Mawazine-2019: Tous les goûts seront satisfaits au Théâtre national Mohammed V

Mawazine-2019: Tous les goûts seront satisfaits au Théâtre national Mohammed V

mercredi, 19 juin, 2019 à 14:09

Par Hakim Ennadi –

Rabat – Tous les goûts seront satisfaits au Théâtre national Mohammed V à Rabat lors de la 18ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du monde (21-29 juin). Cette scène intimiste a réservé aux festivaliers un assortiment de spectacles de haute facture explorant une panoplie d’univers musicaux.

Si chacune des 7 scènes du festival est dédiée à un registre musical ou à une thématique définie, le Théâtre Mohammed V se distingue, sans nul doute, par sa générosité en matière de diversité de styles. Proposant des soirées tantôt orientales, tantôt occidentales, de la musique authentique à la scène alternative, le Théâtre Mohammed V est un véritable appel à la nostalgie et à la découverte.

Au programme de cette édition, une riche sélection de neuf spectacles pour le moins époustouflants. Les couleurs seront annoncées dès le premier jour par le Ballet Flamenco de Andalucía, l’institution la plus emblématique de l’art populaire andalou qui accueille les plus grandes figures de la danse espagnole, dont Israel Galván, Isabel Bayón, Rafael Campallo, Belén Maya, Patricia Guerrero et Rafaela Carrasco.

Inépuisable source de talents, cette compagnie s’est produite dans les quatre coins du monde, ce qui lui a valu de devenir un véritable ambassadeur du flamenco.

Le lendemain, c’est au tour des férus de la chanson orientale de la belle époque d’être comblés avec le spectacle tant attendu de la Syrienne Mayada El Hennawi.

Annoncée au dernier moment en remplacement du Libanais Ziyad Rahbani, la Diva syrienne promet aux plus nostalgiques parmi ses amoureux un cocktail de chansons qui ont marqué plus d’une génération.

Fidèle à la devise “nostalgie et découverte”, le Théâtre Mohammed V présentera, dimanche 23, au public de Mawazine, “Mashrou’Leila”, une jeune formation libanaise représentant la scène arabe alternative.

Insufflant au rock des touches d’électro et des airs des musiques traditionnelles orientales, le groupe est la sensation musicale du Moyen-Orient. Formé à Beyrouth en 2008, il est rapidement devenu le porte-étendard d’une jeunesse arabe désireuse de s’affranchir des carcans.

Relevant le défi de satisfaire tous les goûts, la scène du Théâtre Mohammed V a aussi pensé aux amateurs du RAP.

En effet, lundi 24 juin, le rappeur français d’origine congolaise, Abd Al Malik, proposera aux festivaliers l’esthétique singulière qui a fait son succès : des chansons aux textes forts accompagnés d’une musique intense.

Poète, rappeur, slameur, écrivain et réalisateur, Abd Al Malik a apporté au monde du hip hop une esthétique nouvelle transcendant les genres musicaux. Militant pour la paix, ses chansons mettent en valeur des textes forts de sens, accompagnées d’une musique qui appuie l’intensité de ses paroles.

Mardi 25 juin, c’est une autre référence de la musique française, Julien Clerc, qui tiendra la vedette.  Avec plus de 28 albums et une multitude de prix et de distinctions, Julien Clerc appartient à cette génération d’artistes, vedettes dans les années 60 et toujours en haut de l’affiche 50 ans plus tard.

Le Théâtre National Mohammed V vibrera, mercredi 26 juin, aux rythmes du Disco quand les Sister Sledge investiront la scène pour offrir un spectacle des plus électriques, avant de laisser place, jeudi 27 juin, à un concert de guitare-basse signé Stanley Clarke, un bassiste américain considéré comme le plus talentueux de sa génération.

Les musiques du Maroc et de l’Algérie seront célébrées ensuite le vendredi 28 juin. En présence de Samir Toumi, qui dévoilera sa maîtrise du patrimoine musical arabo-andalou, avec la rigueur et la passion héritées de ses maîtres. Puis avec Sanaa Marahati, qui représente la nouvelle génération des chanteurs marocains de melhoun et de musique gharnati.

Samedi 29 juin, l’Egyptien Mohamed Mohsen charmera l’auditoire avec sa voix unique, qui lui a valu d’être distingué du Prix Al-Ahram dans la catégorie “Meilleur jeune chanteur” en 2012.

Au total, ce sont neufs spectacles hauts en couleur qui promettent d’émerveiller un public en quête de découverte de styles et de registres musicaux diversifiés.

Symbole de la vie culturelle de la capitale, le Théâtre national Mohammed V, sera, le long de la 18ème édition du festival Mawazine, le témoin de temps forts où personne ne risque d’être déçu.

Créé en 2001, le festival Mawazine, Placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est le rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés de musique au Maroc. Avec plus de 2 millions de festivaliers pour chacune de ses dernières éditions, il est considéré comme le deuxième plus grand événement culturel au monde.

Porteur des valeurs de paix, d’ouverture, de tolérance et de respect, Mawazine, organisé par l’Association Maroc Cultures, propose un accès gratuit à 90% de ses festivaliers, faisant de l’accessibilité des publics une mission essentielle. Il est en outre un soutien majeur à l’économie touristique régionale et un acteur de premier plan dans la création d’une véritable industrie du spectacle au Maroc.

Créée en 2001, Maroc Cultures est une association à but non lucratif qui s’est fixée pour mission principale de garantir aux publics de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër une animation culturelle et artistique d’un niveau professionnel digne de la capitale du Maroc.

Lire aussi

Le ministre espagnol de l’Intérieur demande une nouvelle fois au gouvernement catalan de condamner “fermement” la violence

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:55

Le ministre espagnol de l’Intérieur en fonction, Fernando Grande-Marlaska, a demandé, dimanche, au gouvernement régional de la Catalogne de condamner de “manière ferme” les actes de violence survenus durant ces derniers jours dans la région, à la suite de la condamnation d’ex responsables catalans.

Aéroport Marrakech Menara: Arrestation d’un Brésilien en flagrant délit de trafic de cocaïne

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:20

Les éléments de police à l’aéroport Marrakech Menara ont arrêté, dimanche, un citoyen brésilien, âgé de 22 ans, en flagrant délit de trafic de cocaïne.

Agadir célèbre la tolérance

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:01

Des artistes de renommée internationale étaient au rendez-vous, samedi soir à la plage d’Agadir, dans le cadre du concert de la tolérance.