Sidi Allal El-Bahraoui : Arrestation d’un couple en possession de plus de 3.200 comprimés psychotropes

Sidi Allal El-Bahraoui : Arrestation d’un couple en possession de plus de 3.200 comprimés psychotropes

vendredi, 8 novembre, 2019 à 20:55

Rabat- Le service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra a procédé, vendredi, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire, à l’arrestation d’un homme et de sa femme pour leur implication présumée dans une affaire de possession et trafic de comprimés psychotropes.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que le couple mis en cause a été interpellé à bord d’une voiture de location dans la région de Sidi Allal El-Bahraoui, aux alentours de Rabat, faisant savoir que l’opération de fouille a permis la saisie en leur possession de 3.261 comprimés psychotropes, ainsi qu’une quantité de cocaïne et une somme d’argent soupçonnée provenir de leur activité criminelle.

Les deux prévenus ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent, afin d’appréhender tous les complices potentiels dans cette affaire, conclut la DGSN.

Lire aussi

Projet de loi sur la grève : M. Amkraz plaide pour une approche de consensus et de concertation

mercredi, 20 novembre, 2019 à 12:15

Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Amkraz a plaidé, mardi à Rabat, en faveur de l’adoption d’un mécanisme consensuel et de concertation pour que la loi sur la grève puisse voir le jour.

Les Marocains de Séville célèbrent dans la joie et la mobilisation la fête de l’Indépendance

mercredi, 20 novembre, 2019 à 9:53

Cet événement phare de l’histoire du Royaume a été célébré à l’initiative du consulat général du Maroc à Séville, en présence notamment de représentants des associations marocaines œuvrant auprès des MRE dans les provinces de Séville, Huelva et Cordoue.

Maroc: Une entreprise sur cinq recourt au financement externe

mercredi, 20 novembre, 2019 à 9:43

Au Maroc, une entreprise sur cinq recourt au financement externe, dont 93% provient du crédit bancaire, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).