L’insertion socio-professionnelle et la valorisation des potentialités des jeunes, priorités de la Fondation Mohammed V pour la solidarité

L’insertion socio-professionnelle et la valorisation des potentialités des jeunes, priorités de la Fondation Mohammed V pour la solidarité

lundi, 11 novembre, 2013 à 15:34

Meknès – L’insertion socio-professionnelle et la valorisation des potentialités des jeunes font partie des missions de la Fondation Mohammed V pour la solidarité qui place ces objectifs au cœur de ses priorités.

Consciente que les jeunes sont des acteurs à part entière de la dynamique sociale et économique, la Fondation s’est engagée, depuis sa création, dans un processus de création d’infrastructures de formation et de qualification professionnelles ayant pour but, notamment, d’assurer l’insertion des jeunes dans la vie active et leur participation effective aux grands chantiers de développement lancés par le Royaume.

Dans ce sens, la Fondation adopte une approche qui consiste à dispenser aux jeunes une formation professionnelle qualifiante, tout en les faisant bénéficier de mesures d’accompagnement de nature à éveiller leur esprit d’entreprise et les encourager à créer leurs propres unités de production.

Cette approche traduit l’intérêt tout particulier accordé par la Fondation aux jeunes et son souci constant d’aller de l’avant dans la mise en œuvre de projets visant le développement et le renforcement des capacités de cette catégorie sociale, qu’il s’agit également de prémunir contre toute forme de marginalisation et d’exclusion sociales aussi bien en milieu urbain que rural .

Ce caractère prioritaire s’est concrétisé à nouveau par le lancement lundi à Meknès par SM le Roi Mohammed VI du programme de formation et de soutien à l’auto-emploi dans les métiers du bâtiment, qui a pour objectif l’appui aux initiatives des jeunes lauréats des centres de formation professionnelle, la promotion de l’auto-emploi, la lutte contre le chômage et l’insertion socio-professionnelle des jeunes lauréats issus de familles démunies.

Grâce aux projets de la Fondation Mohammed V pour la solidarité qui combine formation qualifiante, insertion professionnelle et développement économique, les jeunes bénéficient, de formations dans plusieurs spécialités, (bâtiment, l’électricité du bâtiment, la menuiserie aluminium, la menuiserie bois, la plomberie sanitaire, la peinture-vitrerie ou le revêtement de sols, techniques de production agricole, de l’industrie mécanique, de réparation des installations électriques ) outre des sessions de soutien en informatique, en bureautique, en infographie et dans les langues.

Les jeunes lauréats des centres de formation pourront, grâce aux diplômes obtenus, accéder au marché de l’emploi ou créer leur propre unité de production, avec le soutien de la Fondation Mohammed V pour la solidarité qui leur assure l’accompagnement nécessaire durant les étapes de création et de gestion de leurs entreprises, outre un soutien technique et financier.

Le Maroc, grâce aux infrastructures dédiées à la formation et à la qualification des jeunes, réalisées ces dernières années par la Fondation en collaboration avec différents partenaires, se positionne comme un modèle à suivre en la matière et confirme ainsi sa volonté de faire de cette catégorie sociale l’un des piliers majeurs de son développement durable.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.