13ème RHN : le Maroc et le Portugal résolument engagés pour la consolidation de leur coopération

13ème RHN : le Maroc et le Portugal résolument engagés pour la consolidation de leur coopération

dimanche, 3 décembre, 2017 à 21:16

            – Par Hasnaa ELAKKANI –

Lisbonne – En moins de quatre ans, la Réunion de haut niveau (RHN) Maroc-Portugal se tient à nouveau ce lundi à Rabat, dans un contexte marqué par une volonté commune forte des deux pays amis de consolider leurs liens de coopération et de partenariat, mettant à profit l’énorme potentiel et les atouts qu’offrent leur proximité géographique et la dynamique de leurs économies respectives. 

Après une RHN réussie en avril 2015 sanctionnée par la signature de neuf accords embrassant différents secteurs stratégiques pour les deux parties notamment la sécurité, l’énergie, le transport maritime, le tourisme, la formation et la recherche scientifique, les travaux de cette rencontre augurent de belles perspectives pour la coopération luso-marocaine.

L’énergie, l’automobile et le textile sont, entre autres, les principaux secteurs qui ont fait l’objet d’intenses échanges dernièrement entre le Maroc et le Portugal.

Le projet d’une ligne d’interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal d’une capacité de 1.000 MW, dont l’étude de faisabilité sera conclue très probablement avant la fin de cette année, est un projet phare de la coopération bilatérale qui aura un impact non seulement sur les deux pays mais aussi sur les continents africain et européen.

Ce projet, qui vise à optimiser la gestion des réseaux des deux pays, constituerait une étape importante pour le développement d’un partenariat élargi dans le secteur de l’énergie, traduisant l’ambition de Rabat et de Lisbonne de construire ensemble un “hub énergétique régional”.

“C’est un projet d’une grande importance, car il permet une plus grande valorisation de notre capacité de produire et d’exporter de l’énergie renouvelable d’une part, et de renforcer encore davantage les relations avec le Maroc d’autre part”, avait déclaré à la MAP le Premier ministre portugais, Antonio Costa.

Outre le secteur énergétique, la coopération maroco-portugaise embrasse bien d’autres secteurs comme l’automobile et le textile.

Après une visite de prospection menée par l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith) durant le mois de juillet dans le nord du Portugal, un accord a été signé à Marrakech entre l’Amith et la fédération portugaise du textile, l’ATP, en vue de créer un effet de synergie entre les marques des deux pays.

Pour le secteur de l’automobile, les professionnels portugais semblent aussi intéressés par le partenariat avec le Maroc. L’Association des Fabricants de l’Industrie Automobile (AFIA) a organisé en février dernier au Maroc une mission au profit d’entreprises portugaises actives dans le secteur à la recherche de nouveaux partenariats et pour le renforcement des relations avec leurs homologues  marocaines.

“Dans un secteur comme l’Automobile, par exemple, le Maroc et le Portugal réalisent des chiffres d’affaires importants à l’export et les perspectives s’annoncent, dans les dix années à venir, très prometteuses”, avait écrit l’ambassadeur du Maroc à Lisbonne, Karima Benyaich, dans un article d’opinion paru dans le quotidien Publico.

Dans un tel secteur, avait-elle dit, un pôle de compétitivité regroupant plus d’un pays, permettra de profiter de la chaine des valeurs et, par delà, faire face à cette concurrence rude, dont l’épine dorsale est, sans nul doute, la variabilité des coûts de production.

Le Maroc et le Portugal s’attachent aussi à développer leurs liens dans d’autres secteurs aussi stratégiques comme la sécurité, le tourisme, la formation et la modernisation de l’administration.

Les entreprises portugaises semblent également de plus en plus intéressées par le marché marocain, considéré comme une porte d’entrée au monde arabe et au continent africain.  Quelque 200 firmes sont présentes aujourd’hui au Maroc notamment dans les secteurs des services, l’industrie, l’agroalimentaire et l’hôtellerie. En outre, le nombre des entreprises qui exportent vers le Maroc avoisinent les 1.300, selon les dernières estimations de l’Agence pour l’investissement et le commerce extérieur du Portugal (AICEP).

En ce qui concerne les échanges économiques, le Maroc s’est imposé comme un partenaire commercial important du Portugal, se plaçant comme la dixième destination des exportations portugaise de biens en 2016.

Au cours de la même année, le volume des exportations, s’est établi à 711,9 millions d’euros (+15 pc par rapport à 2012), alors que les importations portugaises de produits marocains se sont chiffrées à 155 millions d’euros. Des échanges commerciaux qui restent, de l’avis de certains observateurs, relativement stagnants et appelés à se développer dans l’avenir.

Tous les ingrédients semblent réunis pour réussir cette nouvelle Réunion de haut niveau entre Rabat et Lisbonne, les deux capitales les plus proches de la région, à la faveur des relations historiques et culturelles ancestrales qui les unissent et d’une volonté politique au plus haut niveau.      

La 13ème RHN sera co-présidée par le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, et le Premier ministre portugais, Antonio Costa, qui conduit une importante délégation composée de membres de l’Exécutif, de hauts responsables et d’hommes d’affaires, a-t-on annoncé dimanche dans un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Les travaux de la réunion seront sanctionnés par la signature de plusieurs accords de coopération couvrant divers domaines, selon la même source.

Partager

Lire aussi

INDH: Inauguration à Casablanca d’un Centre d’orientation et de soutien dédié aux personnes à besoins spécifiques

mercredi, 13 décembre, 2017 à 22:50

D’un coût global de 422.000 dirhams, ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), vise à faciliter l’intégration des personnes à besoins spécifiques dans la vie quotidienne.

M. El Aaraj : Le MEN s’est engagé dans une nouvelle approche pour la préparation précoce de la rentrée scolaire

mercredi, 13 décembre, 2017 à 22:32

M. El Aaraj assuré que le ministère a adhéré à une approche visant la préparation précoce de la rentrée scolaire de manière à garantir la mise en oeuvre de ses engagements.

Mme El Ouafi réitère à Paris l’engagement du Maroc à appuyer l’initiative du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo

mercredi, 13 décembre, 2017 à 20:36

Le Maroc est engagé à accompagner la mise en œuvre du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo à travers le Centre de Compétences Changement Climatique du Maroc (4C Maroc ) en alignement avec les décisions prises lors de la conférence de Brazzaville en octobre dernier par des ministres de l’Environnement et de l’Economie de la CEEAC et de l’EAC, selon Mme El Ouafi.