Le Maroc récolte les fruits d’une riche expérience institutionnelle des Rois de la Dynastie Alaouite (M. Bensaid)

Le Maroc récolte les fruits d’une riche expérience institutionnelle des Rois de la Dynastie Alaouite (M. Bensaid)

samedi, 21 mai, 2022 à 13:27

Marrakech – Le Maroc récolte les fruits d’une longue et riche expérience institutionnelle réalisée depuis le 17e siècle jusqu’à nos jours par les Rois de la Dynastie Alaouite, a souligné, vendredi à Marrakech, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, M. Mohamed Mehdi Bensaid.

“Les réalisations impressionnantes accomplies par le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, ne sont qu’un prolongement des accomplissements des Sultans qui se sont succédé à travers les époques, en particulier sous le règne de la Dynastie Alaouite”, a relevé M. Bensaid dans une allocution lue en son nom par le Secrétaire général du département de la Communication, M. Mustapha Timi, lors des travaux de la 3ème édition du colloque national de Moulay Ali Cherif, tenue les 20 et 20 mai sous le thème “Le mouvement intellectuel au début de Dynastie Alaouite : éveil culturel et consolidation de l’identité marocaine”.

Le ministre a, dans ce sens, indiqué que “si les livres d’histoire relatent des évènements qui mettent en lumière les réalisations impressionnantes du Royaume, c’est grâce à de grands hommes qui ont servi la Nation, et qui se sont intéressés à tous les domaines, notamment les sciences islamiques et modernes, durant leurs époques, et ils étaient les premiers à miser sur la science et la pensée pour réaliser le progrès et la prospérité”.

Et de souligner que de cette rencontre constitue une opportunité pour ériger les ponts entre chercheurs et universitaires, ce qui contribuera à ouvrir les horizons de recherche, afin d’aborder des sujets d’une grande importance pour la préservation de la mémoire collective et la promotion de l’action culturelle.

De son côté, le président de la Fondation Moulay Ali Cherif, Moulay Salama Alaoui, a relevé que “le développement est une approche stratégique que nous devons promouvoir dans toutes ses manifestations, dans le cadre d’un modèle renouvelé et intégré”, exprimant sa conviction que l’action conjointe basée sur une compréhension sincère et un attachement inébranlable à la particularité marocaine, “renforce et motive ls composantes de la Nation à faire des sacrifices et à œuvrer pour un développement global à tous les niveaux”.

M. Alaoui a fait remarquer que l’étude de l’histoire de la Dynastie Alaouite “ne se pas fait seulement selon l’approche classique en tant qu’une narration des faits, mais également à travers une extrapolation de l’histoire en tant que science qui fait partie des sciences sociales”.

Pour sa part, le représentant de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), M. Saber Ahmed, a souligné que l’accumulation des expériences, de connaissances et de savoir-faire, sous le règne des Sultans des Rois de la Dynastie Alaouite, a permis au Maroc d’occuper une place de choix dans le monde islamique sur les plans intellectuel, philosophique, artistique et littéraire.

Ceci se reflète, a-t-il indiqué, par la présence de la créativité marocaine dans la pensée et dans divers événements internationaux avec une touche spéciale, empreinte de la diversité culturelle et civilisationnelle, grâce aux différents affluents qui fusionnent au sein de la culture marocaine (africain, amazighe, andalou et arabe), qui ont permis au Maroc d’être un espace d’acculturation, de dialogue et de coexistence des cultures à travers le monde.

De son côté, le président de l’Université Cadi Ayyad (UCA), Moulay El Hassan Ahbid, a indiqué que cette ère intellectuelle, qui “a marqué une époque glorieuse de notre histoire, a constitué un éveil culturel qui a ancré chez les Marocains leur identité”, soulignant que des Sultans, des savants et des intellectuels ont été à l’origine de cet éveil, qui fait du Maroc une destination de choix pour les mordus des sciences des arts et de la littérature.

Les autres interventions ont souligné que la dimension nationaliste réalisée à l’époque de la Dynastie Alaouite a contribué à l’établissement de la sécurité et de la prospérité, ce qui a stimulé la recherche scientifique, manifesté à travers un éveil intellectuel qu’a connu le Maroc moderne, dans les différents domaines du savoir et des sciences.

A l’issue de la séance d’ouverture, une convention-cadre de partenariat a été signée entre la Fondation Moulay Ali Cherif et l’Académie Régionale d’Éducation et de Formation de la région Marrakech-Safi (AREF-MS).

A cet égard, le Directeur de l’AREF-MS, M. Ahmed Karimi, a relevé que cette convention concerne le domaine éducatif, notamment le domaine d’intervention de la Fondation Moulay Ali Cherif d’un point de vue intellectuel et scientifique, ajoutant qu’elle s’intéresse à l’histoire et à la civilisation du Maroc, ce qui fait connaitre aux jeunes la gloire de la Dynastie Alaouite et leur riche histoire, afin de renforcer et de consolider l’identité nationale des générations montantes.

En marge de la cérémonie d’ouverture de ce conclave de deux jours, il a été procédé à l’inauguration d’une exposition de photos des Sultans et des Rois de la Dynastie alaouite.

Organisé à l’initiative de la Fondation Moulay Ali Sharif, en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, l’Université Cadi Ayyad, et la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Marrakech, ce colloque a pour objectif de mettre en relief les divers contextes qui ont contribué à concrétiser les réalisations intellectuelles au Maroc du 11 e et du 12 e siècles de l’Hégire, ainsi que les biographies scientifiques et culturelles, en particulier les savants, les Sultans et les Rois de la Dynastie Alaouite.

Lire aussi

Secteur non financier: le crédit bancaire augmente de 3,9% en mai (BAM)

lundi, 4 juillet, 2022 à 15:43

Le crédit bancaire au secteur non financier a progressé, en glissement annuel, de 3,9% en mai 2022, après 3,2% un mois auparavant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

ADM : une croissance du chiffre d’affaires à 3,2 MMDH en 2021

lundi, 4 juillet, 2022 à 15:33

Le chiffre d’affaires de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) s’est inscrit en hausse de 32,5% pour se situer à 3,2 milliards de dirhams (MMDH) hors taxe en 2021.

L’AMDIE met en avant à Séoul les opportunités d’investissements qu’offre le Maroc

lundi, 4 juillet, 2022 à 15:26

Le directeur des investissements de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), Saber Chbani Idrissi, a mis en avant, dans un entretien accordé à l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, les opportunités d’affaires qu’offre le Maroc, notamment à travers la marque “Morocco Now”.