Association Ribat Al Fath/Fondation France-Maroc pour la paix et le développement: Le développement des relations entre acteurs économiques français et des provinces du Sud au programme

Association Ribat Al Fath/Fondation France-Maroc pour la paix et le développement: Le développement des relations entre acteurs économiques français et des provinces du Sud au programme

samedi, 7 septembre, 2019 à 9:56

Paris- L’Association Ribat Al Fath et la Fondation France-Maroc pour la paix et le développement, ont déroulé, du premier au 5 septembre courant, un programme intense en France en vue de renforcer les relations entre les acteurs économiques de la région du Sahara marocain, et leurs homologues français.

La Fondation France-Maroc, dont la présidence est assurée par Hubert Seillan, et la vice-présidence par Abdelkrim Bennani, également président de l’association Ribat Al Fath, vise “à faire du Sahara marocain la cible principale de ses actions”. Elle réunit pour ce faire des entreprises françaises et marocaines pour lancer des projets d’investissement collectifs et communs dans l’intérêt de la région et dans un esprit de partenariat Nord-Sud, mais aussi Sud-Sud, à la faveur des relations exceptionnelles liant le Maroc avec les pays africains.

C’est dans ce cadre que la Fondation a multiplié, du premier au 5 septembre, dans les villes de Bordeaux et de Bazas, les rencontres et les tables-rondes axées tout particulièrement sur le renforcement de la coopération économique avec les provinces du Sud, notamment entre les villes de Smara et Bazas, dans différents domaines que les deux cités ont en commun comme l’élevage et l’exploitation des carrières.

A Bordeaux, des rencontres ont eu lieu entre la Fondation France-Maroc pour la paix et le développement durable, l’Association Ribat Al Fath et une importante délégation des provinces du Sud composée notamment du Maire de Smara et du Président du Conseil municipal de la ville.

Des tables rondes ont été également organisées au Musée Mer Marine de Bordeaux. La première, sur « les enjeux globaux et les stratégies possibles de la coopération économique et du développement durable de la Région de Laayoune et de la Province de Smara ». Introduite par le Président de la Fondation France-Maroc, cette rencontre a été marquée par des interventions du Président du Conseil municipal de Smara, Sidi Mohamed Joummani et d’un représentant de l’Agence Marocaine de Développement des investissements (AMDIE).

La deuxième table-ronde a porté sur « les enjeux de l’origine et de la qualité dans l’agroalimentaire ». Elle a été animée par des ingénieurs agronomes membres de l’Association Ribat Al Fath et de l’Association AGIREP (Association girondine d’investigation, de recherche et de prospection).

Toujours à Bordeaux, la Fondation France-Maroc pour la paix et le développement durable, a organisé mardi à la faculté de Droit, un hommage à feu SM Mohammed V, fait compagnon de la Libération lors de la deuxième guerre mondiale, en présence notamment de l’Ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, du Président de la Fondation France-Maroc, du consul général du Maroc à Bordeaux et de plusieurs personnalités françaises civiles et militaires.

A Bazas, un partenariat entre les villes de Smara et Bazas a été signé mercredi en présence des Maires des deux villes, du Président de la Fondation France-Maroc pour la paix et le développement durable et des représentants de l’Association Ribat Al Fath.

L’Association Ribat Al Fath pour le développement durable entretient depuis plusieurs années des relations solides avec l’Association girondine d’investigation, de recherche et de prospection (AGIREP), présidée par Hubert Seillan, en vue de renforcer les relations de coopération entre les sociétés civiles marocaine et française.

Dans ce cadre, les deux associations ont organisé plusieurs manifestations au Maroc et en France (Bordeaux, Laayoune, Smara et Guelmim). Des relations qui se sont couronnées en 2017 par la création de la Fondation France-Maroc pour la paix et le développement durable qui siège à Bordeaux avec des représentations à Dakhla et Laayoune.

La création de cette Fondation est le fruit du travail mené par l’Association Ribat Al Fath avec « un groupe de partenaires et d’amis français qui ont épousé la politique du Maroc et sa stratégie en matière de paix et de développement durable”.

Lire aussi

L’Union africaine et l’Union européenne veulent un partenariat fort pour affronter les défis auxquels font face les deux Continents

jeudi, 27 février, 2020 à 19:14

La Commission de l’Union africaine et la Commission de l’Union européenne ont affirmé, jeudi à Addis-Abeba, leur détermination à renforcer le partenariat pour affronter les défis auxquels font face les deux Continents.

Tunisie: le gouvernement d’Elyes Fakhfakh prête serment

jeudi, 27 février, 2020 à 18:51

Le gouvernement d’Elyes Fakhfakh, qui a obtenu la confiance de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP/parlement), a prêté serment jeudi.

Le Conseil de gouvernement examine un projet de loi relatif à une convention de coopération Maroc-Turkménistan

jeudi, 27 février, 2020 à 18:06

Le projet de loi N° 11.20 portant approbation d’un accord de coopération commerciale, économique, technique, scientifique et culturelle entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement du Turkménistan, a été présenté lors du Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.