Clôture à Doha du Sommet mondial de l’innovation pour la santé (WISH) en présence de SAR la Princesse Lalla Salma

Clôture à Doha du Sommet mondial de l’innovation pour la santé (WISH) en présence de SAR la Princesse Lalla Salma

mercredi, 11 décembre, 2013 à 20:56

Doha – Les travaux du Sommet mondial de l’innovation pour la santé (WISH) ont pris fin mercredi à Doha, en présence de SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma – Prévention et traitement des cancers.

Lors de la séance de clôture, à laquelle ont pris part plusieurs responsables gouvernementaux, des spécialistes et des praticiens, les intervenants ont été unanimes à souligner la nécessité de considérer l’élément humain en tant que pierre angulaire de toute initiative nationale, régionale ou mondiale dans le domaine de la prise en charge de la santé et le départ et la cible de toute action entreprise dans ce domaine.

Dans ce sillage, Sheikha Ghalia bint Mohammad Al-Thani, membre du Conseil supérieur de la santé Qatari et membre du conseil d’administration du centre “Sidra” pour la médecine et la recherche à Doha, a mis l’accent sur l’importance d’associer les patients dans la prise de décision en matière de santé.

De son côté, le professeur Lord Darzi de Denham, président du Conseil d’administration exécutif du WISH et président du Conseil d’administration de l’institut de l’innovation pour la santé mondiale à l’Imperial College de Londres, a affirmé que tout le monde est convaincu de faire participer les malades et d’interagir avec eux, s’agissant de toute initiative dans le domaine de la prise en charge des malades.

“Si nous voulons améliorer les services, il importe de se mettre à la place du malade et de définir les mécanismes appropriés afin de faire contribuer toutes les parties sur lesquelles se fonde le secteur de la santé et faire participer également tous les citoyens à cette question qui touche leur vie de façon directe”, a-t-il dit.

La séance d’ouverture de ce Sommet a été marquée par l’intervention de SAR la Princesse Lalla Salma qui a passé en revue l’expérience du Royaume du Maroc en matière de prise en charge des citoyens de façon générale et de lutte contre le cancer de façon particulière.

SAR la Princesse Lalla Salma, qui a participé à ce Sommet, à l’invitation de Son Altesse Cheikha Mozah bint Nasser al-Missned, présidente de la Fondation du Qatar pour l’Education, les Sciences et le Développement de la Communauté, a affirmé que “le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a adopté une politique publique innovante en matière de couverture médicale pour les citoyens, en général, et dans le domaine de lutte contre le cancer, en particulier, et ce, dans le cadre du plan stratégique national”.

Mercredi, SAR la Princesse Lalla Salma a visité l’hôpital Al Amal d’Oncologie à Doha, qui offre des services de diagnostic précoce, de traitement, de consultation, de rééducation et de sensibilisation des patients et de leurs familles.

Lire aussi

Laâyoune-Sakia El Hamra: Avortement de trois tentatives d’immigration clandestine

samedi, 16 octobre, 2021 à 15:47

Les autorités locales et les services de sécurité de la région Laâyoune-Sakia El Hamra ont mis en échec, samedi, trois tentatives d’immigration clandestine vers les Iles Canaries.

Une soixantaine de techniciens sénégalais formés à Dakar par l’Académie marocaine de coaching

samedi, 16 octobre, 2021 à 15:41

Le Syndicat des entraineurs de football du Sénégal (Sefs), en partenariat avec l’Académie marocaine de coaching mental et sportif (Amcms), a organisé récemment un stage de renforcement de capacités dans ce domaine au profit des entraineurs sénégalais.

Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté: s’unir pour construire un avenir durable

samedi, 16 octobre, 2021 à 13:10

La communauté internationale célèbre dimanche la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, une occasion de mettre l’accent sur les stratégies et les politiques nécessaires à la lutte contre la pauvreté, dans toutes ses formes, et d’appeler les États à agir plus que jamais pour mener des actions urgentes en vue de réduire le taux de la pauvreté extrême, notamment suite aux répercussions de la crise du Covid-19.