Lutte contre le crime organisé : 167 personnes arrêtées depuis 2015

Lutte contre le crime organisé : 167 personnes arrêtées depuis 2015

jeudi, 11 octobre, 2018 à 10:54

 

– Propos recueillis par Mohamed Chennouni –

 

Rabat – Un total de 167 personnes ont été arrêtées depuis l’année 2015 dans le cadre de l’action de lutte contre le crime organisé, menée par la Brigade de Lutte Contre le Crime Organisé (BLCCO), relevant du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), a affirmé Abdelhak Khiame, directeur de ce Bureau.

Ce bilan se répartit sur 74 personnes arrêtées en 2015, 61 en 2016, 32 en 2017 et 22 jusqu’au début octobre 2018, dont un Brésilien, a souligné le directeur du BCIJ, dans une interview accordée à la MAP.

Par ailleurs, le nombre de personnes ayant fait l’objet d’avis de recherche émis à leur encontre par la BLCCO s’élève à 132 depuis 2015, date de création du BCIJ, dont 29 ayant été déjà arrêtées et présentées à la justice, a souligné M. Khiame, faisant savoir qu’entre 2015 et 2017, la BLCCO a saisi plus de 50 tonnes de Chira, 3.818 kilogrammes de cocaïne et 35.777 comprimés psychotropes.

S’agissant des sommes d’argent confisquées dans le cadre de la lutte contre le crime organisé, le directeur du BCIJ a relevé que la Brigade a saisi pas moins de 48.204.800 dirhams et 858.520 euros.

Les limiers de la BLCCO, a poursuivi M. Khiame, ont de même réussi à saisir un pistolet de calibre 09 MM, un pistolet mitrailleur, 5 fusils de chasse et environ 400 cartouches de différents calibres.

“Les efforts menés par la BLCCO sont très louables. Nous avons pu démanteler plusieurs réseaux criminels qui s’activaient dans le trafic de chira, des psychotropes et de cocaïne, avec des saisies record, et ce, en collaboration avec l’ensemble des services concernés au niveau central et régional”, a relevé M. Khiame sur un ton de satisfaction, faisant valoir que “le BCIJ a pu également résoudre plusieurs affaires liées essentiellement à l’homicide volontaire, à l’immigration clandestine et au braquage à main armée”.

 A noter que le champ d’action et les attributions de la Brigade de lutte contre le crime organisé se rapportent, selon l’article 108 du Code de procédure pénale, à la lutte contre le banditisme, au trafic de drogues et des psychotropes, au trafic des armes et des explosions, à l’atteinte à la sûreté d’Etat, au faux monnayage, aux crimes de sang, au trafic des êtres humains, aux enlèvements et prises d’otage et aux atteintes à la santé publique.

  

 

Lire aussi

Le Maroc plaide à Addis-Abeba pour une meilleure représentation des femmes dans les institutions nationales et internationales pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du CS de l’ONU

vendredi, 19 octobre, 2018 à 19:17

 Le Maroc a plaidé, vendredi à Addis-Abeba, pour une meilleure représentation des femmes dans les institutions nationales, régionales et internationales pour la mise en œuvre effective de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU.

L’éthique et le professionnalisme, seules réponses pour endiguer la prolifération des fake news (Forum)

vendredi, 19 octobre, 2018 à 15:27

 La prolifération des fake news, favorisée par la montée en puissance des réseaux sociaux, impose aux journalistes de s’attacher plus que jamais aux principes d’éthique et de professionnalisme, ont souligné, vendredi à Rabat

Le cadavre mutilé dans la banlieue de Mohammedia appartient à un vagabond faisant l’objet d’avis de recherche (DGSN)

vendredi, 19 octobre, 2018 à 14:21

Les expertises génétiques, menées par la police scientifique et technique, ont permis de déterminer l’identité du cadavre mutilé jeudi soir à la banlieue de Mohammedia, a indiqué vendredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).