Saint-Domingue: le Maroc et la Républicaine dominicaine signent deux accords de coopération

Saint-Domingue: le Maroc et la Républicaine dominicaine signent deux accords de coopération

mardi, 11 juin, 2019 à 21:56

Saint-Domingue – Le Maroc et la République dominicaine ont conclu deux accords de coopération portant sur les domaines du commerce, des investissements et de la chaîne de production, ainsi que de l’exemption de visas touristiques et d’affaires.

Ces deux accords visant le renforcement de la coopération entre les deux pays ont été signés mardi à Saint-Domingue par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, et son homologue dominicain, Miguel Vargas Maldonado.

En présence de l’ambassadeur du Maroc en République domincaine, Zakaria El Goumiri, les deux ministres ont ainsi signé un mémorandum d’entente entre le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale et le ministère dominicain des Affaires étrangères relatif à la création d’un groupe de travail mixte pour le renforcement du commerce, des investissements et de la chaîne de production.

Le groupe de travail mixte s’attellera sur la consolidation des relations économiques et commerciales entre les deux pays, à travers la promotion de l’échange de données, de stratégies et d’idées entre les secteurs public et privé des deux pays; la réalisation d’activités pour l’échange des bonnes pratiques et d’assistance technique; et la prospection des moyens d’améliorer le climat des affaires et de renforcer le commerce, les investissements, les opportunités de la chaîne de production, ainsi que la facilitation des échanges commerciaux bilatéraux.

Ce groupe de travail se chargera également de coordonner et de suivre les programmes de coopération en matière de commerce et d’investissement faisant l’objet des accords conclus entre les deux pays, en collaboration avec les départements gouvernementaux concernés et les opérateurs économiques privés.

Par ailleurs, les deux ministres ont signé un accord sur sur l’exemption de visas touristique et d’affaires, en vue de faciliter les voyages des ressortissants des deux pays à des fins touristiques et commerciales.

En vertu de cet accord, les ressortissants des deux pays, détenteurs de passeports communs ou ordinaires en cours de validité, sont exemptés de visa pour entrer, sortir, transiter et séjourner sur le territoire de l’autre partie, aux fins touristiques ou d’affaires, pour une durée allant jusqu’à (60) jours, renouvelable pour la même période, de sorte que la durée totale du séjour ne dépasse pas (120) jours pour chaque période de 12 mois à compter de la première entrée sur le territoire des deux pays.

Lire aussi

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.

Maroc-Sierra Léone: Pour renforcer la coopération en matière de formation professionnelle

lundi, 19 août, 2019 à 20:49

Rabat – Le secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, Mohamed Rherras, s’est entretenu, lundi à Rabat, avec la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République de Sierra Leone, Nabeela Tunis, des moyens de renforcer la coopération dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle et l’enseignement supérieur. Cette […]

La Sierra Leone exprime sa reconnaissance vis-à-vis des initiatives de soutien du Maroc

lundi, 19 août, 2019 à 20:16

Lors d’un entretien avec le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, la diplomate sierra-léonaise a mis en avant le soutien technique et financier que le Maroc a apporté à son pays lors de l’épidémie d’Ebola et le souci du Royaume de maintenir un pont aérien avec la Sierra Léone tout au long de cette période difficile.