Les Mexicains célèbrent en grande pompe leur fête de l’indépendance

Les Mexicains célèbrent en grande pompe leur fête de l’indépendance

mardi, 17 septembre, 2019 à 12:06

 

Par Khalid EL HARRAK.

Mexico –  Les Mexicains ont célébré, dimanche et lundi, en grande pompe leur fête nationale qui commémore cette année le 209-ème anniversaire de l’indépendance, avec des centaines de festivités à travers le pays qui ont fait danser les foules au rythme des mariachi dans des rues tapissées du drapeau national.

Dans la capitale, une centaine de milliers de festivaliers, hommes, femmes et enfants, ont rallié le centre historique de la ville, le Zócalo, peu avant la tombée de la nuit dimanche pour pouvoir assister à la cérémonie de la proclamation de l’indépendance “El Grito” et au concert offert, dans le cadre de la célébration du début de la guerre d’indépendance.

Plusieurs chanteurs et groupes musicaux ont répondu présents à cette Fiesta Patria, dont l’orchestre du Centre de formation musicale et de développement de la culture mexicaine, les artistes de renommée internationale Eugenia León y la Original Banda El Limón, qui ont enchanté le public avec leurs chansons les plus populaires.

Dans la journée, l’atelier chorégraphique de l’Université nationale autonome du Mexique, Los Hijos de la Matraca, avait interprété à Cuauhtémoc une sélection de danses sur l’histoire du Mexique, ses traditions, et ses expériences spirituelles, alors que des mariachi ont sillonné les grandes artères de la ville pour faire de las Fiestas Patrias un hymne à la musique.

Drapeaux sur les épaules et costumes traditionnels, les festivaliers ont entonné l’hymne mexicain alors qu’un géant drapeau tricolore était hissé au centre de la place du centre ville.

Pour pouvoir accueillir en beauté les festivaliers, les environs de la place se sont transformés pour l’occasion en une gigantesque foire où s’installaient danseurs, musiciens et vendeurs qui proposent des spécialités culinaires mexicaines de toutes sortes, alors que la station du métro a été fermée pour sécuriser l’accès à la place, où ont été tiré des feux d’artifice une fois la nuit tombée.

A 11H00 du soir, le président Andres Manuel Lopez Obrador a lancé depuis le balcon présidentiel du Palais National le célèbre cri de l’indépendance, baptisé “El Grito”, le “Viva México”, repris par la foule. Une tradition qui fait revivre l’appel à prendre les armes lancé par le prêtre insurgé Miguel Hidalgo en 1810. Ce personnage avait mené onze ans plus tard le Mexique à l’indépendance.

Un autre moment fort des célébrations a eu lieu lundi matin, dans la capitale, où un grand défilé militaire a pris le départ du centre ville pour ensuite emprunter le paséo de la réforma. De même, des avions ont survolé Mexico et diffusé dans le ciel de la capitale les couleurs du drapeau national, pendant que le long de l’avenue Reforma, des milliers d’habitants ont assisté à cette immense parade.

Pour cette occasion, le pays n’a pas lésiné sur les moyens pour s’offrir un “spectacle impressionnant et des festivités dans les quatre coins du pays mais aussi dans les ambassades du Mexique à l’étranger. La célébration du Cri de l’indépendance se veut une opportunité pour promouvoir le rayonnement du pays dans le monde.

La question des moyens n’est pas importante quand il s’agit de célébrer comme il se doit la fête nationale et “le Mexique qui a osé le changement”, a déclaré à la MAP une journaliste mexicaine présente sur place pour couvrir le principal événement de l’année.

“La célébration de l’indépendance commence le soir du 15 septembre. À 23h, le chef de l’Etat, depuis la fenêtre centrale du palais présidentiel, face à l’énorme foule réunie sur le zócalo, crie trois fois : ‘¡ Viva México !’. C’est ce que l’on appelle el Grito (le cri), en souvenir de l’appel du curé Miguel Hidalgo qui, en 1810, déclencha la guerre d’indépendance contre l’Espagne”, a expliqué avec fierté la jeune journaliste.

L’indépendance ne s’acquiert pas du jour au lendemain, cependant. La journée du 16 septembre 1810 ne marque en effet que le début d’une lutte qui a duré 11 années et qui a coûté de nombreuses vies, dont celle du prêtre Miguel Hidalgo. Sa tête a été exposée publiquement à Guanajuato pendant 10 années pour dissuader les indépendantistes de continuer le combat.

Pour ce 209ème anniversaire de l’Indépendance, un événement qui se fête aussi en famille, la gastronomie mexicaine était à l’honneur avec des plats traditionnels comme le Pozole, les Chiles en Nogadas, les Enchiladas, les Tamales, le Mole, les Pambazos, l’Atole, les Buñuelos sans oublier l’incontournable tacos. Tous les ingrédients étaient réunis pour commémorer avec les honneurs ce moment fort de l’histoire du pays.

Lire aussi

Présidentielle en Argentine : manifestations massives de soutien au président sortant Mauricio Macri

dimanche, 20 octobre, 2019 à 19:43

Des centaines de milliers de personnes ont manifesté samedi soir au centre de la capitale argentine, Buenos Aires, pour exprimer leur soutien au président sortant Mauricio Macri, candidat à un second mandat à la tête du pays lors de la présidentielle du 27 octobre.

Le ministre espagnol de l’Intérieur demande une nouvelle fois au gouvernement catalan de condamner “fermement” la violence

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:55

Le ministre espagnol de l’Intérieur en fonction, Fernando Grande-Marlaska, a demandé, dimanche, au gouvernement régional de la Catalogne de condamner de “manière ferme” les actes de violence survenus durant ces derniers jours dans la région, à la suite de la condamnation d’ex responsables catalans.

Aéroport Marrakech Menara: Arrestation d’un Brésilien en flagrant délit de trafic de cocaïne

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:20

Les éléments de police à l’aéroport Marrakech Menara ont arrêté, dimanche, un citoyen brésilien, âgé de 22 ans, en flagrant délit de trafic de cocaïne.