La COP21 : une échéance cruciale qui déterminera le futur d’une planète vulnérable aux changements

La COP21 : une échéance cruciale qui déterminera le futur d’une planète vulnérable aux changements

samedi, 28 novembre, 2015 à 13:14

Par : Soumia AL ARKOUBI

Rabat – La 21ème session de la Conférence des parties à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21), qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre à Paris, est une échéance cruciale qui déterminera le futur d’une planète vulnérable aux changements.

Cette rencontre de grande envergure, qui connaîtra la participation de plus de 150 chefs d’Etat, doit adopter le nouvel accord international sur le climat qui fixe un objectif de réchauffement limité à 2 C en 2100, en vue de faire face à des dérèglements menaçant la planète et l’Homme (montée des eaux, fonte des glaciers, disparition d’espèces…).

L’objectif de Paris reste un pari à relever puisqu’il n’est pas assez facile d’avoir l’unanimité des 196 parties (195 pays plus l’Union européenne) sur cet accord, sachant que des réticences ont été déjà exprimées lors des sessions informelles des négociations.

Difficile d’être sur la même longueur d’ondes surtout quand il s’agit des Etats unis, deuxième pollueur du monde, dont le secrétaire d’Etat, John Kerry, avait déjà exprimé l’opposition de son pays à tout accord juridiquement “contraignant”, préférant plutôt un accord “hybride” qui prévoit des contraintes juridiques sur d’autres dispositions comme le suivi des promesses faites par les pays.

Cet accord “ne sera certainement pas un traité (…). Il n’y aura pas d’objectifs de réduction juridiquement contraignants comme cela avait été le cas” pour le protocole de Kyoto de 1997, avait dit Kerry dans une interview au “Financial Times” dans sa livraison du 11 novembre.

De tels propos ont jeté le froid entre les Etats unis et la France, présidente de la COP21. Cet accord sera “contraignant ou il n’y aura pas d’accord”, avait répondu fermement le président français, François Hollande depuis Malte lors du Sommet de la Valette UE-Afrique sur la migration.

Pour sa part, la Chine ne veut pas bouger d’un iota sur ses positions. Son vice-ministre des Affaires étrangères, Liu Zhenmin, a déclaré que les chefs d’Etat et de gouvernement attendus à la COP21 y participeront “pour donner une impulsion politique”, mais “ils ne seront pas là pour des négociations”.

Pour Liu Zhenmin, “le problème du réchauffement climatique est le résultat historique des émissions des pays développés : leurs responsabilités et leurs obligations doivent être différenciées de celles des pays en développement”.

En Europe, la Pologne, dont grand nombre de centrales sont alimentées par du charbon, a menacé de recourir au veto si elle n’obtient pas un traitement de faveur.

“Tout le travail de ces 11 jours sera d’arriver à mettre d’accord 195 pays sur un texte précis”, a insisté vendredi le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius.

M. Fabius a exprimé clairement ses craintes des réactions des Etats qui s’opposent au nouvel accord : “Ma crainte c’est que nous devons arriver à un accord général, et il suffira que quelques pays, parce qu’ils n’auront pas eu suffisamment de garanties (…), puissent bloquer le processus”.

Les deux co-présidents de l’ADP (Ad Hoc Working Group on the Durban Platform for Enhanced Action- plateforme de Durban pour une action renforcée), l’Américain Daniel Reifsnyder et l’Algérien Ahmed Djoghlaf, ont demandé une ouverture anticipée des négociations, pour ce dimanche 29 novembre, et ce pour “permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord”, a annoncé mercredi le site de la COP21.

La journée du 30 novembre est surtout dédiée aux chefs d’Etat et de gouvernement qui ont accepté d’intervenir à la tribune pour rappeler l’urgence à agir contre le réchauffement, selon le site de la COP21.

En dépit d’une baisse sensible des températures en France pendant ce mois de novembre, le Parc des expositions “Le Bourget” promet l’accueil chaleureux et la sécurité de ses invités pour un bon déroulement de l’évènement.

Certes, les réactions des politiques et des experts en climat sont multiples, mais le succès de Paris/pari saura sauver la terre et homme, faune et flore en seront reconnaissants.

Lire aussi

La Bourse de Casablanca clôture en baisse

lundi, 20 septembre, 2021 à 17:44

La Bourse de Casablanca a clôturé lundi en baisse, pénalisée notamment par la mauvaise tenue des secteurs de “sylviculture et papier”, “participation et promotion immobilières” et “distributeurs”.

Entreprises: La Caravane 2021 des 500, du 26 octobre au 05 novembre

lundi, 20 septembre, 2021 à 16:33

La prochaine édition de la Caravane annuelle des 500 se tiendra du 26 octobre au 5 novembre, sous le thème “Les grandes entreprises et leur effet d’énergie sur l’économie”.

L’IPC en hausse de 0,8% en août 2021 (HCP)

lundi, 20 septembre, 2021 à 16:25

L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 0,8% au cours du mois d’août 2021, comparé au même mois de l’année dernière