vous” de leur deuxième injection du vaccin anti-Covid-19, assurant que ce dernier “n’invalidera pas le jeûne”.

Figurant au Top 15 des pays ayant réussi leur campagne de vaccination, le Royaume-Uni a déjà vacciné plus de 48 millions de personnes au total contre le Covid-19, dont plus de 34 millions ont reçu une première dose et plus de 14 millions ont eu une deuxième injection.

Lire aussi

Marrakech : Suivi de l’état d’avancement du projet d’aménagement de la première tranche de la Place Jemaâ El Fna

mardi, 22 juin, 2021 à 21:55

Le wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, M.Karim Kassi-Lahlou, a effectué, lundi, une visite de terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux du projet d’aménagement de la première tranche de la Place Jemaâ El Fna.

Secousse tellurique de 3,7 degrés dans la province de Driouch

mardi, 22 juin, 2021 à 20:56

Une secousse tellurique de magnitude 3,7 degrés sur l’échelle de Richter a été enregistrée, mardi, dans la province de Driouch, a indiqué l’Institut national de géophysique (ING).

La Chambre des représentants adopte un projet de loi relatif au prêt de titres

mardi, 22 juin, 2021 à 20:37

La Chambre des représentants a adopté à l’unanimité, mardi en séance plénière, le projet de loi n° 83-20 portant des dispositions relatives au prêt de titres.