SM le Roi félicite le Président gambien à l’occasion de la fête nationale de son pays

SM le Roi félicite le Président gambien à l’occasion de la fête nationale de son pays

lundi, 18 février, 2019 à 11:42

Rabat – Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de vœux et de félicitations au Président de la République de Gambie, Adama Barrow, à l’occasion de la fête nationale de son pays.

Dans ce message, le Souverain exprime Ses chaleureuses félicitations et Ses sincères vœux de santé et de bonheur au Président Barrow et de davantage de progrès et de prospérité au peuple gambien frère.

A cette occasion, SM le Roi se félicite de la solidité des liens de fraternité entre les deux peuples qui sont fondés sur la solidarité agissante et l’estime mutuelle.

SM le Roi réitère Sa détermination à œuvrer de concert avec le président gambien en vue de renforcer les relations de la coopération fructueuse entre les deux pays pour qu’elles englobent les différents domaines, et ce au service des intérêts communs et en contribution à la réalisation du développement global, de la sécurité et de la stabilité du continent africain.

Lire aussi

Le Mondial-2022 au Qatar se jouera à 32 équipes

mercredi, 22 mai, 2019 à 21:55

La Coupe du monde 2022 au Qatar se jouera à 32 équipes au lieu de 48, a annoncé mercredi la Fifa, renonçant à son projet d’élargir la compétition à 48 nations.

Ouverture des candidatures pour la 5ème édition du Prix Mohammed VI de l’art décoratif marocain sur papier

mercredi, 22 mai, 2019 à 11:47

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que la période de dépôt des candidatures pour la 5-ème édition du Prix Mohammed VI de l’art décoratif marocain sur papier a débuté le 16 mai et se poursuivra jusqu’au 13 septembre prochain.

Meknès: Un inspecteur de police contraint de brandir son arme de service pour arrêter un individu qui mettait en danger la vie de citoyens et d’éléments de police

mercredi, 22 mai, 2019 à 9:41

Un inspecteur de police relevant du huitième arrondissement de la préfecture de Meknès a été contraint, mardi soir, de brandir son arme de service sans l’utiliser, pour arrêter un individu qui exposait des citoyens et des fonctionnaires de police à un danger sérieux à l’aide d’une arme blanche.