Sofiia Manoucha, actrice passionnée de la nature et amoureuse du bien-être

Sofiia Manoucha, actrice passionnée de la nature et amoureuse du bien-être

vendredi, 14 février, 2020 à 18:53

Par Bassma Rayadi

Dakhla – Actrice et réalisatrice de 33 ans, Sofiia Manoucha reflète à travers ses principes vis à vis de la préservation de l’environnement et de la santé, l’image d’une femme artistique engagée et responsable. Française d’origine marocaine de ses deux parents, Sofiia a eu une formation en danse et en piano, avant que sa passion du cinéma ne l’emmène vers les plateaux de tournage.

Elle a joué en 2011 dans le film “Le noir vous va si bien”, réalisé par Jacques Bral, et qui raconte l’histoire d’une famille orientale émigrée en Europe, portant la souffrance du déracinement, et la fille Cobra qui quitte la maison voilée avant de se changer et se rendre à son travail, “la chevelure et l’esprit libres”.

En 2013, son interprétation inspirée a valu une pré-nomination méritée au César, l’académie des arts et techniques du cinéma, du meilleur espoir féminin. Il lui a aussi valu une nomination dans la catégorie meilleur espoir prix lumières, ainsi que le prix d’interprétation au Festival du Film d’Agadir. Elle a également reçu le prix d’interprétation au festival du cinéma et de migration d’Agadir pour son rôle au long-métrage de Jawad Rhalib, “7, rue de la folie”. Le talent de la jeune Sofiia s’est étendu vers le théâtre, jouant ainsi dans une pièce sur la guerre d’Algérie, mise en scène par Hubert Colas.

En 2015, elle joue le rôle principal de Leila dans l’insoumise avec Jawad Rhalib. Le film raconte le parcours de Leila, jeune révolutionnaire marocaine, obligée de quitter temporairement son pays pour échapper à la police. Elle arrive en Belgique où elle décroche un emploi saisonnier dans une ferme agricole, et dénonce l’exploitation de ces saisonnières. Ce film a représenté le Maroc au festival de Marrakech en 2016.

Pour la réalisatrice du film “Brûle”, le choix des films repose essentiellement sur la rencontre avec le réalisateur, et surtout l’enjeu du film et du personnage. Ce que le personnage lui apportera, et ce qu’elle apportera au personnage. Leila joue surtout dans des films engagés et sociaux, des films d’auteur, et des films intellectuels. La jeune talentueuse a fait savoir qu’elle a tourné avec Talal Salami le film “Achoura”, qui sera le 11 mars dans toutes les salles au Maroc, ajoutant qu’il s’agit du premier film fantastique avec des effets spéciaux du monde arabe et de l’Afrique.

“Je serai à Casablanca pour la présentation du film, en tant qu’actrice. Je considère que j’ai une responsabilité par rapport aux messages que je passe aux gens”, a-t-elle noté, rappelant qu’elle a toujours été une actrice qui préserve l’environnement, et qui influence positivement par son site “mybeautyfuelfood”, où elle sensibilise sur l’impact de l’alimentation sur la beauté, la santé, le mode de vie, et la manière de penser.

Dotée d’une beauté simple, Manoucha a exprimé sa passion du bien-être et de l’écologie. Cette militante, qui œuvre en permanence pour les droits des femmes, les droits des animaux, en faveur de l’écologie également, et pour la préservation de la planète, et de l’environnement, estime que le bien-être vient de l’intérieur.

Concernant sa participation à la sixième édition du raid solidaire féminin “Sahraouiya”, Sofiia s’est dit fière de participer à cette compétition, vue son amour pour son pays le Maroc, et sa bienveillance à représenter à bien l’image du Maroc en Europe. “Je suis fière d’être là invitée à ce raid, j’ai rencontré des femmes extraordinaires. C’est une façon de montrer que le Maroc est un pays où les citoyens sont engagés, intelligents, (et où) les femmes sont libres, ce qui est admirable”, s’est-elle réjouie.

“Bravo aux femmes marocaines! Elles ont du courage, et de la combativité. Je suis fière d’elles, c’est vraiment un bonheur de voir ces femmes qui courent main dans la main, en train de s’entraider pour une vocation sociale”, a-t-elle dit.

Pour ces projets futurs, Leila compte faire un long métrage au Maroc, qui racontera l’histoire d’une violoniste qui rentre au Maroc qui a oublié qu’elle était marocaine. Souhaitant réaliser son rêve de tourner un film au Maroc, Manoucha espère travailler avec des équipes marocaines, qu’elle considère “super compétentes”, afin de créer un travail connecté à l’art et à l’environnement.

Lire aussi

L’OFPPT lance les travaux de construction de sa 5ème Cité des Métiers et des Compétences dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra

lundi, 21 septembre, 2020 à 17:35

L’Office national de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) a lancé lundi les travaux de construction de sa 5ème Cité des Métiers et des Compétences (CMC) dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Ministère de la Santé: Ouverture des candidatures pour 164 postes de responsabilité

lundi, 21 septembre, 2020 à 16:58

La direction des ressources humaines du ministère de la Santé a annoncé l’ouverture, le 16 septembre, des candidatures pour près de 164 postes de responsabilité.

Un Marocain médaillé de bronze aux 32-èmes Olympiades internationales d’informatique

lundi, 21 septembre, 2020 à 16:46

L’élève marocain Mohamed El Khatri a remporté la médaille de bronze lors de la finale des 32-èmes Olympiades internationales d’informatique (IOI).