Décès du président tunisien Béji Caid Essebsi (présidence)

Décès du président tunisien Béji Caid Essebsi (présidence)

jeudi, 25 juillet, 2019 à 11:20

Tunis – Le chef de l’Etat tunsien Béji Caïd Essebsi est décédé, jeudi, à l’hôpital militaire de Tunis, a annoncé la présidence de la République tunisienne dans un bref communiqué.

Le président tunisien avait été admis dans la soirée de mercredi à l’hôpital militaire de Tunis.

C’est la 3ème fois que le président tunisien est hospitalisé durant les deux dernières mois.

Agé de 93 ans, il avait quitté l’hôpital militaire de Tunis le 1er juillet dernier et a regagné son lieu de résidence au Palais de Carthage après l’amélioration de son état de santé suite à “un grave malaise”.

Le premier président élu en décembre 2014 au suffrage démocratique de la Tunisie avait été également hospitalisé le 21 juin à l’hôpital militaire de Tunis pour des tests médicaux ordinaires à la suite d’un malaise de santé qualifié de “léger”.

Lire aussi

L’approche Royale pour la promotion du monde rural contribuera à renforcer les projets d’investissement au Maroc (Expert)

jeudi, 22 août, 2019 à 16:09

L’approche de SM le Roi Mohammed VI pour la promotion du monde rural, telle qu’énoncée dans le discours Royal à l’occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, contribuera à renforcer les projets touristiques et d’investissement au Maroc

En quête d’un avenir meilleur, Khalid Bouchbel se joint volontiers au service militaire

jeudi, 22 août, 2019 à 15:32

Débordant d’énergie et autant de joie et de fierté, Khalid Bouchbel révèle un enthousiasme sans bornes après avoir passé avec succès l’examen de sélection des appelés au service militaire.

Sidi Kacem : Un brigadier de police contraint d’utiliser son arme de service pour arrêter un individu qui mettait en danger la vie de citoyens et d’éléments de police (DGSN)

jeudi, 22 août, 2019 à 13:02

Un inspecteur de police exerçant au district provincial de sûreté à Sidi Kacem a été contraint, jeudi, de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires qui a exposé la vie de citoyens et d’éléments de la police à une menace sérieuse et grave à l’aide d’arme blanche.