• Accueil
Rentrée scolaire : Trois questions au directeur de l’AREF de l’Oriental

Rentrée scolaire : Trois questions au directeur de l’AREF de l’Oriental

vendredi, 11 septembre, 2020 à 11:36

Propos recueillis par Azedine LQADEY
Oujda – Le Directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de l’Oriental, Mohamed Dib, étale, dans un entretien accordé à la MAP, les mesures prises pour assurer une rentrée scolaire (2020-2021) sûre et réussie en cette période de pandémie, et une meilleure adaptation à la nouvelle réalité pédagogique et organisationnelle.

1- Quelles sont les mesures prises au niveau des écoles et des administrations dans ce contexte exceptionnel lié au Covid-19?

L’AREF de l’Oriental, qui a travaillé à un rythme soutenu depuis la fin de l’année scolaire précédente pour une bonne préparation de cette rentrée, a pris une panoplie de dispositions et de mesures adaptées au contexte actuel.

Il s’agit, entre autres, d’actions menées en amont, comme l’amélioration des espaces et leur qualification, de même que la réalisation d’opérations de nettoyage et de désinfection de l’ensemble des établissements scolaires.

En parallèle, des consignes ont été données pour l’application rigoureuse du protocole sanitaire qui prend en compte les mesures préventives visant à endiguer la propagation de la pandémie du Covid-19, comme le port du masque, le respect de la distanciation physique, la réduction de l’effectif dans les classes, les cantines et les bus scolaires, en plus de la désinfection des différents espaces, structures et équipements après chaque utilisation.

L’AREF a également procédé à l’élaboration et à l’opérationnalisation d’un plan de sensibilisation et de communication avec la contribution de cadres spécialisés à tous les niveaux de gestion, et avec l’implication des autorités territoriales et sanitaires, des associations des parentes et tuteurs d’élèves, de la société civile et d’autres partenaires.

Le but étant de souligner l’importance du respect du protocole sanitaire pour préserver la santé des élèves, de leurs familles et du corps enseignant et administratif, et de mettre l’accent sur la gravité de la pandémie du coronavirus.

Enfin, les efforts consentis dans ce sens portent aussi sur le renforcement des visites de terrain pour apporter l’appui technique et logistique nécessaires et intervenir en cas de besoin, ainsi que la poursuite de la coordination avec les parties concernées en vue d’accompagner le développement de la situation épidémiologique et d’agir au bon moment, le tout sur la base des données fournies par les comités de pilotage aux niveaux régional, provincial et local.

2- Quelles sont les adaptations pédagogiques retenues pour une rentrée réussie?

Il faut rappeler que le ministère s’est attelé, avec une forte mobilisation et une implication agissante des académies, des directions provinciales et des établissements scolaires, à l’élaboration d’une formule intégrée basée sur trois modèles pédagogiques applicables en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

Ces trois scénarios, qui sont l’enseignement présentiel, l’alternance entre l’enseignement présentiel et l’auto-enseignement, et l’enseignement à distance, ont été conçus de manière à permettre un passage aisé d’un modèle à un autre en fonction du développement de la situation sanitaire.

Pour la région de l’Oriental, et tenant compte des données relatives à la pandémie et du choix fait par plus de 90 pc des parents et tuteurs d’élèves pour l’enseignement présentiel, il a été convenu d’adopter le modèle de l’enseignement présentiel en alternance tout en garantissant à ceux qui ont opté pour l’enseignement à distance le droit d’en bénéficier. En milieu rural, et surtout dans les écoles qui comptent un nombre réduit d’élèves, le présentiel est applicable à 100 pc.

Les premières journées de la rentrée scolaire ont montré que toutes les parties ont interagi positivement avec le modèle pédagogique retenu et le taux de présence des élèves des différents niveaux scolaires a avoisiné les 90 pc, en sus d’une forte mobilisation des différents partenaires de l’école pour réussir cette phase importante de la rentrée scolaire qui se déroule dans des circonstances exceptionnelles.
3- Comment faire adhérer le corps professoral et les élèves à cette nouvelle réalité pédagogique et organisationnelle ?
Nul doute que les enseignants et les enseignantes, pleinement conscients de leur noble mission et de leur rôle de premier plan dans les différentes étapes de l’acte d’apprentissage, notamment en cette période exceptionnelle, ont fait montre d’une forte mobilisation, et ce aussi bien après l’arrêt des cours en présentiel durant l’année scolaire 2019-2020, que lors des premiers jours de l’actuelle rentrée pour assurer aux élèves un accueil adapté à la situation sanitaire qui prévaut.

Cette mobilisation du corps enseignant, qui est à même d’inciter les élèves à respecter et à adhérer aux mesures préconisées dans le cadre du protocole sanitaire, doit être complétée par un engagement effectif des familles et des associations des parents et tuteurs d’élèves afin de réunir les conditions nécessaires à la réussite de cette année scolaire à tous les niveaux.

De même, la participation des partenaires de l’école est indispensable pour répondre à certains besoins de base et s’acquitter de leur devoir envers l’école, en plus du rôle que peuvent jouer les médias dans la mobilisation des différentes parties afin d’atteindre les objectifs escomptés, à savoir une rentrée scolaire saine, sécurisée et réussie dans tous les établissements, publics et privés.

Par ailleurs, toutes les dispositions ont été prises par les enseignants, les inspecteurs et les spécialistes de l’éducation pour appliquer les différents scénarios possibles en fonction des spécificités des structures scolaires, et ce dans le strict respect de l’emploi du temps et des programmes scolaires.

Lire aussi

Le projet du film marocain “La vie me va bien” remporte le Grand Prix de “CineGouna Platform”

vendredi, 30 octobre, 2020 à 18:17

Le projet du long métrage marocain “La vie me va bien”, réalisé par El Hady Oulad Mohand, a remporté le Grand Prix de “CineGouna Platform” en marge de la 4è édition du Festival du film d’El Gouna, qui se tient en Egypte.

Rabat: Interpellation de quatre suspects actifs dans le vol des voitures, le faux et usage de faux

vendredi, 30 octobre, 2020 à 17:57

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Rabat ont interpellé jeudi quatre suspects aux antécédents judiciaires, actifs dans le cadre d’une bande criminelle spécialisée dans le vol des voitures, le faux et usage de faux.

Le président de la CAF testé positif au Covid-19

vendredi, 30 octobre, 2020 à 15:05

Le président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, a été testé positif au Covid-19, a annoncé vendredi l’instance continentale de football.