Un média mexicain fustige le recours de l’Algérie et du “polisario” à des “plumes vendues” pour s’en prendre au Maroc

Un média mexicain fustige le recours de l’Algérie et du “polisario” à des “plumes vendues” pour s’en prendre au Maroc

jeudi, 10 novembre, 2022 à 15:22

Mexico – Le média mexicain “La Voz del Arabe” (La voix arabe) a fustigé le recours de l’Algérie et son pantin du “polisario” à des “plumes vendues” pour travestir les faits et véhiculer leur propagande éhontée et mensongère sur le Sahara marocain.

Dans un article intitulé “De l’Espagne au Mexique, au Sahara marocain”, l’analyste Luis Miguel Cobo s’est étonné de la présence, lors d’une conférence donnée par le président mexicain, d’un jeune espagnol se présentant comme journaliste d’un site inconnu des bataillons, avec la mission commanditée de “soutirer une déclaration officielle de soutien à une entité fictive”.

“Nous nous sommes d’abord demandé en tant que Mexicains, puis en tant que journalistes, pourquoi un jeune journaliste espagnol pose-t-il des questions sur une région marocaine”, s’est interrogé l’auteur de l’article, avant d’enchaîner, avec la même surprise mêlée de doute: “pourquoi donc ce journaliste espagnol a-t-il été poussé à poser une question qui est loin des principaux sujets pressants” pour les Mexicains.

La conférence de presse du président mexicain se transformera-t-elle désormais en lieu pour aborder des sujets lointains qui ne figurent pas parmi les priorités de la politique étrangère du pays?, s’est-il encore demandé.

Signe qu’il s’agissait bien d’un intrus à la solde d’une tierce partie, embauché avec pour objectif de porter atteinte au Maroc, une mission où il a lamentablement échoué, selon l’écrivain mexicain qui a estimé que le dit “journaliste espagnol, dont on n’a jamais entendu parler dans les milieux médiatiques mexicains, et en violation flagrante de la déontologie de la profession, a tenté d’induire le président pour faire une déclaration dans le sens qu’il souhaitait”.

“Peine perdue”, assène le média mexicain qui a épinglé la mauvaise foi de l’individu en question qui s’est livré à tout un discours truffé de contrevérités sur l’histoire et la réalité de ce conflit monté de toutes pièces”.

“Le Mexique maintiendra sa politique de soutien à une région qui a toujours été marocaine, contrairement à la cause perdue entretenue par les séparatistes avec des mensonges, des contrevérités et de la propagande, tel qu’il s’est révélé lors du point de presse officiel qui concerne avant tout le Mexique et les Mexicains”, poursuit “La Voz del Arabe”.

L’auteur de l’article qui s’est interrogé, par ailleurs, combien de Mexicains connaissent-ils “la prétendue république et l’histoire usurpée qu’elle véhicule”, a relevé que le journaliste mentionné s’était tout naturellement vu accorder un bref moment en toute fin de la conférence matinale de trois heures, du président Andres Manuel Lopez Obrador, clairement empressé, de par sa réponse laconique, à vite se débarrasser de l’intrus.

Afin d’éclairer l’opinion publique de son pays sur les tenants et aboutissants de ce conflit régional, “La Voz del Arabe” a cité une analyse de l’universitaire et ancien diplomate mexicain, Andrés Ordonez, dans laquelle ce fin connaisseur de la région d’Afrique du Nord revient en détails sur la genèse de ce conflit “monté de toutes pièces par l’Algérie pour assouvir ses velléités expansionnistes dans la région”, contrairement aux contre-vérités avancées par “un journaliste espagnol anonyme, afin de soutirer une déclaration qui serait favorable à une prétendue république qui ne verra jamais le jour”.

Et l’auteur mexicain de conclure que l’élan imprimé aux relations entre le Maroc et le Mexique ces dernières années reflète le rapprochement étroit entre deux pays leaders dans leur environnement régional, et activement engagés en faveur de la promotion de la coopération Sud-Sud.

Lire aussi

La résolution du PE a fait fi des avancées et réformes politiques et juridiques au Maroc (universitaire)

jeudi, 26 janvier, 2023 à 21:44

La résolution du Parlement européen (PE) a fait fi des avancées et des réformes politiques et juridiques que le Maroc a connues avec la Constitution de 2011, a affirmé Younes Belfellah, professeur des relations internationales et de l’économie politique à l’Université Paris 8.

Le G77+Chine sous la présidence du Maroc : Une action coordonnée pour préserver les intérêts et promouvoir les aspirations

jeudi, 26 janvier, 2023 à 21:34

Le G77+Chine, dont le Maroc a assuré la présidence en 2022, a pris des mesures consensuelles pour préserver ses intérêts et promouvoir les aspirations partagées de ses membres.

Dakhla-Oued Eddahab, une destination d’investissement dans un contexte mondial marqué par la crise (M. Miyara)

jeudi, 26 janvier, 2023 à 21:27

La région de Dakhla-Oued Eddahab est devenue une destination d’investissement en quête d’opportunités économiques, sur fond d’un contexte mondial marqué par la crise, a indiqué, jeudi à Dakhla, le président de la Chambre des Conseillers, Naam Miyara.



MAP LIVE

M24TV

Les plus populaires


MAP NEWSLETTERS MAROC