Des primaires ce dimanche au Chili pour désigner les candidats des coalitions à l’élection présidentielle de novembre

Des primaires ce dimanche au Chili pour désigner les candidats des coalitions à l’élection présidentielle de novembre

vendredi, 30 juin, 2017 à 13:34

                   Par Brahim Salaheddine AMHIL

 

Santiago – Les Chiliens se rendent ce dimanche aux urnes pour choisir les candidats de chaque coalition à l’élection présidentielle de novembre prochain, un rendez-vous crucial et obligatoire pour tous les partis politiques formant des coalitions.

En perspective du premier tour de l’élection présidentielle le 19 novembre et du second du 17 décembre prochains, les électeurs devront alors élire également leurs sénateurs et députés avec en toile de fond une grande inconnue : l’abstention.

Pour mémoire, lors des élections municipales de 2016, qui avaient offert la victoire à la droite, pratiquement 65% des 13,5 millions d’électeurs ont boudé les urnes.

Ce dimanche, les observateurs redoutent l’effet du ballon rond sur la décision de se rendre ou non aux urnes.

En effet, l’équipe nationale de football dispute sa troisième finale d’affilée, après les deux titres de champions d’Amérique du Sud remportés face aux voisins argentins, lors de la Coupe des Confédérations en Russie face à l’Allemagne.

Cette rencontre qui se joue à 14H00 (HL) n’arrange en rien les participants à ces élections dont la grande inconnue demeure le taux de participation.

Selon un sondage diffusé par le grand tirage “El Mercurio”, 46% des électeurs se déclarent sûrs d’aller voter pour la présidentielle de novembre et 15% assurent qu’ils n’iront pas.

Chacun des partis conformant les coalitions a le droit de présenter un candidat à une primaire interne. Chaque gagnant se présentera alors pour une primaire intra-coalition dont le vainqueur s’opposera aux vainqueurs des autres coalitions lors des élections nationales en novembre. A ceux-là s’ajouteront de nombreux candidats hors partis ou indépendants.

La Nueva Mayoria (Nouvelle Majorité, NM, centre gauche) est la coalition au pouvoir. Elle est composée de l’ancienne Concertation (les Partis socialiste-PS, Pour la Démocratie-PPD, Radical social démocrate-PRSD et Démocratie chrétienne-DC) à laquelle s’ajoute le Parti communiste (PC).

La figure de proue de la DC est Caroline Goic, sa présidente depuis janvier 2017 et sénatrice, qui a toutefois choisi de ne pas prendre part à la primaire et de se présenter directement lors de la présidentielle de novembre.

Du côté de la coalition “Chile Vamos” (Chili en avant, droite), Sebastian Pinera, indépendant et unique président de droite (2010-2014) depuis la fin de la dictature concentre tous les espoirs de cette coalition formée par les partis Rénovation nationale (RN, centre droite), Evopoli (Évolution Politique, centre droite), Régionaliste Indépendant (PRI, centre droite), et Union démocrate indépendante (UDI, droite, ex-bras politique de Pinochet).

Pour le Front Ample (gauche), le cheval de bataille sera la journaliste Beatriz Sanchez, étoile montante de cette coalition formée de plusieurs petits partis et mouvements de gauche, qui propose une “nouvelle alternative politique pour le Chili”.

Côté candidats, les plus en vue selon les observateurs demeurent l’ancien président chilien Sebastian Pinera de 2010 à 2014 (Rénovation Nationale, droite), talonné par le sénateur Alejandro Guillier (indépendant, gauche), qui est le seul candidat de la gauche et du centre, après le retrait de Ricardo Lagos suite à la décision de Carolina Goic, la candidate Démocrate Chrétienne, de se présenter en dehors de la primaire.

D’autres candidats seront en lice lors de ces élections dont le sénateur Manuel José Ossandon, Felipe Kast, Alberto Mayol et la journaliste Beatriz Sanchez.

Le futur locataire ou locatrice du Palais de la Moneda est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

 

Lire aussi

Le Conseil de gouvernement adopte le projet de décret portant création de l’Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de Tanger

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:37

 Le Conseil de gouvernement a adopté, vendredi, le projet de décret n°2.18.734, portant création et organisation de l’Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de Tanger.

Transport ferroviaire: Le TGV consacre le leadership marocain sur les plans arabe et africain

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:34

 Le Train à Grande Vitesse (TGV), inauguré jeudi par SM le Roi Mohammed VI et le président français, Emmanuel Macron, vient consacrer le leadership du Maroc dans le domaine du transport ferroviaire, aussi bien au niveau arabe que sur le plan africain, a indiqué, vendredi à Rabat, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara.

L’Instance nationale d’évaluation et l’UNICEF conviennent de promouvoir le droit à l’éducation au profit des enfants et des jeunes au Maroc

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:10

L’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche scientifique et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont signé, vendredi à Rabat, une convention-cadre de coopération visant la promotion du droit à l’éducation au profit des enfants et des jeunes au Maroc.

MAP LIVE

MAP TV

Les plus populaires

loading