Rwanda-Ouganda : vers le dénouement de la crise ?

Rwanda-Ouganda : vers le dénouement de la crise ?

mercredi, 5 février, 2020 à 12:32

-Par Anass BELHAJ-

Kigali – Cela fait maintenant près de deux ans que les relations entre le Rwanda et l’Ouganda sont crispées. Les deux voisins, dont la frontière est fermée depuis février 2019, s’accusent réciproquement d’”espionnage”, d’”ingérence dans les affaires de l’autre”, d’”embargo économique” et de “déstabilisation”, entre autres.

Après une médiation angolaise appuyée par la RD Congo, visiblement fructueuse, le président rwandais, Paul Kagame, et son homologue ougandais, Yoweri Museveni, ont scellé dimanche à Lunda un accord censé ouvrir la porte à une sortie de la crise qui a manifestement affaiblit la Communauté est-africaine.

En vertu de l’accord, signé en présence des dirigeants angolais Joao Lourenco et congolais Felix Tshisekedi lors d’un mini-sommet régional, Kigali et Kampala ont convenu de “la libération de citoyens de chaque pays” tout en s’engageant “à avancer vers la paix, la stabilité, le bon voisinage et le rétablissement de la confiance mutuelle”.

Une semaine avant la réunion de Luanda, le chef d’Etat rwandais avait lancé un appel fort à son homologue ougandais, l’invitant à “faire ce qui est juste” et à s’impliquer sérieusement dans les efforts visant à mettre fin aux tensions qui empoisonnent les relations entre leurs deux pays.

“Traitez votre voisin comme vous voulez être traité”, a déclaré le président Kagame lors d’un rassemblement qui a réuni à Kigali les diplomates accrédités au Rwanda.

“L’intégration des régions et des communautés ne se fait pas simplement parce que vous en faites un slogan. Non, elle se produit parce que vous faites ce qui doit être fait”, a insisté le dirigeant rwandais.

L’appel lancé par Paul Kagame a, apparemment, été reçu par son homologue ougandais qui s’est engagé ainsi à “continuer de privilégier un dialogue permanent” avec le Rwanda, en vue d’apaiser les tensions et de restaurer la coopération.

Dans la capitale angolaise, les deux chefs d’Etat ont également décidé que les deux parties se retrouveraient à nouveau le 21 février à un poste de leur frontière commune pour une nouvelle session de pourparlers.

“Le prochain sommet quadripartite sera précédé d’une réunion de la commission ad hoc pour évaluer la mise en œuvre des décisions mentionnées … principalement la libération des citoyens rwandais détenus illégalement en Ouganda et la fin de tout soutien aux groupes armés anti-Rwanda”, a annoncé cette semaine le ministre d’État rwandais chargé de la Communauté d’Afrique de l’Est, Olivier Nduhungirehe, dans un tweet.

Le 12 Juillet dernier, le président angolais João Lourenço s’est engagé à jouer le rôle de médiateur entre le Rwanda et l’Ouganda, convoquant un sommet régional qui a réuni les chefs d’Etat du Rwanda, de la RDC et de l’Ouganda.

Un second mini-sommet similaire tenu à Luanda un mois après a été sanctionné par la signature d’un mémorandum d’entente entre Kigali et Kampala visant à mettre fin à la crise entre les deux voisins.

Les chefs d’Etat rwandais et ougandais avaient convenu de “respecter leur souveraineté réciproque et celle de leurs pays”, en décidant de “s’abstenir d’actions de déstabilisation ou de subversion sur le territoire de l’autre partie (…), ainsi que de financer, former et infiltrer des forces déstabilisatrices”.

Après la rencontre du 12 juillet à Luanda, le président angolais Joao Lourenço et son homologue congolais Félix Tshisekedi avait été chargés de faciliter le processus de dialogue entre les deux pays. Ils restent, selon l’accord signé en août, les garants du respect de ce mémorandum dont le suivi sera aussi assuré par un comité composé des ministres des Affaires étrangères des pays signataires.

Lire aussi

Égypte: L’artiste Shwikar n’est plus

vendredi, 14 août, 2020 à 16:06

L’artiste égyptienne Shwikar est décédée vendredi à l’âge de 85 ans des suites d’une longue maladie

Casablanca: Une série de mesures après la multiplication des contaminations à Anfa

vendredi, 14 août, 2020 à 16:02

Les autorités locales de Casablanca ont entrepris, vendredi, une série de mesures de restriction au niveau de l’arrondissement d’Anfa, suite à la multiplication des cas de contamination au Covid-19.

Covid-19 : Fermeture de 10 cafés et salles de jeux à El Youssoufia pour non-respect des mesures préventives

vendredi, 14 août, 2020 à 15:51

Les autorités locales de la province d’El Youssoufia ont émis des décisions de fermeture de 10 cafés et salles de jeux pour non-respect des mesures préventives visant à enrayer la propagation du Covid-19.