• Accueil
Fès: Arrestation de deux individus soupçonnés de trafic de drogue (DGSN)

Fès: Arrestation de deux individus soupçonnés de trafic de drogue (DGSN)

jeudi, 23 janvier, 2020 à 8:03

Rabat- Le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a arrêté mercredi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, deux individus (39 et 42 ans), dont un aux antécédents judiciaires, pour leur implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de drogue.

Les mis en cause ont été interpellés au niveau du point de contrôle routier à l’entrée de la ville de Fès, dès leur arrivée à bord d’un camion en provenance de Taounate, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les opérations de fouille ont permis la saisie de 520 kilogrammes de chira dissimulés dans le châssis du camion et d’une somme de 21.000 dirhams qui serait le fruit du trafic de drogue.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les éventuelles ramifications de cette affaire, ainsi que l’ensemble des actes criminels qui leur sont reprochés, conclut le communiqué.

Lire aussi

Canada: la perspective d’élections anticipées s’éloigne

samedi, 26 septembre, 2020 à 15:32

Les Canadiens ne seront vraisemblablement pas appelés aux urnes pour des élections anticipées après un accord entre le gouvernement libéral et un parti d’opposition sur les congés de maladie payés.

Liban: Moustapha Adib renonce à former un nouveau gouvernement

samedi, 26 septembre, 2020 à 14:30

Le Premier ministre libanais désigné Moustapha Adib a renoncé samedi à former un nouveau gouvernement, évoquant son “incapacité” à réaliser les aspirations des Libanais pour un cabinet réformiste.

Attaque à l’arme blanche à Paris: le principal suspect “assume” un acte dirigé contre “Charlie Hebdo”

samedi, 26 septembre, 2020 à 13:46

Le principal suspect de l’attaque à l’arme blanche survenue, vendredi près des locaux de “Charlie Hebdo”, a “reconnu” lors de sa garde à vue et “assumé son acte” qui était dirigé contre l’hebdomadaire satirique, rapportent samedi les médias de l’hexagone, qui citent des sources proches du dossier.