Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : un cri de soutien pour un peuple, pour une cause

Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : un cri de soutien pour un peuple, pour une cause

vendredi, 27 novembre, 2015 à 14:52

, –Par Malika Mojahid–
Rabat – La journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, célébrée le 29 novembre, est un cri de soutien aux revendications légitimes des Palestiniens pour l’instauration d’un Etat indépendant avec Al Qods Acharif comme capitale.
Signe de solidarité avec le peuple palestinien dans sa lutte contre l’occupation israélienne qui impose toujours son blocus sur les territoires palestiniens et ce, en violation flagrante de la légalité internationale, cette journée internationale est l’occasion pour mettre à nu les agressions israéliennes barbares commises contre le peuple palestinien.
Elle est aussi un rendez-vous pour intensifier les efforts des acteurs des droits de l’Homme en faveur de la cause palestinienne et attirer l’attention de la communauté internationale sur le fait que la question de la Palestine n’est toujours pas réglée et que le peuple palestinien reste privé des droits inaliénables que lui a reconnus l’Assemblée générale, à savoir le droit à l’autodétermination sans ingérence extérieure, le droit à l’indépendance et à la souveraineté nationales et le droit de retourner dans ses foyers et de récupérer ses biens.
Sensibles à cette cause, les Marocains expriment un soutien sans faille à la résistance et le courage du peuple palestinien et dénoncent les massacres commis par Israël contre les civils palestiniens particulièrement les enfants, les femmes, les personnes âgées et les personnes handicapées.
Ils dénoncent également le soutien apporté à Israël par les pays occidentaux et leur silence face aux agressions menées à l’encontre de civils mais aussi contre les installations et habitations des Palestiniens à Gaza, exprimant leur condamnation des positions des puissances occidentales qui empêchent la condamnation d’Israël devant les tribunaux internationaux pour crimes de guerre, génocide et crimes contre l’humanité commis contre les Palestiniens.
En effet, l’année 2015 aura été sans nul doute pour les Palestiniens l’année de l’enclenchement d’une marche ambitieuse et réussie en vue d’une adhésion à l’ONU, faisant en sorte que cette Journée internationale soit célébrée, dans un contexte particulier, à savoir l’espoir de proclamation d’un Etat palestinien.
Ainsi, en 2015 le drapeau de la Palestine a flotté pour la première fois au siège de l’ONU à New York, au côté des 193 bannières des Etats membres de l’ONU.
Ce geste se veut une étape symbolique dans le processus de reconnaissance de la Palestine, actuellement l’un des deux Etats observateurs non membres de l’ONU avec le Vatican.
L’ONU a adopté, le 10 septembre, une résolution en ce sens, déposée par les Palestiniens dans un nouvel effort pour faire reconnaître leur Etat. Le représentant des Territoires palestiniens à l’ONU avait défendu une “mesure symbolique” qui permettrait de “renforcer les fondations de l’Etat palestinien”. Il y voyait aussi le moyen d’offrir une “lueur d’espoir” aux Palestiniens, dans un contexte de blocage des négociations de paix entre la Palestine et Israël.
Par ailleurs, la Palestine est devenue, le 1er avril, le 123e Etat membre de la Cour pénale internationale (CPI). Les autorités de Ramallah ont entrepris d’accéder au Statut de Rome début janvier, après que le Conseil de sécurité de l’ONU ait rejeté un projet de résolution réclamant la fin, d’ici à 2017, de l’occupation israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
“L’accession à la CPI constitue un jalon dans la lutte de notre peuple pour la conquête de ses droits inaliénables”, avaient commenté les dirigeants de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).
L’adhésion de la Palestine à la CPI ouvre en théorie la voie à des investigations sur les agissements d’Israël dans les Territoires occupés.
Par ailleurs, il ressort d’un rapport présenté en juin par une commission indépendante mise en place par les Nations unies, à la demande du Conseil des droits de l’homme, que l’armée israélienne et les groupes armés palestiniens, qui se sont affrontés à l’été 2014 dans la bande de Gaza, ont commis des violations importantes du droit humanitaire international et des droits de l’homme.
Impunité partagée pour les coupables, puissance de feu exponentielle, tirs indiscriminés, confusion volontaire entre les civils et les ennemis combattants à des échelles différentes, et selon des modalités variables, les deux parties ont négligé le droit international, dans cette guerre asymétrique, selon le rapport.
En outre, les tensions entre Palestiniens et Israéliens se sont brutalement amplifiées depuis le 1er octobre 2015. L’esplanade des Mosquées cristallise les tensions, au point que l’explosion d’une “troisième intifada”, après celles de 1987 et 2000, est de plus en plus redoutée.
L’Organisation des Nations-Unies a, en 1977, proclamé le 29 novembre, Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien afin de marquer l’adoption en 1947 du Plan de partage de la Palestine, de rappeler la responsabilité permanente de l’ONU quant au règlement de la question de la Palestine et de mobiliser la communauté internationale en faveur de l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

Lire aussi

La Bourse de Casablanca clôture en baisse

lundi, 20 septembre, 2021 à 17:44

La Bourse de Casablanca a clôturé lundi en baisse, pénalisée notamment par la mauvaise tenue des secteurs de “sylviculture et papier”, “participation et promotion immobilières” et “distributeurs”.

Entreprises: La Caravane 2021 des 500, du 26 octobre au 05 novembre

lundi, 20 septembre, 2021 à 16:33

La prochaine édition de la Caravane annuelle des 500 se tiendra du 26 octobre au 5 novembre, sous le thème “Les grandes entreprises et leur effet d’énergie sur l’économie”.

L’IPC en hausse de 0,8% en août 2021 (HCP)

lundi, 20 septembre, 2021 à 16:25

L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 0,8% au cours du mois d’août 2021, comparé au même mois de l’année dernière