Grand Agadir: les eaux usées épurées, une alternative pour l’arrosage des espaces verts

Grand Agadir: les eaux usées épurées, une alternative pour l’arrosage des espaces verts

lundi, 26 février, 2024 à 12:19

(Hajar RADDI)

Agadir -Dans un contexte marqué par une conjoncture climatique critique et un stress hydrique de plus en plus inquiétant dans la région de Souss-Massa, la Régie autonome multiservices d’Agadir (RAMSA) a eu recours aux eaux non conventionnelles, notamment la réutilisation des eaux usées épurées, qui constitue une alternative pour contribuer à la préservation de l’équilibre hydrique du Grand Agadir.

En effet, la RAMSA a consenti des investissements importants pour la collecte, le transfert et le traitement des eaux usées en vue de leur réutilisation pour l’arrosage des golfs (450 h) et des espaces verts (600 h) du Grand Agadir pour une superficie globale estimée à 1.050 Ha.

Dans ce sens s’inscrit la mise en service depuis 2010 de la station de traitement M’zar qui constitue le maillon principal de ces investissements de la partie Sud d’Agadir.

Cette infrastructure hydraulique a permis d’assurer un potentiel annuel de 11 Millions de m3 en eaux épurées (Après extension la capacité portera à 24 Millions m3) .

La distribution des eaux épurées produites est assurée à travers une station de traitement tertiaire  de capacité 30 000 m3/jour, trois réservoirs de capacités 2500 m3, 3500 m3et 7000 m3 (capacité totale 13.000m3 ), un réseau d’adduction et de distribution sur un linéaire de 87 Km et deux stations de pompage de capacités 245 l/s et 195 l/s.

Ce projet ambitieux de réutilisation, dont le montant global s’élève à 150 Mdhs, est le fruit d’un partenariat conclu en 2018 entre le ministère de l’Intérieur, 40MDH, le Secrétariat d’Etat Chargé de l’Eau, 40MDH et la RAMSA,70 MDH.

A travers ces réalisations, une première mise en service de la partie gravitaire du réseau de distribution a permis de desservir déjà une superficie d’environ 500 ha par la livraison de l’eau épurée à cinq établissements golfiques (volume réutilisé allant jusqu’à 16 000 m3/j) sachant que le taux de réalisation de l’infrastructure relative à l’arrosage des espaces verts et golfs dépasse 90 %.

Dans une déclaration à la MAP, Nabil Leghzaoui, Chef de Division de l’environnement et de la qualité d’eau à la RAMSA a indiqué que le projet de réutilisation des eaux usées épurées pour l’arrosage des espaces verts s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour favoriser une gestion rationnelle des ressources hydriques  à même de faire face à la problématique de rareté de l’eau que connait la région de Souss-Massa ces dernières années.

Et d’ajouter que les services de la RAMSA sont à pied d’œuvre au niveau du Grand Agadir pour rationaliser l’utilisation de l’eau et la sécurisation de l’alimentation en cette denrée vitale en application des directives royales qui accordent un intérêt particulier à cette question stratégique.

A travers ce genre de projets écologiques, la RAMSA  poursuit ses actions, tous azimuts, à l’effet d’atténuer l’impact de la pénurie d’eau, valoriser les eaux épurées et restreindre le recours à l’eau potable et aux eaux de forage pour l’arrosage des espaces verts, a-t-il souligné.

D’autre part, il a été procédé à la programmation au niveau de la région de Souss-Massa, d’un ensemble de projets hydrauliques structurants dont l’extension de la station de dessalement d’eau de mer de Chtouka Ait Baha pour l’alimentation en eau potable d’Agadir et l’irrigation.

Il s’agit aussi de la réalisation de la nouvelle station de dessalement sur la plage d’Aglou pour sécuriser l’approvisionnement de la ville de Tiznit,  pour un coût global de 2,7 milliards de dirhams.

Il est question également de la poursuite de la réalisation des travaux de surélévation du barrage Mokhtar Soussi dans la province de Taroudant, pour atteindre une capacité de 281 millions m³, ainsi que la réalisation des travaux du barrage Tamri dans la préfecture d’Agadir Ida-Outanane outre l’installation d’usines de dessalement mobiles, l’acquisition de camions-citernes et l’intensification de la réalisation de forages exploratoires.

Lire aussi

M. Talbi El Alami s’entretient à Rabat avec le président du Conseil national suisse

lundi, 20 mai, 2024 à 21:05

Le Président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi El Alami, s’est entretenu, lundi à Rabat, avec le président du Conseil national suisse, Eric Nussbaumer, en visite de travail au Maroc à la tête d’une importante délégation parlementaire.

L’opération Transit, un exemple éloquent de la coopération étroite entre le Maroc et l’Espagne (responsable espagnole)

lundi, 20 mai, 2024 à 20:47

La Sous-Secrétaire d’Etat espagnole à l’Intérieur, Susana Crisóstomo, a souligné, lundi à Tanger, que l’opération Transit est un exemple éloquent de la coordination et la coopération étroite entre le Maroc et l’Espagne.

Coup d’envoi à Rabat de la semaine de promotion économique du Burundi au Maroc

lundi, 20 mai, 2024 à 20:15

Le coup d’envoi de la semaine de promotion économique du Burundi au Maroc a été donné, lundi à Rabat, en vue de promouvoir le potentiel économique du Burundi au Royaume dans divers secteurs d’activité et de favoriser le développement des partenariats d’affaires gagnant-gagnant entre opérateurs marocains et burundais.