Santé et justice, maîtres-mots de la lutte contre l’abus et le trafic de drogues

Santé et justice, maîtres-mots de la lutte contre l’abus et le trafic de drogues

jeudi, 25 juin, 2020 à 11:18

Rabat – La communauté internationale célèbre vendredi la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues dans le dessein de renforcer l’action et la coopération aux échelons national, régional et international pour parvenir à une société affranchie de l’abus des drogues.

Cette année, la journée est célébrée sous le thème “la santé pour la justice, la justice pour la santé” dans le but de mettre en exergue le fait que justice et santé vont de pair lorsqu’il est question des problèmes liés à la drogue.

À cet égard, le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est félicité du choix du thème de cette année, estimant qu’il met en avant l’importance d’”une démarche d’ensemble, englobant la santé, les droits de la personne, la justice pénale et les services sociaux”.

Ce 26 juin est également l’occasion de sensibiliser quant à ce fléau qui touche le bien-être de l’humanité et met à mal la stabilité et le développement socio-économique de nombreux pays.

La sensibilisation concernant les méfaits de l’abus de drogue est dirigée par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) qui œuvre, depuis sa création en 1997, à mobiliser les populations pour qu’elles réagissent face à ce problème, notamment chez les adolescents et les jeunes adultes qui sont particulièrement exposés à l’abus de drogues.

La journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues vise également à mieux faire connaître la convention unique sur les stupéfiants de 1961 et qui a pour but de lutter contre la consommation de drogues par le biais d’une intervention internationale coordonnée.

Cette convention, qui ambitionne de limiter la possession, la consommation, le commerce, la distribution, l’importation, l’exportation, la fabrication ainsi que la production de drogues à des fins uniquement médicales et scientifiques, lutte également contre le trafic de stupéfiants grâce à une coopération internationale visant à dissuader et à décourager les trafiquants de drogues.

Une action pour laquelle le Maroc est pleinement engagé, en atteste le bilan de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour l’exercice 2019 qui fait état de l’interpellation de 127.049 individus dans des affaires liées à la drogue, soit une augmentation de 38 % par rapport à l’année précédente.

L’année a également connu la saisie de quantités record de drogues grâce aux opérations conjointes des services de la Sûreté nationale et des services de la Direction générale de la surveillance du territoire. En effet, près de 179,657 tonnes de haschisch et ses dérivés ont été saisis, soit une hausse de 127 tonnes par rapport à l’année précédente, de 542,455 kilogrammes de cocaïne, de 7,196 kilogrammes d’héroïne et de 1.407.451 comprimés psychotropes, dont 974.983 comprimés d’ecstasy importés d’Europe.

De plus, l’année 2019 a connu l’organisation de huit opérations de livraison contrôlée de drogues en coordination avec la police française, qui ont abouti à l’arrestation de 12 contrebandiers et à la saisie de plus de 8,580 tonnes de chira sur le territoire français. Des chiffres qui attestent de la lutte sans merci que mènent les autorités du Royaume face à ce fléau destructeur.

Sur le terrain, l’action du Maroc est également renforcée par l’accompagnement des personnes souffrantes des effets néfastes des drogues à travers un programme national de lutte contre les conduites addictives mis en œuvre sur Hautes instructions Royales par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec les ministères de la Santé et de l’Intérieur.

La mise en œuvre de ce programme, qui a débuté en 2010, a permis l’inauguration de plusieurs centres d’addictologie au Maroc, conformément aux recommandations onusiennes qui mettent l’accent sur la prévention et le traitement pour réaliser l’objectif d’une société sans l’abus des drogues.

Le Royaume est donc en phase avec les objectifs de l’ONUDC qui, pour lutter efficacement contre le problème de la drogue dans le monde, appelle à ce que les institutions responsables de la justice pénale, de la santé et des services sociaux apportent des solutions intégrées conformes aux conventions internationales relatives au contrôle des drogues, aux obligations en matière de droits de l’homme et aux objectifs de développement durable.

L’Office encourage également les particuliers, les organisations à but non lucratif, et le secteur privé à participer à sa campagne, notamment sur les médias sociaux pour marquer cette journée et renforcer la conscience des jeunes des risques sanitaires encourus à cause de ce fléau.

Lire aussi

FRMF: La reprise et la situation actuelle des sociétés sportives, principaux axes de la réunion du Comité directeur

jeudi, 13 août, 2020 à 22:03

Le Comité directeur de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a consacré sa réunion, tenue jeudi par visioconférence, à l’évaluation de la reprise de la saison courante et à la présentation de la situation actuelle du processus de création des sociétés sportives, au foot féminin et au contrat-type des joueurs amateurs.

Covid-19: Principaux points de la déclaration du ministère de la Santé

jeudi, 13 août, 2020 à 19:40

Voici les principaux points de la déclaration faite, jeudi, par le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, sur la situation épidémiologique du Coronavirus au Maroc en 24 heures :

Aucune source de contamination à l’unité de production de l’eau “Sidi Hrazem” (Ministère)

jeudi, 13 août, 2020 à 18:51

L’unité de production de la société commercialisant l’eau minérale “Sidi Hrazem” ne contient aucune source de contamination, a affirmé le ministère de la Santé.