Le Rapport du CNDH consacre le Royaume, d’une manière irréversible, en tant qu’Etat de droit (Abdellah Boussouf)

Le Rapport du CNDH consacre le Royaume, d’une manière irréversible, en tant qu’Etat de droit (Abdellah Boussouf)

lundi, 9 septembre, 2013 à 19:16

Rabat – Le rapport thématique relatif à la situation des migrants et des réfugiés au Maroc, élaboré par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), prouve que le Royaume a consacré son choix irréversible d’édifier un Etat de droit, et se positionne, de par l’intérêt accordé aux étrangers et subsahariens vivant sur son sol, parmi les pays démocratiques, a affirmé lundi Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME).

Dans un entretien téléphonique à la MAP à l’occasion de la présentation à SM le Roi Mohammed VI dudit rapport, M. Boussouf a estimé que la réaction positive du Souverain, à travers le communiqué du Cabinet Royal, montre clairement que SM le Roi accorde un intérêt particulier aux affaires de l’Afrique et des Africains “qui sont une partie du Maroc”.

Pour lui, le rapport du CNDH constitue un premier pas qui doit être suivi d’autres en vue d’associer toutes les instances nationales à un large débat national, dont le CCME dont le dahir portant sa création stipule qu’il est chargé de la migration, tant vers le Maroc que celle des Marocains à l’étranger.

Il a tenu à rappeler, dans ce cadre, que le Royaume est passé d’un pays émetteur de migration en un pays d’accueil, à l’instar des pays européens, sauf que, a-t-il relevé, que ces derniers étaient en plein essor économique en recevant les migrants, “alors que le Royaume est devenu aujourd’hui un pays d’accueil en pleine crise économique mondiale et ses répercussions sur le pays et sa population”.

Concernant les allégations contenues dans certains rapports sur les mauvais traitements que subiraient les Africains au Maroc, M. Boussouf a indiqué que ces informations sont très exagérées, car “le Maroc et les Marocains ont, de tout temps, été présents en Afrique, et on ne peut en aucun cas parler de racisme ou de ségrégation à leur égard”. Il a, toutefois, appelé à s’opposer, avec la fermeté requise, à tout mauvais traitement avéré, sans pour autant, a-t-il ajouté “taxer tous les Marocains de racisme”.

Les recommandations contenues dans le rapport thématique relatif à la situation des migrants et des réfugiés au Maroc, élaboré par le CNDH, portant sur le droit au travail, au logement et autres, constituent une problématique générale pour la migration de par le monde, a-t-il dit, notant que le Royaume a toujours été, et demeurera, ouvert sur ses frontières africaines, au vu de la valeur ajoutée de cette migration pour le pays.

Lire aussi

Le Maroc, une nouvelle fois victime collatérale d’un conflit entre les institutions de l’UE

mercredi, 11 décembre, 2019 à 19:47

La Cour des Comptes de l’Union européenne vient de publier un rapport qui audite la manière avec laquelle la Commission européenne gère les fonds communautaires et dépense l’argent destiné notamment au soutien octroyé au Maroc dans différents domaines. Quoi de plus banal.

L’administration de la prison Moul El Bergui dément que le détenu (H.Z) ait subi un abus quelconque

mercredi, 11 décembre, 2019 à 19:34

L’administration de la prison centrale Moul El Bergui a démenti, mercredi, la teneur de la plainte de la mère du détenu (H.Z), publiée dans un journal national, qui allègue que ledit détenu a subi des abus.

La Jamaïque déterminée à renforcer ses relations de coopération avec le Maroc

mercredi, 11 décembre, 2019 à 16:56

La Jamaïque est déterminée à renforcer et à approfondir ses relations de coopération avec le Royaume du Maroc, notamment à travers la feuille de route pour la coopération couvrant la période 2020-2022, a affirmé, mercredi à Rabat, la ministre des Affaires étrangères et du commerce extérieur de la Jamaïque, Mme Kamina Johnson Smith.