C24/Sahara: Antigua-et-Barbuda soutient le plan d’autonomie, “la solution de compromis”

C24/Sahara: Antigua-et-Barbuda soutient le plan d’autonomie, “la solution de compromis”

vendredi, 13 mai, 2022 à 18:00

Castries – Antigua-et-Barbuda a exprimé, devant les membres du Comité des 24 (C24) de l’ONU, son soutien au plan d’autonomie comme étant la “solution de compromis” pour résoudre le différend autour du Sahara marocain.

Le plan présenté par le Maroc en 2007 “est conforme au droit international, à la Charte des Nations Unies et aux résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale de l’ONU”, a souligné le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, de l’immigration et du commerce d’Antigua-et-Barbuda, Anthony Liverpool, lors du séminaire régional du C24 pour le Caraïbes qui se tient à Castries à Sainte-Lucie.

Il a rappelé, à ce propos, que le Conseil de sécurité, dans ses résolutions successives depuis 2007, dont la 2602, a salué les efforts “sérieux et crédibles” du Maroc, en particulier le plan d’autonomie, pour résoudre ce différend régional.

“Ce plan d’autonomie jouit d’un fort soutien international”, a affirmé le responsable qui a cité notamment les récentes décisions de l’Allemagne et de l’Espagne.

Il a également indiqué que son pays soutient le processus politique mené sous l’égide exclusive du SG de l’ONU en vue de parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique et durable, basée sur le compromis et tel que stipulé dans les 18 résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007.

Saluant la tenue des tables-rondes avec la participation de l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et le +polisario+, en conformité avec les résolutions du Conseil de sécurité, notamment la 2602 adoptée en octobre 2021, M. Liverpool a mis en avant la demande de l’instance exécutive de l’ONU aux quatre participants de rester engagés et de faire preuve de réalisme et d’un esprit de compromis tout au long du processus politique pour parvenir à une issue “heureuse” à ce dossier.

Dans le même ordre d’idées, le représentant d’Antigua-et-Barbuda a salué la nomination de M. Staffan de Mistura en tant qu’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, ainsi que sa récente tournée dans la région. Il a également rendu hommage à ses efforts visant à relancer le processus des tables-rondes et à capitaliser sur le progrès réalisé par son prédécesseur Horst Köhler avec les quatre participants et sous le même format.

Par la même occasion, M. Liverpool a mis en avant la tenue des élections législatives, communales et régionales au Maroc, y compris dans les provinces du Sud, soulignant que ces échéances se sont déroulées dans un climat démocratique, libre et transparent sans aucun incident comme il a été confirmé par tous les observateurs nationaux et internationaux.

Lors de ce triple scrutin, la population du Sahara marocain a participé massivement avec un taux de 66%, le plus élevé au niveau national, et ont élu leurs véritables représentants, a relevé le responsable.

Il s’est félicité, dans ce sens, de la participation de représentants élus du Sahara aux séminaires régionaux du C24, ainsi qu’aux deux précédentes éditions des tables-rondes qui ont eu lieu à Genève.

M. Liverpool a, de même, mis en exergue le développement socio-économique en cours dans les provinces du Sud grâce aux efforts et investissements engagés par le Maroc dans le cadre du nouveau modèle de développement lancé en 2015.

Ce modèle a grandement contribué à l’émancipation des populations locales comme en témoignent les indicateurs de Développement humain, a-t-il dit, en saluant la dynamique d’ouverture de plusieurs consulats généraux dans les villes marocaines de Dakhla et Laâyoune, ainsi que les efforts du Maroc en matière de lutte contre la pandémie de Covid-19 à travers une large campagne de vaccination au profit des populations locales.

Évoquant les réalisations “substantielles” du Maroc dans le domaine des droits de l’homme qui ont été saluées dans les résolutions du Conseil de sécurité, notamment la 2602, le responsable a mis l’accent sur le renforcement du rôle des commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) à Laâyoune et Dakhla, outre la coopération avec le Haut-commissariat aux droits de l’homme (HCDH), les organes conventionnels et les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme.

Dans la même veine, il a salué le plein respect par le Maroc du cessez-le-feu, tout en appelant les autres parties à faire de même dans l’intérêt de la stabilité et de la sécurité de la région.

M. Liverpool a, par ailleurs, indiqué que son pays, qui est préoccupé par la situation des populations des camps de Tindouf dans le Sud-ouest de l’Algérie, en particulier les femmes et les enfants, dénonce les “violations” des droits fondamentaux de ces catégories.

Il a, dans ce contexte, insisté sur la nécessité de procéder à l’enregistrement et au recensement de ces populations conformément au droit international humanitaire, au mandat du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), aux recommandations du Secrétaire général de l’ONU et à toutes les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2011, y compris la résolution 2602.

Lire aussi

Justice pénale : Le Maroc élu 1er vice-président de la 31è session de la CCPCJ

lundi, 16 mai, 2022 à 10:41

Le Maroc a été élu, lundi à Vienne par acclamation au nom de l’Afrique, à la première vice présidence de la 31ème session de la Commission pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale (CCPCJ) et à la présidence du Comité Plénier (COW).

L’exposition “Autour des colonnes d’Hercules” à Madrid, une ode à l’histoire commune entre le Maroc et l’Espagne (Mehdi Qotbi)

lundi, 16 mai, 2022 à 9:48

L’exposition inédite “Autour des colonnes d’Hercules”, qui sera organisée à partir du 24 mai au musée archéologique national de Madrid par la Fondation nationale des Musées (FNM), est une ode à l’histoire commune entre le Maroc et l’Espagne, a affirmé Mehdi Qotbi, président de la FNM.

Ministère de la Santé : lancement de la campagne nationale de promotion de l’allaitement maternel

lundi, 16 mai, 2022 à 9:34

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale vient de lancer la campagne nationale de promotion de l’allaitement maternel dans le cadre du programme national de nutrition, et ce en partenariat avec l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH).