Sommet Dakar 2 : l’exemple du Maroc au service de la souveraineté alimentaire de l’Afrique (BAD)

Sommet Dakar 2 : l’exemple du Maroc au service de la souveraineté alimentaire de l’Afrique (BAD)

vendredi, 27 janvier, 2023 à 17:08

Dakar – A l’occasion du Sommet Dakar 2, organisé du 25 au 27 janvier à Diamniadio, près de Dakar, sur le thème «Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience», le gouvernement marocain a partagé des expériences réussies dans le domaine agricole, qui font objet d’une coopération avec les pays du continent, souligne la Banque africaine de développement (BAD) dans un communiqué.

En 2016, le Maroc avait lancé, à la COP22 à Marrakech, l’Initiative pour l’adaptation de l’agriculture africaine, réunissant 38 pays du continent, rappelle la même source, notant que l’objectif est de réduire la vulnérabilité de l’Afrique et de son agriculture aux changements climatiques.

L’initiative fait de la coopération Sud-Sud un mécanisme essentiel de sa mise en œuvre, précise-t-on.

«Cette coopération vise à transférer vers les pays africains les expériences de développement agricole réussies au Maroc, afin de contribuer à atteindre la sécurité alimentaire», a déclaré le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, lors d’un panel réunissant une dizaine de chefs d’Etat autour de leur vision de la croissance dans l’agriculture, de l’intégration régionale, des partenariats public-privé et de mise à l’échelle de réussites partagées, selon le communiqué de la BAD.

Autre exemple mis en avant par M. Akhannouch, ajoute le communiqué, le Plan Maroc Vert. Lancé il y a quinze ans, il a fortement dynamisé le secteur agricole, avec un investissement de près de 13 milliards de dollars sur la période 2008-2020.

Il a permis d’accroître le PIB dans l’agriculture de plus de 5,5 % par an. Mais, surtout, «le secteur est devenu plus résilient aux changements climatiques et aux épisodes de sécheresse». Le plan a permis de conclure 19 contrats-programmes entre l’État et des professionnels agro-industriels pour développer les chaînes de valeur des filières agricoles, selon la même source.

La nouvelle stratégie du Maroc appelée « Génération Green 2020-2030», met en avant la BAD, offre un cadre de référence vers davantage de résilience du système alimentaire.

«Elle repose sur la priorité à l’élément humain et la pérennité du développement agricole», a précisé M. Akhannouch. Il s’agit, d’une part, de «faire émerger une classe moyenne agricole, d’encourager l’entreprenariat des jeunes et d’étendre la couverture sociale à tous les agriculteurs et travailleurs agricoles»; et, d’autre part, de «consolider les acquis du Plan Maroc Vert» et de «doubler le PIB agricole et les exportations, tout en mettant en place des solutions nouvelles, pour la rationalisation des ressources en eau au regard des nouveaux enjeux climatiques».

Autant d’exemples qui, au Maroc comme dans d’autres pays du continent, illustrent «une Afrique des solution», selon la formule du président sénégalais Macky Sall, également président en exercice de l’Union africaine, dans son allocution d’ouverture du Sommet Dakar 2, fait remarquer le communiqué.

«Face à une crise sans précédent, nous sommes à la croisée des chemins », a déclaré le président sénégalais, appelant à «une Afrique des solutions qui nous conduit, au-delà de la résilience, vers la souveraineté alimentaire». Il a insisté sur «l’urgence, pour notre continent, de mettre fin à sa dépendance alimentaire vis-à-vis de l’extérieur et, mieux encore, de contribuer à nourrir le monde », tout en saluant le plan d’urgence de la BAD pour la sécurité alimentaire en Afrique.

Pour aider le continent à atténuer les effets de la hausse des prix alimentaires induite par la guerre en Ukraine, la Banque a lancé, en mai 2022, une Facilité de production alimentaire d’urgence dotée de 1,5 milliard de dollars, approuvant des opérations pour 34 pays africains en seulement quelques mois.

La Facilité vise à aider 20 millions d’agriculteurs à produire 38 millions de tonnes métriques de nourriture, d’une valeur totale de 12 milliards de dollars. «Nourrir l’Afrique», est la première des cinq priorités opérationnelles, les «High 5», du Groupe de la BAD.

«Il est temps que l’Afrique nourrisse l’Afrique ! Nous n’avons pas le choix. Le continent aura deux milliards d’habitants d’ici à 2050. Aussi, devons-nous prendre des mesures décisives dès maintenant pour sécuriser leurs approvisionnements alimentaires. Pour y parvenir, il faudra des systèmes alimentaires plus productifs, efficaces, compétitifs, dynamiques et écologiquement durables. Ce sommet sera un nouveau départ pour l’Afrique !», a déclaré le président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina.

Pour sa part, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a souligné le «rôle crucial des partenaires internationaux du développement. Avec près d’un quart du PIB de l’Afrique provenant de l’agriculture, ce chiffre pourrait augmenter considérablement si des fonds étaient alloués pour accroître la productivité alimentaire».

La délégation marocaine au Sommet Dakar 2, conduite par le Chef du Gouvernement, est composée notamment de M. Mohamed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau,, Mostafa Terrab, PDG de l’Office chérifien des phosphates, Chakib Alj, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Obaid Amrane, directeur général du fonds souverain Ithmar Capital, ainsi que de l’Ambassadeur du Maroc au Sénégal, M. Hassan Naciri.

Lire aussi

La coopération judiciaire au menu des entretiens de M. Ouahbi avec ses homologues de Guinée et du Congo

mardi, 23 avril, 2024 à 0:08

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a eu, lundi à Rabat, des entretiens séparés avec le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme de Guinée, Yaya Kairaba Kaba, et le ministre de la Justice de la République du Congo, Aimé Ange Wilfrid Bininga, en marge du Forum des ministres de la justice des Etats africains de l’Atlantique.

Lalla Soumaya El Ouazzani préside à Marrakech la cérémonie d’ouverture des 11ès Jeux Nationaux Special Olympics Maroc

lundi, 22 avril, 2024 à 23:55

La présidente du Special Olympics Maroc (SOM), Lalla Soumaya El Ouazzani a présidé, lundi, la cérémonie d’ouverture des 11ès Jeux Nationaux (SOM), organisés jusqu’au 26 avril à Marrakech, sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Adaptation climatique de l’agriculture africaine: M. Chami préconise le développement du financement mixte et des obligations vertes

lundi, 22 avril, 2024 à 23:47

Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, a appelé, lundi à Meknès, au développement du financement mixte et des obligations vertes, en vue d’accélérer l’adaptation climatique de l’agriculture africaine.