SM le Roi, Amir Al Mouminine, accomplit la prière du vendredi à la mosquée Hassan II de Casablanca

SM le Roi, Amir Al Mouminine, accomplit la prière du vendredi à la mosquée Hassan II de Casablanca

vendredi, 26 juillet, 2013 à 14:33

Casablanca- SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu l’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et de son excellence le Président de la République du Sénégal, M. Macky Sall, a accompli la prière du vendredi à la mosquée Hassan II de Casablanca.

Dans son prêche, l’Imam a indiqué que ce vendredi correspond au 17è jour du mois sacré de Ramadan, qui commémore un événement grandiose et décisif dans l’histoire de l’Islam, en l’occurrence la grande bataille de Badr (An 2 de l’Hégire), laquelle s’est déroulée au lieu dit “Badr”, situé entre La Mecque et Médine, et qui a vu les Musulmans remporter la victoire, bien que leur nombre ne dépassait guère le tiers de leurs ennemis.

Cette victoire, a-t-il dit, a grandement favorisé le succès de la mission du messager de Dieu, Sidna Mohammed, Paix et salut sur lui, qui constituait un appel à la prééminence du droit, de la justice et des valeurs morales qui consacrent la dignité de l’Homme.

Il s’agissait également d’un appel au rapprochement et à la fraternité, comme souligné dans le verset du Saint coran: “C’est Lui qui t’a soutenu par son secours, ainsi que par l’assistance des croyants. Il a uni leurs coeurs”.

L’Imam a relevé que la commémoration de cet événement coïncide avec un vendredi, et que les Marocains, et leur Grand Imam, Amir Al Mouminine, SM le Roi Mohammed VI, le célèbrent alors que le Royaume accueille un hôte illustre du Royaume, Son excellence Macky Sall, président de la République du Sénégal, dont la visite permet aux deux Chefs d’Etat de raffermir les liens unissant leurs deux peuples.

Et de souligner que les deux dirigeants accomplissent la prière du vendredi dans cette mosquée bénie bâtie par un grand Souverain, feu SM Hassan II, que Dieu ait son âme, un édifice qui incarne, de par sa grandeur et son cachet civilisationnel, la gloire de l’Islam dans ce pays paisible.

Il s’est ensuite attardé sur le patrimoine civilisationnel commun au Royaume du Maroc et à l’Afrique de l’Ouest, depuis le règne des Idrissides et Almoravides, patrimoine fait de liens historiques, humains, politiques, spirituels et culturels, d’une solidité et d’une profondeur rarement égalées dans d’autres régions.

Ces liens privilégiés se sont poursuivis et consolidés au fil du temps, notamment depuis l’avènement du règne de la Dynastie Alaouite, dont les Souverains ont établi des relations avec leurs homologues de la région, soutenues par l’action d’Oulémas, de Chioukhs du soufisme et de commerçants qui ont grandement contribué à promouvoir, outre l’échange de marchandises, des modes de vie, la science et les arts, a ajouté l’Imam.

Il a, en outre, souligné l’unité profonde de la foi qui s’est forgée, des siècles durant, entre le Maroc et les pays de l’Afrique de l’Ouest, et dont les points forts sont la pérennité et la continuité ainsi que l’adoption, de nos jours encore, de la doctrine d’Ahl Sounna qui prône la modération et récuse l’extrémisme et l’excommunication, relevant que cette unité s’est renforcée encore davantage à la faveur de la propagation dans les pays de l’Afrique de l’Ouest, de tariqa de soufisme en provenance du Maroc, dont les plus connues sont la tariqa tijania, la tariqa qadiria et la tariqua chadiliya.

Ces liens, a poursuivi l’Imam, sont ancrés dans les coeurs et à l’abri des contingences et des aléas du temps et des manoeuvres, quelle qu’en soit l’origine, en ce sens que les Marocains et leurs frères dans le sud du Sahara demeurent, à nos jours, fidèles au pacte scellé par leurs aïeux et dont ils cueillent les fruits dans une relation fondée sur les principes et la foi, et au service des intérêts communs.

En droite ligne de cette tradition, SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine ne cesse d’entretenir ces rapports à travers un échange régulier de visites avec les chefs d’Etat de cette région, a dit l’Imam, notant que les liens fraternels entre le Maroc et les pays de l’Afrique de l’Ouest constituent un capital spirituel et un modèle en matière d’édification civilisationnelle commune ayant résisté aux conspirations du colonialisme, en témoignait la solidarité agissante sans cesse manifestée par le Maroc à l’égard de ces pays dans leur lutte pour l’indépendance.

Il a, enfin, appelé à préserver ces constantes religieuses et à les prémunir contre toutes les nuisances, en ce qu’elles constituent un rempart fait de valeurs de sécurité et de modération, à un moment où la région est menacée par l’extrémisme qui tente par tous les moyens d’y semer la discorde et la division.

A la fin de son prêche, l’Imam a imploré le Tout-Puissant d’accorder soutien et assistance à SM le Roi, Amir Al Mouminine, protecteur du culte et de la religion, de préserver le Souverain en tant que source de bienfaits pour la Oumma et de le combler en les personnes de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre Famille royale.

Il a également prié Dieu d’entourer de Sa Sainte Miséricorde feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II et de les accueillir en Son vaste paradis.

A l’issue de la prière, le Secrétaire général du Conseil supérieur des Oulémas, Mohamed Yessef, a indiqué qu’il présente à SM le Roi Mohammed VI, une copie de l’ouvrage “Al Mouattae” de l’Imam Malik Ibn Anas, que Dieu l’agrée, rappelant que le Souverain avait ordonné, en 2004, au Conseil supérieur des oulémas de procéder à une authentification de cet ouvrage, le premier livre de Fiqh dont nous disposons et qui renferme les bases du rite malékite en vigueur au Maroc et dans plusieurs autres pays, dont ceux de l’Afrique de l’Ouest.

Il a souligné que les Orientations Royales ont été exécutées par une élite d’oulémas relevant du Conseil, ce qui lui a permis de publier cette authentification fondée sur l’oeuvre du théologien marocain, Yahia Massmoudi Tanji, décédé en l’an 234 de l’hégire, soit moins de deux ans après la mort de l’Imam Malik Ibn Anas.

La publication de cet ouvrage, a-t-il dit, renforce les fondements scientifiques du culte et du rite adoptés par le Royaume du Maroc, dans le cadre de l’institution Imarate al Mouminine, garante de la foi et de la religion.

Le Conseil oeuvrera à la distribution de cet ouvrage authentifié parmi les prédicateurs, les imams de mosquées et le grand public.

Par la suite, M. Yessef a remis à SM le Roi et au président de la république du Sénégal deux copies de l’ouvrage.

Lire aussi

Oujda: une infirmière interpellée pour falsification présumée des données relatives aux bénéficiaires de la vaccination anti-covid (DGSN)

mardi, 7 décembre, 2021 à 22:05

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Oujda, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont interpellé, mardi après-midi, une infirmière âgée de 24 ans, pour son implication présumée dans une affaire de falsification des données relatives aux bénéficiaires des opérations de vaccination contre la covid-19.

Des responsable HCR et UE saluent l’engagement implacable du Maroc envers les réfugiés

mardi, 7 décembre, 2021 à 22:00

Des responsables onusiens et européens ont salué, mardi à Rabat, l’engagement implacable du Maroc en faveur des droits des réfugiés et leur accès aux services publics comme l’éducation, la santé, la protection légale et l’emploi, au même titre que les citoyens marocains.

Égalité professionnelle: La campagne “Morocco4Diversity”, un message d’espoir (M.Alj)

mardi, 7 décembre, 2021 à 21:57

La campagne “Morocco4Diversity”, une initiative visant à mobiliser les entreprises marocaines autour de la question de l’égalité professionnelle, constitue un véritable message d'”espoir” et d'”optimisme” pour la construction du Maroc de demain, a indiqué, mardi à Casablanca, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj.