Le centre de formation dans les métiers de la maintenance et des énergies renouvelables, un projet solidaire au service de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes

Le centre de formation dans les métiers de la maintenance et des énergies renouvelables, un projet solidaire au service de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes

jeudi, 17 mai, 2018 à 17:02

Rabat – Le centre de formation dans les métiers de la maintenance et des énergies renouvelables, dont les travaux de construction ont été lancés jeudi par SM le Roi Mohammed VI, est un projet solidaire devant favoriser l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, notamment ceux issus de familles précaires, a souligné Mme Sanae Dardikh, responsable de la Communication et du développement institutionnel à la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.
Ce projet, initié par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, s’inscrit dans le cadre des actions et programmes menés en faveur des jeunes et de leur insertion dans le marché de l’emploi, a-t-elle précisé dans une déclaration à la presse à l’occasion du lancement des travaux de construction du centre.
Le futur centre se démarque par le lancement d’une nouvelle filière qui donnera accès à des métiers pourvoyeurs d’emplois, des métiers liés au domaine de l’environnement et à celui des énergies renouvelables, a ajouté Mme Dardikh.
Mobilisant des investissements de l’ordre de 8 millions de dirhams, le centre de formation dans les métiers de la maintenance et des énergies renouvelables offrira des formations professionnelles à environ 400 stagiaires par an dans des métiers de la maintenance des équipements électriques, thermiques et de climatisation, et de matériels utilisant les énergies renouvelables.

Lire aussi

Colombie: la paix au cœur des enjeux de l’élection présidentielle

jeudi, 24 mai, 2018 à 15:20

La poursuite de la mise en œuvre de cet accord qui engage l’Etat colombien, et en vertu duquel les Farc ont abandonné la lutte armée, dépend en grande partie du bon vouloir du prochain locataire de la Casa de Nariño (Palais présidentiel).

La France annonce une enveloppe de 65 millions d’euros pour le financement de startups africaines

jeudi, 24 mai, 2018 à 13:41

Le Salon Viva Tech, qu’accueille pour trois jours la capitale française, met cette année à l’honneur les startups africaines dont une centaine sont présentes, avec une représentation officielle de plusieurs pays comme le Maroc, le Rwanda, l’Afrique du Sud, la Tunisie ou le Nigeria.