Journée mondiale de lutte contre le sida: L’occasion de se mobiliser encore et toujours pour mettre fin à cette épidémie

Journée mondiale de lutte contre le sida: L’occasion de se mobiliser encore et toujours pour mettre fin à cette épidémie

lundi, 30 novembre, 2015 à 15:00

Par Khalid EL HARRAK

Rabat – La journée mondiale de lutte contre le Sida, célébrée le 1er décembre de chaque année, est une occasion de sensibiliser encore et toujours le grand public et de se mobiliser pour mettre fin à cette épidémie.

Placée cette année sous le thème “Mettre fin à l’épidémie de sida, dans le cadre des Objectifs de Développement Durable”, cette journée offre l’opportunité d’évaluer la stratégie de l’ONUSIDA visant à favoriser les progrès mondiaux dans la réalisation des objectifs fixés par les pays en faveur de l’accès universel à la prévention, aux traitements, aux soins et au soutien au VIH, à stopper et renverser la propagation du VIH, et à contribuer à l’accomplissement des objectifs du Millénaire pour le développement à l’horizon 2015.

Cette Stratégie constitue, selon l’ONU, une feuille de route qui intègre les objectifs concrets et pose les jalons de la réalisation de la vision de l’ONUSIDA : “zéro nouvelle infection au VIH – zéro discrimination – zéro décès dû au sida”, en s’appuyant sur un budget intégré et un nouveau cadre comptable permettant d’être opérationnelle, de mobiliser les ressources, de les allouer lors de sa mise en œuvre, de mesurer les progrès accomplis et d’établir des rapports sur ses résultats.

Les objectifs étant de réduire de moitié la transmission du VIH par voie sexuelle, y compris parmi les jeunes, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, et dans le cas du travail du sexe, éliminer la transmission verticale du VIH et réduire de moitié la mortalité maternelle liée au sida, empêcher toute nouvelle infection au VIH parmi les consommateurs de drogues et assurer l’accès universel aux thérapies antirétrovirales pour les personnes vivant avec le VIH admissibles au traitement.

Il s’agit également de réduire de moitié le nombre des décès dus à la tuberculose parmi les personnes vivant avec le VIH, prendre en compte les personnes vivant avec le VIH et les familles affectées par le virus dans toutes les stratégies nationales de protection sociale et leur assurer les soins fondamentaux et le soutien, réduire de moitié le nombre des pays dotés de lois et de pratiques punitives à l’égard de la transmission du VIH, abroger les restrictions à l’entrée et au séjour liées au VIH dans la moitié des pays qui en sont dotés et répondre aux besoins des femmes et des filles liés au VIH dans la moitié des ripostes nationales au VIH.

L’ONUSIDA a annoncé, récemment, qu’il pourra être possible de mettre fin à l’épidémie d’ici à 2030. Sous le titre “Sur la voie rapide pour mettre fin au sida”, l’ONU assure dans un document publié à cette occasion que déjà 15 millions de personnes ont accès aux traitements vitaux contre le VIH, ajoutant que les nouvelles infections liées au VIH ont été réduites de 35 pc depuis 2000 et le nombre de décès dus au sida ont été réduits de 42 pc depuis le pic de 2004.

“Le monde est en train d’adopter une Stratégie de réponse rapide pour mettre fin au sida”, rassure l’ONU dans la présentation de sa stratégie qui vise à changer la vie de millions de personnes à travers le monde. Pour mettre fin à l’épidémie du sida d’ici 2030 dans le cadre des Objectifs de développement durable, il faudra accélérer l’investissement, l’engagement et l’innovation.

Cette stratégie de réponse rapide définie par ONUSIDA inclut des investissements anticipés, et met l’accent sur les lieux, les personnes et les programmes qui ont le plus grand impact pour catalyser l’innovation pour les personnes qui en ont le plus besoin, impliquer le leadership local pour des réponses ciblées, durables et responsables, créer de nouveaux partenariats et fournir des résultats qui ne laissent personne derrière.

Ainsi, En nommant Mme Elisabeth Mataka au poste d’Envoyée spéciale pour le VIH et le sida en Afrique, le Secrétaire général de l’ONU, Ban-Ki-moon, a choisi une militante aux idées bien arrêtées sur la manière de combattre cette maladie mortelle.

“A moins de donner plus de pouvoir aux femmes, nous n’aurons que des succès très limités”, a-t-elle déclaré, notant que “c’est une urgence vitale. Nous devons renforcer nos capacités et le rôle des femmes afin qu’elles puissent prendre le contrôle des programmes qui sont conçus pour leurs besoins”.
Au Maroc, cette journée est célébré sous le slogan “faites le test, la solution existe”, en faisant référence à l’importance du dépistage du VII-1 dans la stratégie nationale de lutte contre le sida.

Selon un communiqué du ministère de la Santé, les dernières estimations montrent qu’il y aurait 29.000 personnes vivant avec le VIH, dont 65 pc ne connaissent pas leur statut, malgré le faible niveau de prévalence du VIH dans la population générale (0,14 pc).

Pour autant, l’intensification du dépistage permet d’assurer le diagnostic et le traitement antirétroviral à un stade précoce de l’infection et rompre la chaine de transmission, dans l’objectif de converger vers la fin de l’épidémie en 2030.

A cet effet, le ministère de la Santé organise, du 30 novembre au 11 décembre 2015, une campagne nationale de dépistage du VIH en collaboration avec les ONG partenaires. Cette campagne concerne la population générale avec une attention particulière aux jeunes âgés de 18 à 29 ans et les femmes enceintes.

Plus de 800 centres de santé et 80 sites d’ONG, répartis sur l’ensemble du Royaume, offriront le test de dépistage volontaire et confidentiel pour atteindre 140.000 bénéficiaires.

Lire aussi

La Commission européenne conclut un accord-cadre pour un nouveau médicament contre le Covid-19

mercredi, 22 septembre, 2021 à 10:22

La Commission européenne a conclu un accord-cadre relatif à l’achat conjoint d’un médicament contre le Covid-19 auprès de la société pharmaceutique Eli Lilly, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Cours de change des devises étrangères contre le dirham

mercredi, 22 septembre, 2021 à 9:28

Voici les cours des billets de banque étrangers établis par Bank Al-Maghrib pour la journée du mercredi 22 septembre 2021

Hakimi veut “graver” son nom dans l’histoire du PSG

mercredi, 22 septembre, 2021 à 9:20

L’international marocain du Paris Saint-Germain (PSG), Achraf Hakimi, qui a signé un incroyable début de saison avec sa nouvelle équipe, affirme vouloir “graver” son nom dans l’histoire du club de la capitale.