• Accueil
Le Maroc, sous le leadership de SM le Roi, poursuit ses efforts inlassables pour le soutien de la cause palestinienne

Le Maroc, sous le leadership de SM le Roi, poursuit ses efforts inlassables pour le soutien de la cause palestinienne

jeudi, 16 juillet, 2020 à 14:07

Par Jaouad KARBI

Amman – Le Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président du Comité d’Al-Qods, poursuit ses efforts inlassables et sincères pour défendre la cause palestinienne et soutenir les dirigeants et le peuple palestiniens dans leur lutte face aux pratiques expansionnistes et contraires à la légitimité internationale exercées par les forces d’occupation dans les territoires palestiniens occupés.

Depuis toujours, le Royaume a été à l’avant-garde de la défense de la cause juste du peuple palestinien, confirmant la solidarité absolue du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, avec le peuple palestinien frère et ses droits légitimes, particulièrement le droit à la liberté et à l’établissement d’un Etat palestinien indépendant et viable sur la base de la solution à deux États, conformément au droit international et à l’Initiative de paix arabe, et avec Al Qods-Est comme capitale.

Le soutien politique et matériel illimité du Maroc à la cause palestinienne et à sa lutte contre l’arrogance des autorités d’occupation, qui ont violé tous les accords et renoncé à toutes les décisions internationales visant à établir un Etat palestinien et à assurer la sécurité et la paix dans la région, reflète clairement l’attachement ferme et permanent du Royaume à la défense des droits inaliénables du peuple palestinien.

Cet appui marocain à la question palestinienne, considérée par les Marocains comme une cause nationale, se reflète également à travers les initiatives officielles du Royaume et son appui aux efforts palestiniens visant à mobiliser la communauté internationale pour obliger Israël à cesser ses politiques d’agression et à respecter les décisions de légitimité internationale.

Les positions fermes et solidaires du Maroc envers la cause palestinienne se manifestent aussi par son rejet de tout projet non conforme aux résolutions de légitimité internationale et aux droits du peuple palestinien, notamment le plan de paix américain connu sous le nom de “l’accord du siècle” et les plans israéliens visant l’annexion de plus de 30% de la Cisjordanie occupée.

La dernière de ces positions est celle exprimée lors de la participation du Maroc à une réunion arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères tenue récemment par visioconférence, qui a abouti à une déclaration exprimant le refus des pays arabes d’annexer une quelconque partie des territoires palestiniens occupés, et mettant en garde contre le danger d’annexion en tant que violation du droit international et des efforts visant à parvenir à une paix juste et globale.

Le soutien du Royaume du Maroc à la lutte et à la résistance du peuple palestinien ne s’est pas limité aux seules positions politiques qui ont été exprimées par le Maroc sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, mais se manifeste également sur le terrain à travers des apports financiers et de nombreuses initiatives opérées par l’intermédiaire de l’Agence “Bayt mal al-Qods” au profit du peuple palestinien et des maqdessis et pour aider les institutions palestiniennes à faire face aux tentatives d’altération par les forces d’occupation israélienne des faits sur le terrain.

Ce soutien se manifeste également à travers les grands efforts que l’Agence déploie depuis de nombreuses années pour apporter un appui au peuple palestinien, en général, et aux maqdessis, en particulier, dans les différents secteurs d’importance vitale pour la résistance des Palestiniens.

Les actions entreprises par l’Agence Bayt Mal Al-qods Acharif ont été renforcées davantage durant la pandémie de Covid-19 au cours de laquelle des kits de prévention, masques, combinaisons, produits désinfectants et autres équipements médicaux ont été remis au profit des services des urgences, d’isolement et de quarantaine au niveau des hôpitaux d’Al Qods, en appui aux efforts de lutte contre le coronavirus dans la ville.

Ces aides en nature s’inscrivent dans le cadre du renforcement de la capacité des hôpitaux de la ville sainte à faire face à la propagation de la pandémie.

L’Agence Bayt Mal Alqods Acharif avait également remis des aides humanitaires à des familles maqdessies au début de l’état d’urgence sanitaire à Al Qods ainsi que des équipements d’enseignement à distance.

Ces initiatives ont été saluées par plusieurs personnalités palestiniennes qui ont fait part de leurs remerciements et gratitude à SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, pour le soutien constant que le Souverain ne cesse d’apporter au peuple palestinien et aux Maqdessis plus particulièrement.

Ces personnalités ont relevé que les aides fournies par l’Agence Bayt Mal Alqods Acharif ont contribué à renforcer la capacité du système de santé de la ville sainte à faire face à la propagation du coronavirus.

Lire aussi

INDH : Le transport scolaire, cheville-ouvrière de la promotion de la scolarisation en milieu rural à Al-Haouz .

dimanche, 24 janvier, 2021 à 15:01

Réputée par la prédominance des zones rurales et montagneuses, la province d’Al-Haouz ne cesse depuis des années de tabler sur la promotion du transport scolaire entre autres mesures, pour encourager la scolarisation en milieu rural et lutter ainsi contre le décrochage scolaire.

Maroc: Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020 (ministère)

dimanche, 24 janvier, 2021 à 13:32

L’exécution de la Loi de finances rectificative (LFR) à fin décembre 2020 fait ressortir un déficit budgétaire de 82,4 milliards de dirhams (MMDH) ou 7,6% du PIB, en ligne avec les prévisions, selon le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration.

Casablanca: 22 écoles publiques intègrent le préscolaire à Ain Chock

dimanche, 24 janvier, 2021 à 13:09

La préfecture d’arrondissements d’Aïn Chock (Casablanca) dispose de 22 établissements publics assurant l’enseignement préscolaire, avec une moyenne d’au moins deux classes pour chaque école, a affirmé la directrice provinciale de l’Education nationale, Bouchra Aarif.