L’expérience des Mourchidates au Maroc mise en exergue lors d’un forum régional à Nouakchott

L’expérience des Mourchidates au Maroc mise en exergue lors d’un forum régional à Nouakchott

mardi, 24 mai, 2022 à 20:53

Nouakchott – L’expérience des Mourchidates (prédicatrices) au Maroc a été mise en exergue lors d’un forum régional, organisé les 23 et 24 mai à Nouakchott sur le thème “Le discours religieux face au discours extrémiste”.

Lors de cette rencontre organisée par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (bureau d’Afrique), Fatima Zahra Al-Salihi, Mourchida du ministère des Waqfs et des affaires islamiques, a mis l’accent sur les nombreuses réformes ayant touché toutes les composantes du champ religieux au Maroc, dans le cadre du projet de réforme civilisationnel globale que le Royaume a lancé dans tous les domaines sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Dans une intervention intitulée “Mourchidates et prévention de l’extrémisme violent : leçons de l’expérience marocaine”, Mme Al-Salihi a expliqué que la vision réformiste du champ religieux au Maroc puise sa force dans une approche globale et une vision à long terme permettant de répondre aux besoins et priorités de la société, notamment la préservation de la sécurité spirituelle du citoyen contre le danger de l’extrémisme et de l’intégrisme.

Dans ce contexte, Al-Salihi a affirmé que le champ religieux au Maroc a connu une renaissance globale et un développement palpable sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al mouminine, rappelant l’intérêt particulier accordé à ce domaine à travers l’implication des femmes et à l’élargissement de la portée de leur travail dans la gestion des affaires religieuses et la lutte contre l’extrémisme et l’intégrisme par le biais d’une grande ouverture à toutes les composantes de la société.

Elle a noté que le projet de formation de mourchidates s’inscrit dans le cadre d’une vision stratégique globale et générale liée à la politique de réforme et de gestion des affaires religieuses du Royaume et d’une vision royale intégrée s’articulant autour du rôle de ces mourchidates dans la consécration des valeurs de la citoyenneté et l’amélioration des conditions de vie des Marocains.

Cette politique se base aussi sur la réalisation d’un développement global au profit du citoyen en défendant sa sécurité spirituelle et doctrinale, à travers la lutte contre les discours destructifs et la prévention de l’extrémisme.

L’oratrice a estimé que ce projet demeure le pilier de la politique de lutte contre l’extrémisme et l’extrémisme violent dans son volet préventif.

Elle a affirmé que la garantie de la représentativité de la femme au sein des conseils des ouléma et la formation d’un nombre important de mourchidates ont contribué amplement à la réhabilitation de la société marocaine, promouvoir les valeurs de modération et du juste milieu et rejeter l’extrémisme et l’idéologie Takfiriste.

Elle a rappelé la sortie en 2006 de la première promotion de mourchidates, formées à l’Institut Mohammed VI de Formation des Imams Mourchidine et Mourchidat, un établissement inauguré par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, en mars 2015, dans le cadre d’une approche basée sur un Islam de modération et de tolérance, socle inébranlable d’une vie paisible en société.

Elle fait savoir que jusqu’à présent, l’Institut a formé 1200 mourchidates à raison de 100 chaque année avec l’ambition de porter ce nombre à 2000 en 2030.

Elle a relevé que le programme pratique des mourchidates cible les femmes de 22 à 80 ans, les jeunes hommes âgés de 14 à 22 ans, ainsi que les enfants avec l’objectif de lutter contre les facteurs poussant à l’extrémisme.

Lire aussi

Nouvelle vague de Covid-19: Les Marocains appelés à renforcer leur immunité collective (Tayeb Himdi)

mercredi, 29 juin, 2022 à 14:09

Les Marocains sont appelés à renforcer leur immunité collective face à la nouvelle vague de Covid-19 marquée par la hausse du nombre des cas d’infection, a affirmé le chercheur en politiques et systèmes de santé, Dr Tayeb Himdi.

Sondage du CESE: 85% des interrogés insatisfaits de l’état d’aménagement et d’urbanisation du littoral

mercredi, 29 juin, 2022 à 14:06

La grande majorité des participants (85%) à un sondage du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) sont insatisfaits de l’état d’aménagement et d’urbanisation du littoral national, a indiqué le CESE qui a sollicité, du 11 au 24 mai 2022, la contribution des citoyen(ne)s à travers sa plateforme « ouchariko.ma », et ce, dans le cadre de l’élaboration de son avis sur l’aménagement et l’urbanisation durables du littoral.

Les travaux sont en cours pour le développement des zones logistiques dans quatre régions du Royaume (Ministre)

mercredi, 29 juin, 2022 à 12:43

Le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, a souligné, mardi à Rabat, que le ministère veille, en coopération et en coordination avec les conseils régionaux, à inclure le développement des zones logistiques dans les contrats programmes de développement régional pour l’aménagement de zones logistiques dans les régions de Souss-Massa, Fès-Meknès, Béni Mellal-Khénifra et Dakhla Oued-Eddahab.