• Accueil
Explosion de Beyrouth: cinq questions au physico-chimiste marocain Rachid Yazami

Explosion de Beyrouth: cinq questions au physico-chimiste marocain Rachid Yazami

jeudi, 6 août, 2020 à 13:28

Rabat – Voici cinq questions au physico-chimiste marocain et inventeur de l’anode graphite pour les batteries lithium-ion, Rachid Yazami au sujet de l’explosion de Beyrouth.

Comment expliquez-vous l’explosion de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium à Beyrouth ?

Il est connu des étudiants en premier cycle de chimie que le nitrate d’ammonium est l’un des plus grands explosifs au monde. C’est un matériau métastable qui, en théorie, peut exploser à n’importe quel moment, c’est à dire qu’il faut toujours le surveiller.

Je n’en reviens toujours pas qu’une telle quantité de nitrate d’ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth, sans surveillance et en si grande quantité: 2750 tonnes ! Il s’agit d’une négligence totale.

Qu’est-ce qui fait que le nitrate d’ammonium peut exploser?

L’eau peut dissoudre le nitrate, un simple mégot, une source de chaleur, une température locale de plus de 60°C et  la présence d’un liquide inflammable peuvent contribuer à déclencher une réaction en chaîne. En chimie, on appelle cela une réaction d’oxydoréduction interne. C’est que dans la molécule du nitrate d’ammonium, l’azote est présent sous deux formes chimiques : une première fortement oxydante “le nitrate” et une seconde fortement réductrice “l’ammonium”.  Il y a une forme d’oxydant d’azote et une forme ammonium réductrice d’azote. Combinées, les deux formes peuvent réagir violemment entre elles et déclencher une grande explosion.

Dans quelles conditions doit être stocké le nitrate d’ammonium?

Il faut respecter les conditions de son stockage, éviter qu’il soit exposé à la lumière, à toute source de chaleur, éviter l’humidité, la présence d’hydrocarbures inflammables comme une huile, surveiller le moindre changement de température grâce à des caméras thermiques, éviter de rassembler de grandes quantités dans un même endroit.

Un grand accident causé par cette substance s’était produit à Toulouse en 2001, mais avec des quantités dix fois moins importantes que celles constatées à Beyrouth.

La situation politique au Liban a-t-elle contribué à ce drame?

À Beyrouth, la moitié de la ville s’est effondrée. La méga explosion a causé plus de cent morts et des milliers de blessés, sans parler des personnes se retrouvant sans domicile.

Il faut dire que la situation à Beyrouth était très instable. Crise politique, crise économique marquée par une inflation, la livre libanaise a perdu plus de 90% de sa valeur, plusieurs personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Peut être que le Liban n’avait tout simplement pas les moyens de surveiller ce dépôt de nitrate d’ammonium comme il faut. Ainsi, ce n’aurait pas été difficile pour des parties très mal intentionnées de faire des dégâts.

Quelles sont les différentes utilisations du nitrate d’ammonium?

Il est utilisé dans beaucoup de secteurs. Une fois contrôlé, le nitrate d’ammonium est très utile. Mais c’est comme le gaz, il doit être manipulé avec beaucoup de précaution, c’est connu, cela fait partie des b.a.-ba.

Il est utilisé comme engrais après avoir subi des transformations et des manipulations chimiques. Il peut aussi être utilisé comme explosif aussi bien dans les travaux publics que dans le domaine militaire.

Lire aussi

Développement rural: 6.982 projets lancés sur la période 2017-2020

jeudi, 21 janvier, 2021 à 23:50

Un total de 6.982 projets et actions dans le secteur du développement rural ont été lancés, dont 4.145 achevés, sur la période 2017-2020 pour une enveloppe de 27 milliards de dirhams (MMDH), selon le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Des agents de voyage et des professionnels examinent les moyens de promouvoir la destination Dakhla

jeudi, 21 janvier, 2021 à 23:40

Une vingtaine d’agents de voyages marocains, issus de plusieurs régions du Royaume, ont fait le déplacement à Dakhla où ils ont examiné avec les professionnels locaux les moyens à mettre en œuvre pour promouvoir cette destination.

Le SG de l’ONU condamne avec force le double attentat-suicide à Bagdad

jeudi, 21 janvier, 2021 à 23:32

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné jeudi, “avec force” le double attentat-suicide meurtrier perpétré contre des civils sur un marché de Bagdad.